Arsenal étrille Villa et conserve sa FA CUP !

Retrouvez ci-dessous le résumé de la finale de la FA CUP qui opposait ce samedi Arsenal à Aston Villa dans le mythique stade de Wembley.

Arsenal étrille Villa et conserve sa FA CUP !
http://metro.co.uk/2015/05/24/arsene-wenger-sets-deadline-date-for-contract-talks-with-liverpool-target-theo-walcott-5212831/
Arsenal FC
4 0
Aston Villa FC
Arsenal FC : Szczesny – Bellerìn, Mertesacker, Koscielny, Monreal – Coquelin, Cazorla, Ramsey – Özil (Wilshere 77 mn), Sanchez (Oxlade-Chamberlain 90 mn), Walcott (Giroud 77 mn).
Aston Villa FC: Given – Hutton, Vlaar, Okore, Richardson (Bacuna 68 mn) – Westwood (Carlos Sanchez 70 mn), Delph, Cleverley – Grealish, N’Zogbia (Agbonlahor 53 mn), Benteke.
SCORE: 1-0 : Walcott 40 mn. 2-0 : Sanchez 50 mn. 3-0 : Mertesacker 62 mn. 4-0 : Giroud 90+3 mn.
ÈVÉNEMENTS: Finale de FA CUP. Stade : Wembley. Affluence : 89 283 spectateurs.

Tenant du titre, Arsenal n’avait qu’une idée en tête : conserver sa coupe d’Angleterre. Pour cela, Arsène Wenger, le coach français d’Arsenal, a préféré Walcott à la pointe de l’attaque des Gunners, Giroud prenant donc place sur le banc des remplaçants. Dans les buts, c’est le polonais Szczesny qui était préféré au colombien David Ospina, lui aussi sur le banc.
 

Walcott, le coup de poker gagnant de Wenger 


Dès les premières minutes de la rencontre, Arsenal a semblé parfaitement dans son match, Cazorla étant le premier à percer la défense des Villans pour voir son centre tir détourné in extremis par Richardson. Le premier quart d’heure s’est d’ailleurs résumé à une attaque-défense, la plus grosse occasion étant intervenue à la 15ème minute avec une tête à bout portant de Koscielny que Given a parfaitement détourné d’un arrêt réflexe splendide. 4 minutes plus tard, Ramsey ratait l’immanquable face à Given en envoyant le cuir au-dessus des buts de l’irlandais.
Et à force de pousser, Arsenal a fini par marquer : on joue la 40ème quand Arsenal attaque côté gauche, le centre de Monreal est mal renvoyé par la défense des Villans, Walcott ne se pose pas de question et envoie un missile dans les buts de Given pour l’ouverture du score (1-0). Titularisé, l’anglais prouve à son entraineur qu’on peut compter sur lui pour conduire l’attaque des Gunners.
Au terme d’une première mi-temps dominée de la tête et des épaules par les troupes de Wenger, Arsenal rentre donc au vestiaire avec un but d’avance : en témoigne les statistiques à la mi-temps, 61% de possession de balle et 9 tirs en faveur des Gunners contre seulement 1 petit tir du côté de Villa.

Sanchez, un bijou pour offrir le break 


Alors qu’on entrait à peine en seconde période, Alexis Sanchez a de suite mis les siens à l’abri : Sanchez envoie une frappe supersonique des 25 mètres, le missile touche la transversale de Given avant de rentrer : Villa est KO (2-0).
Le récital s’est poursuivi à l’heure de jeu : 8ème corner en faveur des Gunners (contre 0 pour Villa), Mertesacker profite du marquage laxiste de Benteke pour placer tranquillement sa tête : ça fait 3-0, la messe est dite.
Arsenal a profité du manque d’envie des Villans pour gérer tranquillement sa fin de match … Pire, ce sont les Gunners qui continuaient d’attaquer malgré leur lourd avantage alors que les Villans ne semblaient attendre qu’une chose : le coup de sifflet final. Villa aurait tout de même pu bénéficier de 2 pénaltys en fin de match mais l’arbitre de la rencontre en a décidé autrement.
Dans le temps additionnel, Giroud s’est même payé le luxe de marquer lui aussi : Oxlade Chamberlain déborde côté droit et centre parfaitement pour Giroud qui envoie le ballon au fond (4-0).
Les Gunners s’imposent donc tranquillement 4-0 face à une équipe de Villa qui est complétement passée à côté de son match. Les « canonniers » conservent donc leur FA CUP, eux qui l’avaient déjà gagné la saison dernière face à Hull City ; on notera que c’est la sixième CUP remportée par les Gunners dans leur histoire.