L'Atlético Madrid remporte la Coupe d'Espagne

L'Atlético Madrid gagné ce fameux titre en prolongation grâce à un but en or de Miranda. Une victoire historique qui brise la malédiction de ce derby.

L'Atlético Madrid remporte la Coupe d'Espagne
L'Atlético Madrid célèbre le titre au Bernabéu.
Real Madrid
1
2
Atlético Madrid
Real Madrid : Diego Lopéz; Ramos, Coentrao (Arbeloa, min.91), Albiol, Essien; Alonso, Khedira, Modric (Di Maria, min.91), Ozil; Benzema (Higuain, min.91), Ronaldo.
Atlético Madrid : Courtois; Juanfran, Miranda, Godin, Filipe Luis; Koke (Raùl Garcia, min.113), Mario Suarez, Gabi, Turan (C.Rodriguez, min.111); Falcao, Costa (Adrian, min.105)
SCORE: 1-0, min.14, Ronaldo. 1-1, min.35, Costa. 1-2, min.98, Miranda.
ARBITRE: Clos Gomez (ESP). avertit côté Real Madrid : Coentrao (min.54), Khedira (min.65), Ozil (min.71), Ramos (min.73), Ronaldo (min.90), Essien (min.101), Di Maria (min.120) avertit côté Atlético Madrid : Turan (min.38), Diego Costa (min.69), Mario (min.98), Koke (min.105), Gabi (min.115), Miranda (min.120). Expulse côté Real Madrid : Ronaldo (min.115). Expulse côté Atlético Madrid : Gabi (min.120).
ÈVÉNEMENTS: Finale de Coupe d'Espagne entre le Real Madrid et l'Atlético Madrid. Le match a eu lieu au Santiago Bernabéu (80000 spectateurs).

Derby éléctrique au Bernabéu ce vendredi 17 mai en finale de la Coupe d'Espagne. José Mourinho décide d'aligner Benzema en lieu et place d'Higuain à l'avant. Pepe est renvoyé dans les tribunes au profit de Raùl Albiol.  Du côté des Colchoneros, Falcao forme un tandem de choc avec Diego Costa, aux dépends d'Adriàn Lopéz. 

Diego Costa répond à Ronaldo 

L'Atlético Madrid est bien regroupé en défense et procède en contre. Ronaldo, auteur d'un tir bien capté par Courtois (min.5), est à la récéption d'un corner au point de pénalty, remporte un duel aérien avec Godin, et décroise une tête énérgique : 1-0 (min.14). Le Portugais est providentiel. Encouragés par le public, les Colchoneros décident de changer les choses, avec un tir lointain de Gabi qui échoue à côté (min.25). Falcao élimine un défenseur dans l'axe et lance en profondeur Diego Costa, qui file entre Essien et Ramos et bat Diego Lopez : 1-1 (min.36). L'avant-centre Brésilien est à nouveau décisif. Le Real Madrid va devoir réagir, à l'image d'un Benzema inéxistant, face à un Atlético qui ne lâche rien. Modric plein axe loupe le cadre (min.40). Coentrao combine avec Benzema et centre à destination d'Ozil dont la reprise touche le poteau gauche de Courtois (min.43). 1-1 à la pause.

Le combat physique 

Les déchets techniques gâchent la deuxième mi-temps et un intense combat physique anime les débats. Filipe Luiz n'inquiète pas Diego Lopez (min.48). Le même Filipe Luiz est à nouveau à l'origine du danger (min.58). L'Atlético Madrid fait preuve de détérmination. La reprise de Benzema cogne le poteau et revient à Ozil qui contrôle, fixe un défenseur et tire, mais Juanfran réalise un sauvetage incroyable devant sa ligne de but (min.60). Le Real Madrid heurte une troisième fois le poteau avec un coup-franc génial de Cristiano Ronaldo (min.68). La tension monte et José Mourinho est même exclu par l'arbitre. Le technicien pique une colère et repart dans les vestiaires. Grâce à une rapidité déconcertante, Ronaldo évite tout ce qui bouge côté gauche. Côté Atlético Madrid, Koke est particulièrement solicité. 1-1 à la fin du temps réglementaire. Les Merengues ont décidement été maudits avec les montants tandis que les Colchoneros ont eu une chance inouie. 

Miranda règle la question 

La prolongation débute à l'avantage de l'Atlético Madrid. Gabi, décalé par Turan côté droit, touche le petit filet extérieur de Diego Lopez d'un centre ingénieux (min.93). Le gardien du Real Madrid s'impose face à Diego Costa (min.95). Mais ce n'est que partie remise puisque Joao Miranda, à la récéption d'un centre de Koke, fait mouche de la tête : 1-2 (min.98). Diego Simeone est aux anges. Falcao expédie un coup-franc dans les gradins (min.101). Le Real Madrid peut égaliser par l'intermédiaire d'Higuain mais Courtois est à la parade (min.104). Les Merengues sont livrés à eux mêmes depuis l'expulsion du technicien Portugais. D'autant plus que Courtois est une fois de plus impérial devant Di Maria (min.108). Ronaldo pète les plombs et écope même d'un carton rouge pour avoir taclé Gabi de manière violente (min.115). Réduits à dix, les Galacticos ne peuvent rien faire et l'Atlético Madrid remporte la Coupe d'Espagne 2013 au grand dam des coéquipiers de Benzema, dont le bilan global est un échec cuisant pour un entraîneur du calibre de José Mourinho (deuxième en Liga, demi-finale de Ligue des champions de l'UEFA, finale de Coupe d'Espagne).