Everton corrige Manchester United à Goodison Park

Everton accueillait Manchester United dans son antre de Goodison Park pour le compte de la 34ème journée de Premier League. Les Toffees, dont la saison est assez décevante, surfaient néanmoins sur une bonne dynamique depuis un bon mois et comptaient sur la réception des Red Devils pour frapper un grand coup.

Everton corrige Manchester United à Goodison Park
http://www.dailymail.co.uk/sport/football/article-2995982/Everton-3-0-Newcastle-United-Romelu-Lukaku-James-McCarthy-Ross-Barkley-seal-home-Premier-League-win-2015.html
Everton FC
3 0
Manchester United FC
Everton FC : Howard - Baines, Stones, Jagielka, Coleman - Barry, McCarthy – Osman (Mirallas 69 mn), Barkley (Naismith 87 mn), Lennon – Lukaku (A. Koné 87 mn).
Manchester United FC: De Gea - Shaw, Smalling, McNair, Valencia - Blind, Young, Herrera, Fellaini (Falcao 45 mn), Mata (Di Maria 63 mn) – Rooney (Van Persie 88 mn).
SCORE: EVE: Mc Carthy (5mn), Stones (35 mn), Mirallas (74 mn).
ÈVÉNEMENTS: 34ème journée de Premier League. Stade : Goodison Park.

Un milieu au sommet pour les Toffees !
Et les choses ont plutôt bien démarré pour les locaux puisque dès la 5ème minute de jeu, Everton place une contre-attaque fulgurante après un corner mancunien : Barkley, Lukaku et Mc Carthy partent à toute vitesse, Mc Carthy lance Coleman qui veut servir Lukaku, mais c’est Mc Carthy qui profite d’un contre favorable pour récupérer le cuir et se trouver en position de frappe et tromper De Gea (1-0).

Une entame de match tonitruante de la part des hommes de Roberto Martinez ! Les mancuniens étaient quant à eux obligés de s’imposer afin de s’assurer de rester sur le podium à la fin de la journée. Après l’ouverture du score, les mancuniens ont ensuite progressivement remis le pied sur le ballon, les joueurs d’Everton préférant attendre les mancuniens dans leur moitié de terrain afin d’évoluer en contre.

Le score s’est ensuite alourdi en faveur des Toffees : à la demi-heure de jeu, Everton obtient 3 corners consécutivement, le dernier sera le bon, Baines le tire parfaitement et John Stones vient couper l’offrande au premier poteau pour doubler la mise (2-0). A la mi-temps, les Toffees menaient donc 2 buts à 0 après une première mi-temps parfaitement maitrisée. Les Red Devils, battus notamment dans l’engagement, devront montrer un tout autre visage pour espérer quelque chose de cette rencontre.
 

Des Mancuniens bien trop désordonnés …
Au retour des vestiaires, Louis Van Gaal a décidé de réagir en lançant l’attaquant colombien Radamel Falcao a la place de son milieu belge Marouane Fellaini : un choix purement offensif donc. Transparent, le colombien a effectué un premier quart d’heure à l’image de sa saison : fantomatique. A l’heure de jeu, c’est Angel Di Maria qui entrait en jeu à la place d’un Juan Mata clairement en dessous de ses prestations habituelles.

Peu d’occasions à se mettre sous la dent lors de cette seconde mi-temps, les Red Devils étant beaucoup trop brouillon pour espérer quoi que ce soit. Les Toffees se contentaient, eux, de gérer leur avantage et de profiter au maximum du peu de phases offensives qu’ils disposaient. La raclée s’est poursuivie pour les mancuniens puisqu’à un quart d’heure de la fin, les Red Devils ont encaissé un 3ème but. A l’origine de l’action, un Toffees lance Lukaku, hors-jeu, mais le belge ne joue pas le ballon et Kevin Mirallas, à peine entré en jeu, en profite pour se saisir du cuir et aller tromper De Gea de près alors que toute la défense mancunienne s’était arrêtée… (3-0). Pour compléter l’après-midi cauchemardesque des Red Devils, on notera la sortie du capitaine Wayne Rooney en fin de match après une blessure à un genou.

Avec cette victoire, Everton confirme donc sa très bonne forme et grimpe à la  10ème place. De son côté, United descend à la 4ème place et perd une très belle occasion de mettre la pression sur Arsenal et Manchester City, ou encore de grimper provisoirement à la 2ème marche du classement.