Présentation Liga 2013-2014 : les candidats au titre

Le 17 Août c'est reparti ! La prochaine version de la Liga va débuter avec son lot de surprises, de déceptions, de confirmations et on va enfin voir les nouvelles recrues des équipes espagnoles à l’œuvre. Présentation.

Présentation Liga 2013-2014 : les candidats au titre
Les trois grandes stars de trois plus grands clubs de la Liga.

Le Barça emmené par un duo infernal, Neymar-Messi. Le Real par un CR7 de feu et l'Atlético par un David Villa revanchard après deux saisons en deçà. Laquelle des trois formations remportera le trophée ?

Le Barça remet son titre en jeu

Après avoir égalisé le record du Real Madrid 2011, la formation de Tito Vilanova va tout faire pour réussir là où les Merengues ont échoué. Conserver leur titre. Avec cette fois, un objectif en plus, que la qualité de jeu soit en rendez-vous le plus souvent possible. Que l'on retrouve cet allant offensif qui leur a tant manqué la saison précédente. En effet, dans notre article récapitulatif du dernier championnat, nous avions souligné le fait que le Barça n'ait finalement pas autant survolé ses matches que par le passé. Une Messi dépendance, un jeu poussif, tel était leur marque de fabrique. Désormais, nous devrions avoir droit à une Neymar-Messi dépendance qui semble déjà plus équilibrée. Le danger sera certes, toujours aussi facile à cerner, mais encore plus difficile à stopper. Neymar apportera la percussion qui avait tant manqué aux Catalans lorsqu'ils en avaient le plus besoin... Ce que l'on peut craindre désormais, c'est que les joueurs s'en remettent à un exploit offensif d'un de leurs deux prodiges. Le mercato n'a, pour l'instant, donné lieu qu'à l'arrivée de Neymar ! Aucun autre joueur pour suppléer le trident Xavi-Iniesta-Busquets. Et cela risque de les confronter aux mêmes problèmes que la saison passée... Le Barça fait preuve de suffisance. Ils vendent Thiago Alcantara au Bayern alors que c'est un des seuls joueurs qui pourrait permettre aux milieux de terrain de souffler, ils prêtent Deulofeu à Everton alors que dans le même temps, ils envoient David Villa à l'Atlético. Bojan est, quant à lui, prêté à l'Ajax et Rafael Alcantara au Celta Vigo. Hormis ce dernier, ce n'est qu'une succession de balles dans le pied que se tire le président Rosell. Ils donnent du temps de jeu à la jeunesse mais à un moment donné, il faut arrêter de se priver des éléments exceptionnels que lui procure la Masia.

De plus, le Barça n'est plus aussi souverain que par le passé où il était un exemple pour tous les clubs. On parle cette fois des problèmes en interne-externe. Rosell-Joan Laporta et plus récemment, Rosell-Guardiola ! La guerre pour la présidence du club ne fait que commencer et cela nuit fortement à l'image du club. Ils cherchent à tout prix à recruter Thiago Silva (PSG) au lieu d'explorer d'autres pistes. La priorité maintenant, est de recruter un défenseur central rapide et un milieu de terrain qui puisse, dans l'idéal, jouer offensif et défensif (ce qui est assez rare). Donc il leur faut trois joueurs. Contrairement au Real (nous y reviendrons tout de suite après), ils ont tardé à recruter des joueurs d'avenir qui incarnent aussi le présent. Ils ont fait une grosse erreur en laissant partir Thiago Alcantara. Ils auraient dû lui promettre un temps de jeu conséquent. De plus, lorsque Javi Martinez, aujourd'hui au Bayern, a clamé son envie d'ailleurs, ils auraient dû sauter sur l'occasion afin de former un tandem Martinez-Busquets. La piste Thiago Silva se révélant impossible cet été, ils devraient tout faire pour recruter le jeune Íñigo Martínez de la Real Sociedad. C'est un futur très grand et il serait ce qu'est désormais Varane à Madrid. Les deux derniers problèmes à régler sont le cas Fabregas et le cas de l'attaque. Concernant le premier, il va falloir rapidement y remédier. Il est désormais peu probable que l'ancien Gunner parvienne à être titulaire. Soit il est utilisé en tant que joker de luxe soit il revient à la maison. Chez Arsène Wenger. L'utiliser en tant que faux numéro 9 est une mauvaise idée et un tel gâchis... Le second et dernier problème est donc le cas du numéro 9. Villa parti, c'est un vrai casse-tête qui attend Tito. Sur le papier l'équipe type est très séduisante. En revanche qu'adviendra-t-il si Messi ou Neymar se blesse ? Le cas du brésilien risque fort de se produire. L'adaptation dans un nouveau championnat beaucoup plus physique que le précédent va lui faire drôle. De plus, avec ses performances et ses attitudes à la Coupe des Confédérations (ses magnifiques simulations), il risque d'être marqué à la culotte et de prendre pas mal de coup... A lui de faire attention, sans quoi il risque de l'avoir en travers de la gorge car les défenseurs ne vont pas se priver de lui faire sa fête. Espérons pour les Catalans que leurs prodiges ne seront pas blessés. Sous peine de devoir faire face à un problème. A un gros problème. Finalement, le recrutement d'un pur 9 n'est pas une mavaise idée non? Reste à savoir qui voudra jouer le joker avec Cesc.

