Liverpool surclasse Manchester City

Les Reds ont littéralement dominé une équipe de Manchester City totalement méconnaissable et sans caractère (3-0). Avec cette nouvelle contre performance, les hommes de Manuel Pellegrini compromettent un peu plus leurs chances de sacre en championnat cette saison.

Liverpool surclasse Manchester City
Lallana a inscrit le premier but des Reds face à Manchester City (photo : liverpoolfc.com)
Liverpool
3 0
Manchester City
Liverpool: MIGNOLET, FLANAGAN, LOVREN, TOURE, CLYNE, CAN, MILNER (IBE, 88E), LALLANA, FIRMINO (ALLEN, 75E), HENDERSON, ORIGI (BENTEKE, 69E).
Manchester City: HART, CLICHY (KOLAROV, 74E), OTAMENDI, KOMPANY, ZABALETA, D.SILVA, FERNANDINHO (IHEANACHO, 55E), FERNANDO, STERLING (BONY, 46E), NAVAS, AGUERO.
SCORE: 1-0, LALLANA (34E), 2-0, MILNER (41E), 3-0, FIRMINO (57E).
ARBITRE: M. ATKINSON. AVERTISSEMENT. MANCHESTER CITY : NAVAS (68E).
ÈVÉNEMENTS: CHAMPIONNAT ANGLAIS - 28ÈME JOURNÉE - LIVERPOOL / MANCHESTER CITY - ANFIELD (43597 spectateurs).

Les joueurs de Liverpool avaient sans aucun doute l’esprit revanchard au moment d’accueillir le rival Manchester City à Anfield ce mercredi soir. Car quelques jours auparavant, les Reds s’étaient amèrement inclinés face aux Skyblues à l’issue de la séance de penalty, en finale de la League Cup. Un revers cuisant qui allait mettre définitivement fin à leur chance de décrocher un titre cette saison. Cantonnés à la huitième place du classement en championnat, les protégés du technicien allemand Jürgen Klopp ont depuis longtemps fait une croix sur le sacre de champion d’Angleterre et visent désormais une place européenne. Côté citizen, il était nécessaire de s’imposer à Anfield pour profiter du match nul concédé par le leader Leicester face à West Bromwich Albion (2-2).

 

Une prestation spectaculaire de Liverpool

L’enthousiasme et la détermination des Reds prennent le pas sur leurs adversaires dès le coup d’envoi de la rencontre donné par Martin Atkinson. En effet, les joueurs de Manuel Pellegrini sont quelque peu bousculés malgré la présence des cadres de l’équipe. Le pressing dense des Liverpuldiens n’y est sans doute pas étranger puisque celui-ci leur permet de récupérer bon nombre de ballons dans l’entre-jeu et de faire reculer le bloc mancunien avec efficacité. Titularisé en pointe de l’attaque des Reds au détriment de Christian Benteke, Divock Origi participe également à l’entreprise de déstabilisation de la défense adverse mise en place par Jürgen Klopp. Les Skyblues peinent à développer leur jeu et ne se présentent que trop rarement devant le but liverpuldien pour inquiéter Simon Mignolet. Seuls Jésus Navas et Sergio "Kun" Agüero semblent toutefois être dans les dispositions suffisantes pour contrarier l’équipe de la Merseyside. L’Argentin, meilleur buteur de son équipe en championnat avec 14 réalisations, doit pourtant ronger son frein tant ses coéquipiers semblent en dessous de leurs capacités.
À force de subir les attaques foudroyantes de Liverpool, les Citizens finissent par craquer inéluctablement. Totalement passive, la défense mancunienne n’exerce aucune pression sur Lallana, seul à l’entrée de la surface de réparation et libre de tenter sa chance ; l’international anglais ne se prive pas et déclenche une frappe chirurgicale à ras-terre qui termine sa course dans les filets de Joe Hart (33'). Une ouverture du score méritée à laquelle vient s’ajouter un deuxième but des joueurs locaux quelques minutes plus tard. Cette fois-ci, c’est au tour de James Milner de trouver le chemin des filets au terme d’une action collective aboutie. L’ancien mancunien, arrivé du côté de Liverpool lors du dernier mercato estival, offre le but du break à ses coéquipiers d’une frappe limpide venue tromper une nouvelle fois le portier citizen (40').

 

Le titre de champion d’Angleterre s’éloigne pour Manchester City


Incapables de se défaire de l’étreinte liverpuldienne, les hommes de Manuel Pellegrini ne vont cesser de subir la loi des Reds jusqu’au coup de sifflet final. Remplacé à la mi-temps par Wilfried Bony, Raheem Sterling a été à l’image de la plupart de ses coéquipiers, c'est-à-dire fantomatique. Il faut dire que les Skyblues ont cruellement manqué d’enthousiasme et de volonté, à la différence de leurs opposants. La confiance des joueurs de Liverpool semblait d’ailleurs sans failles, devant le public toujours passionné d’Anfield.
Le prévisible naufrage collectif des Skyblues va intervenir à l’heure de jeu lorsque Lallana, sur une nouvelle approximation de la défense mancunienne, récupère le ballon puis lance Firmino en profondeur ; l’attaquant brésilien n’a plus qu’à enrouler sa frappe pour sceller définitivement la victoire du club de la Mersey (57'). Euphoriques, les Reds auraient même pu aggraver le score si Milner (60'), Henderson (84') ou encore Allen (90') n’avaient pas manqué de réussite.

Avec ce revers cinglant concédé sur la pelouse de Liverpool, Manchester City occupe désormais la quatrième place du championnat et se trouve relayé à dix points du leader Leicester avec un match en moins. Les Citizens n’ont donc plus le droit à l’erreur s’ils veulent continuer de lutter dans la course au titre.