Le Real se sort du bourbier du Betis

Dans un match très intéressant à suivre et équilibré, le Real s'en sort grâce notamment à un doublé d'Ozil et à un très gros match de Ronaldo.

Le Real se sort du bourbier du Betis
Real Madrid
3 1
Betis Séville
Real Madrid: Lopez - Nacho, Albiol, Carvalho, Marcelo (Varane 15e) - Casemiro, Modric (Pepe 62e) - Callejon, Ozil, Ronaldo - Benzema (Higuain 72e)
Betis Séville: Adrian - Martinez, Amaya, Paulao, Chica - Benat, Ruiz Herrera (Ruven Perez 67e) - Campbell (Vadillo 59e), Igiebor (Molina 46e), Pabon - Ruben Castro
SCORE: Real Madrid : Ozil (45e,90e) Benzema (57e) Betis Séville : Molina (73 sp)

Une possession équilibrée :

 

Dès le début, le Real met le pied sur le ballon mais la possession se révèle équilibré, d'ailleurs la première grosse ocassion est du Betis, sur un corner frappé par Benat, Nosta reprend le ballon et Diego Lopez effectue une parade exceptionnelle, Ruben Castro reprend mais il est logiquement sifflé hors-jeu (8e).

D'ailleurs une blessure musculaire atteint Marcelo qui doit vite laisser sa place à Varane (15e).

Ronaldo, très en vue à chaque prise de balle se montre d'ailleurs dans la première grosse action côté madrilène, sur un corner frappé par Modric, Ronaldo coupe avec la tête, mais Adrian effectue une excellente claquette (22e).

Encore l'inévitable Ronaldo, en effaçant 3 joueurs, tente une frappe à ras de terre, qui heurte le poteau avec peu de réussite, Adrian était battu (39e).

Le match continue sur un très grand rythme, sur une attaque placée du Betis, Benat montre sa vision du jeu en servant Pabon qui tir sur la transversale, Lopez était battu (43e).

Ozil libère la Maison Blanche avec une très belle combinaison avec Benzema, avec un contrôle enchaîne ensuite à ras de terre avec son pied fort (45e).

A noter aussi une très belle première période de Casemiro, espoir brésilien qui fait ses débuts avec l'équipe première du Real Madrid, il s'est montré très convainquant dans un rôle de milieu de terrain "box-to-box".

 

 

Un Betis remonté, mais calmé par le Real :

 

Au retour, le Betis veut absolument obtenir un résultat au Bernabeu, mais le Real se montre bien plus réaliste, sur un contre rapide par Ozil, il trouve Ronaldo qui lui remet à Benzema qui n'a juste à ajuster son pied gauche (57e).

Mais malgré le break, le Betis se montre entreprenant, sur un contre, Nacho fauche Ruben Castro qui obtient un penalty, Molina s'en occupe et tir en force sur la lucarne gauche du portier madrilène (73e).

Ronaldo continue son festival et fait mal à chaque prise de balle, en se montrant dangereux et en obligeant à lui faire faute, d'ailleurs le dernier but madrilène est aussi lancé par Ronaldo, qui élimine 2 joueurs et centre ensuite, Callejon fait une reprise de volée qui est contré et revient avec un peu de réussite sur Ozil qui tel un renard rode autour des cages, pour marqué du gauche (90e)

Les dernières minutes du match s'enflamme mais bien plus en la faveur des madrilènes avec un service de Ronaldo pour Higuain qui croise trop sa frappe (92e).

 

Sur un match très intéressant à suivre avec une équipe largement remaniée, le Real s'offre un succès difficile face à une vaillante équipe du Betis qui aurait mérité mieux avec de la réussite, le Real qui va se déplacer au Signal Iduna Park contre Dortmund pour la demi final de Ligue des Champions peut maintenant se préparer parfaitement pour la grande échéance et reste devant l'Atletico dans tout les cas.

Quant à l'équipe de Séville elle n'a pas su profiter, et est 7ème.