MARCA: Saragosse dans le viseur

Pas de véritable séisme à proprement parler concernant des matchs truqués, mais un nom qui revient régulièrement, celui d'Agapito Iglesias, actionnaire ex-président du Real Zaragoza.

MARCA: Saragosse dans le viseur
MARCA: Saragosse dans le viseur

Le quotidien sportif espagnol MARCA annonçait hier détenir des témoignages et informations concernent d'éventuels matchs arrangés en Liga. Une double page dans le journal et beaucoup de bruit pour finalement pas grand chose. Un club pointé du doigt: Saragosse, ainsi qu'Agapito Iglesias, son actionnaire majoritaire et président jusqu'en juin 2012. Divers témoignages désignent tous Iglesias, à l'image de celui d'un président qui a témoigné sous couvert d'anonymat: "Un entraineur n'a pas voulu rejoindre Saragosse avant l'arrivée de Jimenez (actuel entraineur). Il a assuré, à une table avec beaucoup de monde devant lui, qu'il a refusé car Agapito lui avait dit de gagner les premiers matchs, et pour ce qui est de gagner les derniers, c'est lui qui s'en chargerait. Cet entraineur est actuellement à l'étranger.". Un autre explique: "Je ne lui serrerai même pas la main. Ce qu'il a fait l'an dernier, en plus de ce que je sais de lui, font que je ne veux pas avoir affaire à lui. Si l'année prochaine nous sommes encore dans la même division que Saragosse, je garantis qu'il n'y aura pas de repas entre dirigeants avec lui.". "Ce n'est pas normal qu'il y ait des gens qui s'en sortent toujours en obtenant tous leurs points à la fin. Ce qui s'est passé l'année dernière et qui se passe maintenant est évident".

Un autre président commente: "Lors du match Saragosse-Levante de la saison dernière, il y a eu une votation à main levée dans le vestiaire de Levante pour savoir si ils acceptaient de se laisser battre. La majorité a voté non. Mais il y avait des soupçons entre les joueurs, et résultat le match fut un désastre. Bien entendu, Saragosse a gagné". Et le pire, c'est qu'Iglesias ne s'en cache pas. Un témoin explique: "Trois jours avant le match Saragosse-Levante, nous étions invités à la finale de l'Europa League opposant Porto et Braga. Devant plusieurs présidents et agents, il s'est vanté d'avoir déjà tout arrangé concernant le match contre Levante". Dans un ton ironique certes, mais qui a choqué plusieurs personnes ayant assisté à la scène.
 

Les statistiques sont assez effarantes. Si l'on ne prenait en compte uniquement les six dernières journées de la saison 2010-2011, où Saragosse jouait son maintien, l'équipe aurait fini 5eme, se sauvant lors de la dernière journée face à Getafe avec trois expulsions pour ces derniers (Sarabia, Miku et Miguel Torres). Pire encore, en 2011-2012, elle aurait fini 2eme!