Bilbao enfonce Majorque

Dans un match extrêmement important dans l'optique du maintien, l'Athletic Bilbao a pratiquement assuré son ticket pour rester une saison de plus en Liga BBVA tandis que son adversaire de l'après-midi, Majorque est en train de perdre espoir.

Bilbao enfonce Majorque
Llorente, malgré les sifflets du public, a bien aidé Bilbao.
Athletic Bilbao
2 1
Real Mallorca
Athletic Bilbao: Iraizoz; Iraola, Ekiza, San Jose (Iturraspe 46e), Aurtenetxe; Gurpegi, Herrera, De Marcos; Susaeta, Aduriz (Llorente 55e), Muniain (Gomez 71')
Real Mallorca: Aouate; Hutton, Geromel, Fontas, Ximo; Marti (Nsue 68e), Pina, Tissone; Casadesus, Victor (Arizmendi 57e), Giovani
SCORE: 1-0 Aduriz (7e) 2-0 Llorente (79e) 2-1 Giovani 81e
ARBITRE: Hernandez (ESP) Cartons jaunes : Aduriz (5e), Fontas (5e), Aurtenetxe (14e), Fontas (23e), Gurpegi (29e), De Marcos (59e), Hutton (75e), Iraola (82e), Ximo (90e) Cartons rouge : Fontas (23e), Ximo (90e)
ÈVÉNEMENTS: 11/05/2013 - 16:00 Liga BBVA espagnole - 35e journée Estadio San Mames

Au cours d'un match très engagé : pas moins de 40 fautes sifflées, 9 cartons jaunes et 2 cartons rouges, c'est bien les basques de Bilbao, restés à 11 qui ont croqués non sans difficulté une valeureuse mais limitée équipe de Majorque, pourtant emmenée par un très bon Giovani Dos Santos.

Pendant la première mi-temps, c'est Bilbao qui menait la danse à la faveur d'une attaque en forme, à l'image de Muniain auteur d'une belle première frappe (5e) malheuresement non cadrée. L'Athletic continuait de pousser très rapidement dans ce match quand, sur un centre venu de la gauche, Aduriz déposa d'une tête smashée le ballon hors du portée du gardien majorquain; Aouate (1-0 7e). Peu de temps après, Majorque, sentant peut-être la relégation poindre le bout de son nez, réagissait à la 12e minute avec un joli coup-franc enroulé de Giovani, claqué par Iraizoz hors du cadre. Les 10 minutes suivantes étaient surtout marquée par un très fort engagement des deux côtés avec une possession en faveur de Majorque qui poussait sans vraiment se montrer inquiétant.

Un fait de jeu important intervient à la 23e minute. Dans la surface de réparation majorquine, Fontas touche le ballon de la main, ce qui offre un pénalty aux Basques. En perdant son sang-froid, Fontas discute avec l'arbitre et écope, déjà, de son deuxième jaune du match, laissant ses coéquipiers à dix avant la demie-heure de jeu. Aduriz tire à ras-de-terre le pénalty mais Aouate s'interpose. Un bilbotarra récupère et marque dans le but vide (25e) mais est logiquement signalé en position de hors-jeu. La partie reprend dans une atmosphère très chaude. Les fautes se multiplient et les cartons sortent vite de la poche de M. Hernandez.

Casadesus tente un belle frappe à la 30e. Le RCD pousse toujours, sans succès. Les frappes manquent souvent d'application, Muniain va alors essayer de punir les Majorquins en contre mais manque sa tentative. (38'). Les coup-francs se multiplient pour Giovani mais aucun ne trouve le chemin des filets, l'Athletic, lui opère surtout en contre et cherche la tête d'Aduriz, auteur de 6 de ses 14 buts cette saison en Liga de la tête.

Un autre Bilbao après la mi-temps

Le coach de Bilbao, Marcelo Bielsa a du remotiver ses troupes car, au retour des vestiaires, Bilbao se montre bien plus offensif et étouffe le RCD, peut-être à la faveur de l'entrée d'Iturraspe, venu sécuriser la défense. Ce nouvel état d'esprit est concrétisé à la 46e par un but basque à nouveau refusé car le ballon était sorti auparavant. A la 55e minute, Bielsa sort le buteur, Aduriz sous les acclamations du public et fait rentrer Fernando Llorente, conspué par San Mames, sans doute à cause de son départ du club en fin de saison. Cela ne s'arrange pas lorsque Llorente rate une grosse occasion. Pendant ce temps, c'est désormais Majorque qui s'essaie aux contres, notamment grâce à la pointe de vitesse de Giovani. Le pressing basque s'intensifie avec une tête de Llorente de peu au dessus (67e). Ses efforts vont enfin être concrétisés à la 79e minute en reprenant acrobatiquement un premier tir boxé par Aouate (2-0).

Majorque se réveille enfin et Giovani, d'un sublime coup-franc en plein lucarne permet à Majorque de revenir dans la course (2-1 81e). Trois minutes plus tard, Giovani est tout proche du doublé et de l'égalisation sur un nouveau coup-franc mais son tir rase le poteau gauche.

Une fin de match houleuse

Alors que les occasions se font plus dangereuses, le défenseur majorquin Ximo s'énerve et tacle très fortement ce qui lui vaut un deuxième jaune synonyme d'expulsion. Les esprits s'échauffent et Bilbao multiplie les chutes sur de "petits coups' du RCD. Majorque pousse pour terminer sans succès malgré un dernier tir de Giovani (90e+3).

Bilbao remonte à la 13e place tandis que Majorque reste scotché à la dernière place et se rapproche inéxorablement de la deuxième division.