Manchester United est inarrêtable!

Alors qu’Arsenal venait de battre Liverpool 4-1, Manchester United n’avait d’autre choix que de gagner pour suivre le rythme infernal imposé par le trio de tête. Pour Aston villa, dont l’objectif reste le maintien cette saison, l’arrivée de Tim Sherwood, l’ancien coach de Tottenham, semble avoir redonnée un peu de dynamisme au jeu des Villans.

Manchester United est inarrêtable!
http://www.theguardian.com/football/blog/2015/feb/16/ander-herrera-preston-manchester-united-fa-cup
Manchester United
3 1
Aston Villa
Manchester United: De Gea – Valencia, Rojo, Jones, Blind – Carrick, Herrera, Fellaini (Falcao 76mn) – Mata, Young (Di Maria 70mn), Rooney.
Aston Villa: Guzan – Lowton, Clark, Okore, Hutton (Bacuna 45mn) – Sanchez, Delph, Weimann (Joe Cole 76mn), N’Zogbia – Benteke, Agbonlahor.
SCORE: 1-0 : Herrera 43 mn 2-0 : Rooney 79 mn. 2-1 : Benteke 80 mn. 3-1 Herrera 90+1 mn.
ÈVÉNEMENTS: 31ème journée de Premier League Old Trafford.

Alors qu’Arsenal venait de battre Liverpool 4-1, Manchester United n’avait d’autre choix que de gagner pour suivre le rythme infernal imposé par les 3 premiers. Pour Aston villa, dont l’objectif reste le maintien cette saison, l’arrivée de Tim Sherwood, l’ancien coach de Tottenham, semble avoir redonnée un peu de dynamisme au jeu des Villans.

Un pénalty oublié ? Peu importe, Herrera était là !

D’entrée de jeu, Manchester United prend le jeu à son compte ; dès la 5ème minute, Rooney fausse compagnie à la défense de Villa pour se présenter face à Guzan, Clark accroche le capitaine mancunien dans le cou et le déséquilibre dans sa surface mais l’arbitre, à tort, ne siffle rien … Fou de rage, le capitaine anglais proteste mais l’arbitre reste de marbre, pour le plus grand désespoir d’Old Trafford. 

Durant toute la première période, les mancuniens ont confisqué le ballon et sont installés dans la moitié de terrain des visiteurs. Malgré cela, les hommes de Louis Van Gaal, qui restaient sur une victoire dans le derby face à Liverpool, n’ont pas trouvé de solution jusqu’à la 43ème minute de jeu : Ashley Young déborde côté gauche, Blind le dédouble sur ce même côté avant de centrer pour en retrait, Herrera est à la récupération et place une frappe croisée imparable qui libère Old Trafford ! (1-0). A la mi-temps, la possession de balle était de 70% pour les mancuniens, un chiffre qui en dit long sur l’application dont Manchester United avait fait part dans ce premier acte.

Un bijou signé Wayne Rooney et une fin de match palpitante !

En seconde période, Hutton cédait sa place dès le retour des vestiaires pour cause de blessure au néerlandais Leandro Bacuna. Manchester a repris sa marche en avant dès l’entame de cette seconde mi-temps, à l’image d’une frappe d’Ashley Young qui a frôlé le montant droit du portier américain Brad Guzan ; c’est ensuite Juan Mata qui s’est essayé sur coup franc, sans succès.

A 10 minutes de la fin, le match s’est totalement emballé ! Di Maria martyrise la défense des Villans côté droit avant de centrer, Rooney récupère la balle d’un superbe contrôle aérien avant d’enchainer à toute vitesse avec une volée du droit qui finit dans la lucarne de Guzan, le tout en pivot : un but somptueux ! (2-0).

Aston Villa engage donc au centre et se projette rapidement vers l’avant pour gagner un corner, ce dernier est tiré fort à ras de terre et arrive dans les pieds de Benteke qui n’hésite pas une seconde pour glisser cette balle entre les jambes d’un De Gea pas irréprochable sur le coup … (2-1) Le match est relancé. Mais cette saison, Manchester United finit fort ses matchs, et une nouvelle fois les Red Devils ont démontré toutes leurs capacités.

Sur l’action, Rooney se bat comme un beau diable, poursuit, presse et finit par récupérer le cuir pour le plus grand plaisir d’Old Trafford, le capitaine des Three Lions avance avant de servir Mata côté droit, l’espagnol sert son compatriote Herrera en retrait qui ne laisse aucune chance à Guzan pour le 3-1.

Avec cette victoire, Man United confirme son excellente forme et grimpe provisoirement à la 3ème place, en attendant le match du voisin City contre Crystal Palace lundi soir. La semaine prochaine, United recevra le rival Manchester City pour un derby qui s’annonce déjà explosif.