Le Real veut se faire pardonner

Une page se tourne à Madrid avec un changement d'entraîneur. Exit Mourinho, Ancelotti in. L'ex technicien du Paris-Saint-Germain a donc pour but de réussir là où a échoué le Special One. Gagner la fameuse dixième Ligue des Champions. La Decima... Cette fois, les madrilènes veilleront à mieux commencer la saison que l'année dernière car c'est durant la première partie du championnat que le Real a perdu son titre chèrement acquis. Et le club de Florentino Perez s'en donne les moyens avec déjà deux arrivées de marque. Isco de Malaga et Illarramendi de la Real Sociedad. Ils viennent ainsi compléter un effectif déjà riche. Désormais, après avoir recruté des prodiges espagnols, ils ne doivent pas faire l'erreur de ne pas les faire jouer. Bien évidemment, les places seront chères et on n'a rien sans rien. Cependant, les Merengues devront faire attention à ne pas faire la même erreur qu'avec Thiago Alcantara et Fabregas pour les Catalans sous peine de les voir repartir illico presto... Certains mettent déjà la pression sur le président du club de Madrid comme Jesé Rodriguez ou Morata qui a, lui, eu des garanties de la part de Perez. Il sera vraiment préjudiciable de perdre la pépite de la Castilla (Jesé) alors qu'on l'annonce comme le digne successeur de Cristiano Ronaldo, rien que ça ! Barcelone et Madrid peuvent se targuer d'avoir la possibilité de constituer deux équipes A (un peu comme la Selección Española).

Concernant le club en interne, les madrilènes n'ont pas les mêmes problèmes que le champion d'Espagne 2013. En effet, Florentino Perez a officiellement été réélu président du club le 4 Juin 2013 faute de concurrence. Mourinho parti, il ne devrait plus y avoir de problèmes entre joueurs et entraîneur. Le ciel est donc éclairci de ce côté-là aussi. Iker Casillas devrait donc retrouver sa place de titulaire et Diego Lopez devrait quitter le club puisqu'il ne veut pas jouer les seconds rôles. Le cas de Casillas réglé, les Merengues semblent bien partis et ils vont ainsi pouvoir se mettre au travail dans le calme et la sérénité. Chose qui leur avait manqué ces derniers temps...

