Real Madrid-Levante : La revanche

Ce samedi, le Real Madrid, deuxième de Liga rencontre le club de la banlieue de Valence actuellement 10e. Si le Real voudra conforter sa seconde place, Levante cherchera, quant à lui, à prendre sa revanche suite au match du 11 Novembre 2012.

Real Madrid-Levante : La revanche
Lors de la 11e journée de Liga, Cristiano Ronaldo avait été sévèrement amoché par David Navarro dès la 2e minute seulement.
Real Madrid
Levante | 18h00

Le dauphin du FC Barcelone cherchera sans aucun doute à creuser l'écart avec l'Athletico Madrid qui n'a pas profité du week-end dernier pour chiper la seconde place à l'équipe de Mourinho alors que ces derniers avaient concéder le nul (1-1) contre Saragosse. En effet, l'Atletico a, lui aussi, fait match nul contre le FC Valence. De son côté, Levante, qui est invaincu depuis 4 matches, cherchera à prolonger son invincibilité après sa victoire contre le FC Seville (1-0). Gare aux madrilènes donc, c'est un match à ne pas prendre à la légère.

Un match aller joué dans des conditions détestables

Qui ne se souvient pas du visage du portugais couvert de sang après que ce dernier ait reçu un coup de coude du rugueux défenseur valencian? Résultat des courses ?

Une arcade sourcilière ouverte et une sortie prématurée à la mi-temps. Mais en fin de rencontre, une échauffourée avait éclaté entre les deux équipes. Les principaux protagonistes étant Pepe, le défenseur du Real et Juanfran, celui de Levante. La raison? Pepe, en train de danser et de se moquer des Granotes après que son équipe l'ait emporté dans les dernières minutes. Un climat   tendu donc, et accru par des conditions climatiques calamiteuses.  En effet, des trombes d'eaux étaient tombées sur la pelouse de la Ciutat de Valencia ce soir-là. Nul doute que les joueurs de Juan Ignacio Martínez s'en souviennent toujours et cela pourrait conduire à pimenter le match et ainsi le rendre électrique dès l'entrée des deux équipes sur le terrain. Les partenaires de David Navarro chercheront à prendre leur revanche par tous les moyens possibles. Le Real est prévenu, ce ne sera pas une partie de plaisir.

Un match indécis

Après leur victoire contre Galatasaray, mercredi en Ligue des Champions (3-0), les coéquipiers de Raphael Varane reviennent aux douces joies de la Liga. Hermétique contre le club turc, la défense de la Maison Blanche l'est beaucoup moins en championnat. En effet, lors des cinq dernières recontres, Madrid a, au moins, encaissé un but. Une statistique pas vraiment rassurante pour la deuxième meilleure défense d'Espagne (28 buts encaissés). Statistique rassurante maintenant, le Mou dispose de la deuxième meilleure attaque (72 marqués). Son équipe ne devrait donc pas avoir trop de mal à mettre le ballon au fond des filets de Manua.

Les partenaires de Papakouli Diop ont, eux, encaissé 41 buts pour 34 marqués soit la 14e meilleure attaque et la 10e défense de Liga BBVA. A priori, Levante devrait donc s'incliner ou, au mieux, ramener un nul de Santiago Bernabeu.

Autre statistique intéressante, les cartons. Les madrilènes sont la 3e équipe la plus disciplinée derrière le FC Barcelone et étonnamment Valladolid ! Levante est 16e. En effet, lors de Levante-Real Madrid, ils avaient pris 7 cartons jaunes contre 1 pour le Real. Autre exemple, contre Grenade, ils en ont pris 8 (Grenade en a pris 8 aussi) ! Le club de la banlieue de Valence ne doit pas vraiment aimé les club de la région de Madrid. Le club de la capitale devra donc provoquer les joueurs adverses pour tenter de leur faire voir rouge (Levante n'a encore jamais pris de rouge direct à l'inverse du Real qui, lui, en a récolté 2). Monsieur Carlos Clos Gómez ddevra donc s'attendre à sortir son petit carnet.

Les enjeux et les hommes forts

   Cristiano Ronaldo : assurément le goléador portugais tient son club à bout de bras. Il va tenter d'égaliser Lionel Messi en marquant pour la troisième fois consécutives plus de 30 buts en Liga. Il lui manque deux buts pour réussir cet objectif. A noter, que durant la saison 2007-2008, il avait réussi cette performance avec Manchester United.

    Diego Lopez : véritable deuxième homme de la Casa Blanca, il a sauvé maintes et maintes fois le Real de situations très chaudes. Recruté pour palier l'absence de San Iker blessé, il a même réussi la performance de le cantonner sur le banc de touche au point de s'imposer comme titulaire au poste de gardien.

    David Navarro : Le natif de la région de Valence a un sale caractère et est réputé pour son agressivité parfois à la limite de l'acceptable. Il n'empêche que c'est un roc défensif et une valeur sûre de son équipe et de la Liga. Son entraîneur espère qu'il saura canaliser la machine portugaise qui enchaine les buts comme des perles.

   Pour le Real, l'objectif sera de l'emporter afin de tenir l'Atletico Madrid à distance. Les mettre à 4 points avant leur match face à Getafe à l'extérieur et ainsi faire le pleins de confiance avant un 1/4 de finale retour qui s'annonce périlleux en Turquie malgré leur victoire 3-0. Mourinho fera sûrement tourner son effectif pour reposer certains cadres. A Levante d'en profiter.

Pour Levante, ce sera de mettre à distance le FC Seville (à 2 points) et l'Espanyol Barcelone (4 points) qui continue sa remontée fantastique après sa bonne série depuis le début de l'année 2013 qui décidement, leur a fait beaucoup de bien. En cas de victoire, Levante pourrait dépasser le Rayo Vallecano au classement et même se porter à hauteur de Getafe.