Match nul entre l'Espanyol et la Real Sociedad

Les deux équipes se sont neutralisées dans un match assez équilibré. Les individualités auront fait la différence pour les Catalans, pendant que les Basques ont profité des approximations de la défense locale.

Match nul entre l'Espanyol et la Real Sociedad
Espanyol
2 2
Real Sociedad
Espanyol: Casilla - Javi López, Colotto, Héctor Moreno, Víctor Álvarez - Víctor Sánchez, Forlín - Simao, Verdú - Sergio García, Stuani.
Real Sociedad: Zubikarai - Carlos Martínez, Mikel González, Iñigo Martínez, De la Bella - Markel Bergara, Illarramendi - Zurutuza, Xabi Prieto, Griezmann - Agirretxe.
SCORE: 1-0; Sergio Garcia min.9 1-1; Zurutuza min.24 2-1; Stuani min.38 2-2; Javi Lopez csc min.76

Le match commence sur les chapeaux de roues pour les Catalans. A la 9eme minute, Simao déborde et élimine Carlos Martinez, Sergio Garcia reprend le centre du Portugais pour ouvrir le score, profitant de la passivité défensive des Basques. A la 24eme minute, Casilla se voit obligé de sortir sur un centre dans la surface pour Agirretxe, le portier catalan dégage des points, le ballon revient sur le franco-espagnol David Zurutuza qui reprend de volée pour l'envoyer au fond des filets. Match plutôt disputé entre deux équipes pour l'instant assez méfiantes. Avant la mi-temps, Garcia combine avec Verdu avant d'adresser un centre dans la surface; Stuani, qui a parfaitement pris l'avantage sur son défenseur, est à la réception et redonne l'avantage à l'Espanyol. 2-1 à la 38eme minute. L'absence de Carlos Vela se fait ressentir dans l'animation du jeu offensif de la Real.  

La deuxième mi-temps sera plus animée, Montanier affiche clairement sa volonté d'aller chercher la victoire et ordonne à ses troupes de jouer plus haut. Cependant, c'était sans compter sur un Kiko Casilla des grands soirs, qui détournera à plusieurs reprises des occasions d'Agirretxe (55eme et 63eme notamment). Sergio Garcia continuera à semer la panique dans les derniers mètres adverses, sans succès, quelque peu esseulé.  A la 76eme, après avoir reçu un ballon dans la surface, Griezmann tente de décaler vers Agirrexte, mais Lopez détourne le ballon dans ses propres cages. Pas de chance pour le jeune Perico mais égalisation plutôt logique au vu de la physionomie de la rencontre et qui arrange globalement les deux équipes.