Messi contre le fisc espagnol

D'après le quotidien Marca, l'Etat a intenté un procès contre La Pulga, qui a démenti les faits. Jorge Horacio Messi est également concerné.

Messi contre le fisc espagnol
Le fisc demande 4 millions d'euros à l'argentin

L'avant-centre du FC Barcelone Lionel Messi et son père, Jorge Horacio Messi, ont été incriminés d'une fraude fiscale. Le montant demandé est supérieur à 4 millions d'euros, a indiqué le pôle financier du parquet de Gava en Catalogne. L'Argentin a touché 35 millions d'euros en 2013 dont 63% venaient de droits publicitaires et d'images. 

 

Le champion d'Espagne et son père auraient falsifié une multitude de déclarations d'impôts, a précisé la porte-parole de la procureure Raquel Amado. On les taxent d'avoir simulé la donation des droits d'images à des sociétés-écrans à Bélize et en Uruguay, et d'avoir en même temps signé des contrats de prestation de services avec des sociétés qui proposaient des avantages fiscaux, au Royaume-Uni et en Suisse par exemple. Un montage bien orchestré qui aurait permis d'esquiver le fisc espagnol "en toute opacité", note la procureure dans un document venant d'El Pais. 

 

D'après le trésor public espagnol, l'exploitation de son image lui a fait gagné pendant une période 10 millions d'euros grâce à sa coopération avec des organismes tels que le FC Barcelone, Danone, Globalia, PVA Events, Fin.Esse, Adidas, Konami, GMBH, Procter and Gamble, Aspire Acadamy of Sports, Kuwait Foods Company, Productos El Cid, Bico, Pepsi-Cola, Players Image, Banc de Sabadell et Teléfonica. En 2008, aux côtés d'autres célébrités Blaugranas, il a également réalisé une tournée en Ouzbékistan. 

 

Dans un communiqué de sa page Facebook, le concerné a dementi les faits "J'ai toujours comblé les obligations vis à vis du fisc espagnol avec la prise en compte des consignes qui tâcheront de clarifier la situation."

 

Jorge Horacio Messi a également réagi "Ce n'est qu'une méprise. Je me fiche de cela. Je suis résident argentin. C'est aux fiscalistes de s'en inquiéter. J'ai parlé avec les avocats et ils vont régler le problème." a t-il dit au quotidien As. 

 

D'après le ministère public, "la décision de fraude émane de Jorge Horacio Messi", le père et le représentant du culé, qui en 2005, lorsque l'étoile était encore mineure, chargea un médiateur de concevoir une société-écran qui a fait ensuite place à une autre dans le but d'éviter de payer les impôts, et ainsi le code pénal espagnol prévoit une peine de six ans de prison ou une amende égale à six fois le montant de la fraude.

 

Depuis bien longtemps, les clubs ibériques sont dans le viseur du fisc, qui demande 675 millions d'euros. Jusqu'à présent, ils avaient bénéficiés de la clémence du Trésor Public Espagnol, qui abdiquait devant les redevances. Mais un pacte signé en avril 2012 entre la LFP et le Ministère des Sports les engage à rembourser le montant d'ici un an. 

 

Lionel Messi et Jorge Horacio Messi comparaîtront devant le tribunal le 17 septembre, date de la reprise de la C1, devant la justice Espagnole (reporté au 27 septembre) "El Mesias" a déjà payé 15 millions de plus (dont cinq au mois d'août).