J30: Le Betis et la Real Sociedad écrasent leurs adversaires

Ces premiers matchs de la 30eme journée de Liga nous ont offert de belles affiches, avec notamment de l'enjeu dans le haut du tableau dans les matchs Betis-Granada (5-1) et Real Sociedad-Malaga (4-2). Point sur ces deux rencontres.

J30: Le Betis et la Real Sociedad écrasent leurs adversaires
J30: Le Betis et la Real Sociedad écrasent leurs adversaires

Les Basques accueillaient Malaga à Anoeta cet après-midi dans un match clé dans la course à la quatrième position. S'il est vrai que les Andalous avaient plus la tête à Dortmund et que Pellegrini a effectué de nombreuses rotations, la Real Sociedad a offert un véritable festival offensif et a totalement surclassé Malaga. Après une frappe de Griezmann qui s'écrasera sur le poteau, les locaux ont creusé l'écart en marquant trois buts en dix minutes. Carlos Vela ouvre le score à la 20eme minute suite à un corner, n'ayant plus qu'à mettre le pied pour envoyer le ballon au fond des filets après avoir profité d'une déviation de Bergara. Quatre minutes plus tard, De La Bella récupère un ballon repoussé par la défense en dehors de la surface et adresse une frappe croisée à ras de terre face à laquelle Kameni ne peut rien faire. A la 30eme, Agirrexte habilite Griezmann, qui après un superbe contrôle de la poitrine s'en va battre Kameni. Très belle performance de l'international espoir français cet après-midi. Pedro Morales réduit l'écart à la 43eme minute sur une frappe de volée de l'entrée de la surface où Bravo se troue quelque peu. Dès le début de la seconde période, Iñigo Martinez inscrit le quatrième pour les Donostiarras, de la tête après un corner tiré par Ruben Pardo. Le poteau sauve les Andalous du 5-1 sur un tir de Carlos Vela. Santa Cruz signe le 4-2 de la tête à la 70eme, après un centre de Lucas Piazon suivant une belle action collective. Les vingt dernières du match seront plutôt équilibirées, avec quelques occasions des deux côtés. Très bon match des hommes de Montanier, qui se devaient d'assurer le coup après la victoire du Betis hier, distançant Malaga de quatre points après ce match, même si ces derniers ne font pas forcément partie des adversaires potentiels pour une qualification en Ligue des Champions en raison de leur suspension.

Le Betis recevait lui Granada pour ce mini-derby andalou opposant deux équipes avec des aspirations totalement différentes. Après une demi-heure de jeu plutôt équlibrée, Ruben Castro va se montrer décisif en inscrivant deux buts coup-sur-coup. A la 30eme, il récupère un ballon dans la surface après un centre de Vadillo, élimine deux défenseurs et adresse une frappe au ras de terre pour inscrire son premier but. Il double la mise deux minutes plus tard, en poussant un ballon qui traversait la ligne de but après un lob de Pabon qui s'était écrasé sur la barre transversale. A la 34eme, Lopez envoie le ballon dans ses propres cages après un  poteau de Paulao. Les Sévillans ont décidé du sort du match en à peine quatre minutes. A la 54eme le duo Castro-Pabon est encore à l'affiche, cette fois c'est l'attaquant des Canaries qui décale pour le Colombien, qui inscrit son quatrième but sous les couleurs du Betis depuis son arrivée au mercato hivernal. Aranda réduit l'écart à la 71eme d'une tête croisée suite à un centre de Juanma Ortiz, pendant qu'Angel signera le 5-1 à la 85eme minute sur contre-attaque. Le Betis, malgré l'absence de son maître à jouer Beñat, a écrasé une équipe de Granada impuissante, exercant une domination totale du début à la fin de la rencontre.