Tour des stades : Emirates Stadium, aussi beau que calme

L’Emirates Stadium, la maison d’Arsenal depuis la saison 2006/2007, est sans aucun doute l’un des plus beaux et modernes stades d’Europe. Cependant, l’ambiance qui y règne laisse à désirer. Immersion dans l’antre des Gunners au Nord de Londres.

Tour des stades : Emirates Stadium, aussi beau que calme
But de Welbeck pour Arsenal

Un ticket digne d’un sésame

À l’occasion de mon dernier weekend à Londres, dans le cadre d’un stage de plusieurs mois, j’ai à ma grande surprise assisté au match d’Arsenal samedi 30 avril contre Norwich à l’Emirates Stadium. En effet, le matin même, je me suis rendu au stade histoire de le voir une dernière fois avant de quitter la ville. C’est alors que j’aperçois une vingtaine de personnes, essentiellement des touristes, faire la queue devant la billetterie. Je décide donc de faire de même, tout en sachant qu’un ticket pourrait me coûter au moins 80 euros. Oui, un match d’Arsenal ça coûte cher, très cher. Mais à ma grande surprise, le billet le plus abordable était à « seulement » 35 pounds, soit  50 euros. Ce prix attractif était certainement dû à une faible affluence au stade ce jour-là, expliquée par l’affiche et par la mauvaise saison d’Arsenal. Sans hésiter je prends deux places !

Un conseil, si vous êtes de passage à Londres et que vous souhaitez voir un match d’Arsenal à l’Emirates, tentez votre chance le jour J en vous rendant tôt le matin au stade. La billetterie officielle sur Internet est réservée aux membres du club et sur les sites de revente, comptez une centaine d’euros par ticket au minimum. 

Un stade magnifique

Que ce soit à l’extérieur ou à l’intérieur, l’Emirates est une merveille. Tout autour du stade, les légendes d’Arsenal à travers les décennies sont honorées par de grandes affiches ainsi que par des citations de fans. Certains joueurs, dont Thierry Henry ou bien Dennis Bergkamp, ont leur propre statue. Cet environnement illustre à quel point le club respecte son histoire et en est fier.

Une fois passé la sécurité, l’expérience se poursuit avec l’immensité des locaux. Des escaliers aux buvettes, en passant par les toilettes, tout est spacieux et propre. À l’intérieur du stade, on continue à en prendre plein la vue. L’architecture des tribunes est parfaite, la pelouse est un véritable billard et les sièges sont en cuire (ou bien en faux cuire, bref, pas en plastique). Toutes les conditions sont réunies pour vivre un grand match de football. Cependant, l’ambiance n’était pas un rendez-vous.

Un stade un peu voire trop calme

On le sait, l’Emirates n’est pas un stade où les chants ou les encouragements descendent sans cesse des gradins. C’est seulement par à-coups que les fans d’Arsenal se mobilisent pour supporter leur équipe. Objectivement, les supporters de Norwich ont mangé ceux d’Arsenal. Il faut malgré tout rappeler que le contexte n’était pas favorable à une grosse ambiance, en raison de la fin de saison catastrophique des Gunners qui finiront la saison sans trophée. Une manifestation passive de la part de certains fans a même eu lieu pour demander le départ d’Arsène Wenger. Au niveau du jeu, la prestation de Giroud et de ses coéquipiers n’a pas aidé à enflammer le stade avec une victoire courte et bien triste (1-0, Welbeck).   

Mais malgré tout, pour n’importe quel amateur de foot, un match à l’Emirates est à vivre. L’environnement, la visibilité et la grandeur d’Arsenal, en matière d’image et de notoriété, t’offrent un agréable souvenir. Si vous avez l’occasion d’y aller, n’hésitez pas !

Une bière à l'Emirates avec vue sur la City de Londres