Déficit de création à l'Atlético

Ayant réussi à se qualifier pour la prochaine édition de la Ligue des Champions, objectif fixé en début de saison, et avec un ticket pour la finale de Coupe du Roi, les madrilènes réalisent une saison pleine. Il est cependant impossible de ne pas remarquer certaines limites dans leur jeu offensif, principalement dues à un manque de joueurs créatifs assurant le lien entre le milieu et l'attaque.

Déficit de création à l'Atlético
Déficit de création à l'Atlético

Equipe rigoureuse tactiquement et plutôt solide défensivement, cet Atlético du Cholo Simeone souffre d'un véritable déficit au niveau de la création. Le départ de Diego Ribas, resté une saison en prêt avant de retourner à Wolfsburg, a handicapé l'équipe, obligeant Simeone à transformer son 4-2-3-1 avec Turan, Diego et Adrian derrière Falcao en 4-2-2-2 avec Falcao et Diego Costa devant, ce dernier profitant de la méforme d'Adrian pour s'imposer en tant que titulaire. Disposant d'un éventail de recours pour marquer plutôt large, ce défaut dans l'aspect créatif n'a pas forcément été problématique pour la plupart des matchs de championnat, mais s'est fait ressentir face à des équipes du haut de tableau. Les Colchoneros ont dans leurs rangs des joueurs qui peuvent faire la différence individuellement, et savent se montrer dangereux sur les coup de pied arrêtés, ce qui permet aux rojiblancos de l'emporter sans trop de problèmes contre des équipes moyennes de Liga, mais qui n'est pas suffisant pour tenir tête aux grosses équipes lorsqu'un marquage conséquent est effectué sur les joueurs madrilènes. Il manque cette touche de génie et de magie capable de briser des lignes adverses bien regroupées et compactes, ce qui oblige souvent les madrilènes à tenter des centres hasardeux dans la surface ou à tenter leur chance de loin dans les gros matchs. 

Arda Turan est actuellement le joueur qui se rapprocherait le plus d'un Diego. Capable de faire la différence individuellement et de délivrer la dernière passe à l'attaquant, le Turc est indispensable cette saison. Il reste cependant un joueur de couloir, qui certes a l'habitude de repiquer vers l'axe, mais ne dispose pas encore de la maturité nécessaire pour mener une équipe. Conscient de ce problème, Simeone a tenté d'y remédier via quelques modifications tactiques. Le jeune Koke, milieu de terrain travailleur doté d'une grande qualité de passe, a souvent été repositionné à des postes plus offensifs par le technicien argentin, sans véritable succès, tout comme Raul Garcia, milieu de terrain organisateur repositionné en "mediapunta" à plusieurs reprises en première partie de saison.

Les solutions

Diego Ribas

Très apprécié des supporters, le Brésilien a déjà fait part de sa volonté de revenir à Madrid et lance des appels de pied aux dirigeants depuis plusieurs semaines. Enrique Cerezo, président du club colchonero, a reconnu au micro de Canal+ Espagne qu'il est actuellement en train de négocier avec le joueur, mais que les deux parties n'ont pas encore trouvé d'accord sur le plan financier. En fin de contrat  avec Wolfsburg en 2014, les dirigeants du club allemand vont cependant tout faire pour le conserver.

Joan Verdu

Divers médias catalans avaient affirmé cet hiver que Joan Verdu avait trouvé un accord avec l'Atlético pour renforcer les rojiblancos en vue de la saison prochaine. Son contrat expirant en juin, il exigerait un salaire trop important pour les finances du club barcelonais. Doté d'une très bonne vision du jeu ainsi que d'une conduite de balle et d'une qualité de passe au-dessus de la norme, le Perico serait un renfort de qualité pour l'Atlético, qui devra faire face à la concurrence de divers clubs comme Valence, également sur le coup.

Oliver Torres

Après avoir emerveillé l'Europe l'été dernier en menant l'Espagne à la victoire lors de l'Euro U19, le jeune milieu de terrain de 18 ans formé au club a découvert le haut-niveau cette saison avec l'équipe A de l'Atlético, disputant plusieurs matchs de coupe et bénéficiant de temps de jeu en fin de rencontre lors de ces dernières journées. Faisant preuve d'une maturité incroyable pour son âge et d'une qualité technique rappelant celle des plus grands milieux espagnols actuels, de nombreux observateurs s'accordent  à dire que Torres pourrait très bien être un élément clé de l'équipe de Simeone dès la saison prochaine. 

 

 

Compilation d'Oliver Torres à l'Euro U19 (été 2012).