L'Atlético et Valence se quittent sur un score de parité

L'Atlético recevait Valence au Vicente Calderon dans un match entre deux équipes du haut de tableau qui avaient un coup à jouer en raison des contre-performances de leurs rivaux. L'Atletico pouvait se repositionner à la deuxième place, pendant que Valence aurait pu rattraper la Real Sociedad.

L'Atlético et Valence se quittent sur un score de parité
Atletico
1 1
Valence
Atletico : Courtois - Manquillo, Miranda, Godín, Filipe - Gabi, Mario Suárez - Koke, Arda Turan - Diego Costa et Falcao.
Valence: Diego Alves - Joao Pereira, Ricardo Costa, Mathieu, Guardado - Parejo, Tino Costa, Banega - Piatti, Jonas et Valdez.
SCORE: 0-1; Jonas min.5 1-1; Falcao min.6

Début de match spectaculaire au Vicente Calderon. Jonas ouvre le score dès la 5eme minute suite à un centre de Joao Pereira; le Brésilien profite d'une erreur d'inattention de Miranda pour crucifier Courtois. A peine une minute plus tard, Arda Turan centre pour Falcao, laissé seul dans la surface par Guardado qui joue mal le coup du hors-jeu. L'attaquant colchonero bat facilement Diego Alves pour permettre aux locaux d'égaliser. Première mi-temps bien dominée par Valence, et le score aurait pu être plus sévère si Courtois ne s'était pas montré encore une fois décisif, comme sur le coup-franc de Tino Costa à la 21eme que le Belge détourne du bout des doigts ou sur le double arrêt qu'il effectue à la 34eme après des frappes de Piatti et Jonas. Peu de choses à se mettre sous la dent côté madrilène, si ce n'est un coup-franc de Gabi à la 44eme, bien repoussé par Alves.

Les Colchoneros prendront le contrôle du match en seconde mi-temps. Diego Costa, peu en vue en première mi-temps, se montrera plus incisif, mais ne parviendra pas à trouver ses coéquipiers dans les derniers mètres. A la 62eme minute, Jonas semble toucher le ballon de la main dans sa surface, mais l'arbitre n'accorde pas l'éventuel pénalty. Les hommes de Simeone pêchent dans la dernière passe, face à une équipe de Valence bien regroupée derrière et efficace dans la récupération au milieu de terrain. A noter le gros match de Jérémy Mathieu, encore titularisé en défense centrale. Le Français a bien muselé Radamel Falcao tout au long de la rencontre. Beaucoup d'intensité en somme mais peu d'occasions franches; l'Atletico ne parvient donc pas à repasser devant le Real après le nul des Merengues contre Saragosse, pendant que ce résultat est plutôt bon à prendre pour Valence, notamment en raison du match nul de la Real Sociedad face à l'Espanyol.