Quel avenir pour San Iker?

23 Janvier 2013. Le gardien de la Seleccion sort à la 16e minute du match de Coupe du Roi face au FC Valence (match comptant pour les quarts de finale retour). Bilan, fracture du pouce gauche. C'est le début du calvaire pour l’icône de la Casa Blanca.

Quel avenir pour San Iker?
Iker Casillas ronge son frein sur le banc de touche du Real Madrid

Le contexte

Déjà en froid avec l'entraîneur madrilène avant sa blessure, la situation ne s'est guère arrangée depuis. En effet, Mourinho avait osé laisser le portier 

de l'équipe nationale espagnole sur le banc à l'occasion de Malaga-Real Madrid (2-3). A cette époque, on était en pleine crise du côté de la Casa Blanca. Le match suivant, Casillas profitait de la blessure d'Adan pour retrouver ses galons de titulaire. Jusqu'au match de Copa del Rey où il se blessa au pouce. Indisponible durant deux mois suite à son opération. Le portier madrilène faisait son retour dans le groupe le 6 Avril à l'occasion du match contre Levante (5-1). Oui mais voilà, entre-temps le champion d'Espagne a recruté un nouveau gardien au mercato hivernal en la personne de Diego Lopez.

Un retour plus difficile que prévu

Recruté pour un prix estimé entre 3.5 et 4 millions d'euros, l'ancien gardien du FC Seville a été acheté pour pallier l'abscence de l'habituel portier espagnol. Ancien pensionnaire du Real et formé au club, il y avait évolué durant la période 2000-2007. Il avait ensuite été transféré à Villareal qui l'avait, par la suite, vendu à Seville. 181 matches plus tard, le voilà de retour dans son club formateur.

Depuis le forfait de l'ex-titulaire de Santiago Bernabeu, il a disputé pas moins de 15 matches avec la formation madrilène. Avec pour baptême le match contre le FC Barcelona comptant pour les demi-finales aller de la Coupe Nationale (1-1). Bilan, 10 victoires, 3 nuls, 2 défaites. Pour 2 clean-sheet mais c'est important de le souligner, un nombre incalculable de parade qui ont permis de tirer le Real de situation parfois très compliquées. Notamment lors des 1/8 de finales de Champions League contre Manchester United. Difficile donc, de mettre un gardien performant sur le banc juste parce que Casillas revient de blessure. Dans le sport, on doit prouver que l'on mérite sa place.

Deuxième problème, José Mourinho. Les rapports entre les deux hommes ne sont pas au beau fixe (de même qu'avec Sergio Ramos). Le coach portugais a donc profité de Diego Lopez et de ses performances pour ainsi repousser Casillas sur le banc en ayant une bonne excuse. Il a ainsi laissé Casillas de côté lors du match contre Galatasaray mercredi dernier, préférant Adan comme remplaçant. Diego Lopez pour sa part, a donc réussit à gagner l'estime (et le coeur?) de Bernabeu. De là à avoir fait oublier l'ancien titulaire indiscutable? Pas si sûr...

Cette semaine, dans le couloir du stade de la Türk Telekom Arena, un petit incident, témoignant du climat actuel qui règne entre les deux joueurs, a eu lieu. Le monument espagnol serre la main de tous ses coéquipiers mais passe devant son rival au poste de gardien sans même un regard, ni une poignée de main. Ambiance...

Quel choix pour le symbole de la Casa Blanca?

Son futur semble désormais lier à l'avenir du coach madrilène. En effet, ce dernier est courtisé par les plus grands et notamment Chelsea qui a les faveurs du Special One. Casillas devrait donc prendre son mal en patience et ainsi attendre le départ de son entraineur.

Néanmoins, en cas de prolongation du séjour du Mou en Castilla, le gardien de la Seleccion verrait d'un bon oeil un départ à l'étranger. En effet, Arsenal lui fait les yeux doux et une offre de 20 millions d'euros serait déjà à l'étude. Nul doute que d'ici là, d'autres courtisans feront leur apparition et Casillas n'hésitera pas à s'entretenir avec son président, Florentino Perez, si nécessaire. Le voici prévenu.

Demain soir, à l'occasion du match entre l'Athletic Bilbao et le Real, Iker Casillas devrait débuter, sauf surprise, sur le banc. A moins que Mourinho ne décide de lui faire une fleur et de le mettre dans son onze de départ. Dans ce cas-là, il aurait intêret à montrer à son coach qu'il mérite bien plus qu'une place sur le banc.