J33: La Real Sociedad prend le large sur Valence

Match déterminant dans la course à la quatrième position entre la Real Sociedad, 4eme avec 55 points avant le coup d'envoi, et Valence, 5eme avec 53 points. A noter les absences des français Antoine Griezmann, suspendu, et Adil Rami, blessé. La recontre s'est soldée par une victoire 4-2 des hommes de Montanier.

J33: La Real Sociedad prend le large sur Valence
Agirretxe, auteur d'un doublé ce soir, à la lutte avec Banega
Real Sociedad
4 2
Valence
Real Sociedad: Bravo - Carlos Martínez, Íñigo, Mikel, De La Bella - Illarramendi, Bergara - Chory Castro, Xabi Prieto, Vela - Agirretxe.
Valence: Alves - Joao Pereira, Ricardo Costa, Mathieu, Cissokho - Albelda, Parejo - Feghouli, Banega, Jonas - Soldado.
SCORE: 0-1; Soldado min.25 1-1; I. Martinez min.34 2-1; Chory Castro min. 73 3-1; Agirretxe min.86 3-2; Jonas min.89 4-2; Agirretxe min.94

Les deux équipes affichent leur volonté d'aller de l'avant dès le début du match; Carlos Vela envoie un premier avertissement à la défense de Valence dès la deuxième minute, d'une frappe enroulée qui passe juste à côté du poteau droit de Diego Alves. Les hommes de Valverde vont quant à eux se montrer dangereux sur coup de pied arrêté, premièrement via Mathieu, mais Bravo se montre décisif et effectue un superbe arrêt, puis par Parejo, qui voit son CF sortir en ligne de fond après frôlé le poteau. Soldado inscrira le premier but de la rencontre à la 25eme minute; Aly Cissokho adresse un centre depuis son côté gauche, l'attaquant espagnol se défait parfaitement de son défenseur pour venir reprendre le ballon de l'arrièe du crane au premier poteau, un vrai but de renard. A la 29eme minute, Soldado se présente seul face à Bravo à l'extérieur de la surface, l'attaquant tente le lob mais le gardien chilien dévie le ballon des deux mains en dehors de la surface, mais l'arbitre ne signale rien. Gros tournant du match sachant que la Real Sociedad aurait du se retrouver dès lors en infériorité numérique. Cinq minutes plus tard, Chory Castro centre pour Iñigo Martinez, inexplicablement seul au second poteau, qui reprend le ballon d'une volée parfaitement exécutée qui va se loger dans la lucarne de Diego Alves. Joli détail technique du jeune défenseur basque. Bonne première mi-temps des deux côtés avec un rythme de jeu assez élevé. 

La deuxième mi-temps reprendra sur un rythme plus posé, les joueurs payant ainsi leur débauche d'énergie de la première période. Nouvelle action polémique à la 67eme minute lorsqu' Aly Cissokho dégage un ballon de la main dans sa surface suite à un coup franc tiré par la Real Sociedad.  Alors que l'on semblait plus près du 1-2 que du 2-1, la Real va prendre l'avantage avec une contre-attaque à montrer dans toutes les écoles de football. Agirretxe et Castro combinent en une touche de balle au milieu, ce dernier lance Agirretxe en profondeur, qui après un run sur le côté droit lui offre le but sur un plateau (73e). Les Basques sont sur le point d'inscrire leur troisième but à la 84eme, mais Diego Alves sort un superbe arrêt réflexe sur un tir d'Imanol Agirrexte. Ce dernier n'aura pas à attendre longtemps avant de se retrouver à nouveau face au gardien Valencian; à peine deux minutes plus tard, il réceptionne un centre de Xabi Prieto et crucifie Alves

Les Chés n'ont cependant pas abidqué, et suite à une frappe de Piatti détournée tant bien que mal par Bravo, Jonas redonne espoir à ses coéquipiers en mettant la tête pour réduire l'écart au score. 3-2 à la 89eme minute. Les joueurs de Valence ne parviennent pas à égaliser, se heurtant à une défense donostiarra bien compacte, et à la 94eme, Agirretxe achève quelconque espoir d'égalisation des visiteurs. L'attaquant basque se présente seul face à Alves et se défait du  gardien brésilien d'un superbe lob. 

Belle victoire de la Real Sociedad qui prend une sérieuse option sur la quatrième position, se retrouvant désormais cinq points devant Valence avec 58 points. Tout reste cependant possible pour les joueurs de Valverde, qui disposent d'un calendrier plus simple que leurs adversaires du soir, qui devront notamment se déplacer au Bernabeu et au Sanchez Pizjuan dans ces cinq journées de championnat restantes.