Les objectifs étant fixés avec le championnat et la Coupe d'Europe, penchons nous maintenant sur la tactique qui devrait être mise en place par Ancelotti. L'intouchable (même s'il a affirmé qu'aucun joueur n'était à l'abri et qu'il n'accepterait aucun écart de conduite) est bien entendu, le portugais, Cristiano Ronaldo. Suivent Sergio Ramos et Iker Casillas. C'est là que les choses se corsent... Aucun autre joueur n'est "sûr" d'être titulaire. Marcelo est le seul arrière-gauche puisque Coentrao devrait vraisemblablement quitter le navire. Khedira est le seul roc du milieu de terrain. En attaque, Higuain devrait plier bagage. Reste Benzema et Morata comme 9 de formation. CR7 pourrait lui aussi occuper ce poste mais le portugais devrait rester sur son côté gauche. Les cartes vont donc être redistribuées, à Benzema et Morata de démontrer qu'ils ont leur place au sein de l'équipe. A droite, Di Maria reste fragile. Il n'y a aucun attaquant latéral droit qui surnage puisque l'argentin peine à être régulier. Ozil pourrait lui aussi occuper ce poste car il a déjà été titularisé dans ce couloir à de nombreuses reprises. Avec le départ de Callejon à Naples, Madrid a donc perdu un bon joueur de la trempe de Morata... Ce poste est donc très ouvert. En milieu offensif, plusieurs joueurs postulent comme Modric, Ozil et Isco. Trois joueurs exceptionnels. Si Modric peut aussi évoluer devant la défense (un peu comme Joao Moutinho à Monaco) au côté de Khedira, il devrait aussi se frôtter à Illarramendi et Xabi Alonso. La concurrence est donc rude aux postes de milieux de terrain offensif et défensif. Illarramendi a été recruté pour pallier le départ de Xabi qui se fait vieux. Il devrait donc prendre sa relève petit à petit (à moins qu'il soit un titulaire indiscutable). Isco, qui peut aussi jouer sur un côté (le droit en l'occurrence puisque le gauche est occupé), devrait batailler avec Ozil pour une place à moins que ce ne soit Di Maria qui en paye les frais. Reste désormais, un poste en défense central et sur le côté droit.

Le collectif madrilène aurait besoin d'un attaquant de pointe, éventuellement d'un ailier droit, mais aussi d'un défenseur central (encore plus si Pepe venait à plier quitter le club de la capitale espagnole). Le luxe serait de recruter un joueur capable d'évoluer sur le côté droit et gauche de la défense. Au total, un maximum de quatre joueurs serait nécessaire afin de compléter l'équipe de Carlo. La piste de Gareth Bale se révèle bien trop chère à l'heure où la dette du club augmente de plus en plus. Mais Florentino Perez est un habitué des recrutements XXL. On s'en souvient en 2006 lorsqu'il avait quitté le club alors que l'endettement atteignait son paroxysme. C'est lui qui a recruté la première vague des Galactiques (Zidane, Beckham, Ronaldo, Figo) mais aussi la seconde avec CR7, Kaka', Benzema. Néanmoins, la venue du Gallois créerait un embouteillage dans un milieu de terrain déjà bien rempli. En revanche, la piste Suarez reste intéressante même si le prix est tout aussi élevé... Il viendrait apporter une concurrence au français en l'absence de Gonzalo Higuain. La piste menant à Cavani ayant échoué, c'est un des seuls goleadors disponible sur le marché.

L'Atlético pour confirmer

Falcao partit, c'est David Villa, le meilleur buteur de l'histoire de la Roja, qui aura la lourde charge de le remplacer. L'équipe de Diego Simeone (voir photo) a réussi sa saison 2012-2013 en venant titiller le Real Madrid, leur grand rival. Une troisième place bien méritée grâce au buteur colombien qui séjourne désormais du côté de Monaco. Outre le sud-américain qui, ils ont pu compter sur un grand gardien, le Belge Thibaut Courtois. Prêté une nouvelle fois par son club, Chelsea, il espère faire les beaux jours du club de la banlieue madrilène. Ils comptent dans leurs rangs, le prodige Olivier Torres qui, espérons-le, aura plus de temps de jeu cette saison. Ils ont certes des moyens limités par rapport aux deux cadors de la Liga mais ils n'ont aucun problème en interne et cela donne une atmosphère de travail idéale.

 Ils ont manqué de recruter Jérémy Toulalan qui a filé à Monaco (décidément, le bourreau de l'Atlético). Néanmoins, ils ont attrapé dans leurs filets Demichelis de Malaga. Ils disposent donc d'un roc en défense centrale qui pourra prêter main forte à l'expérimenté Diego Godin. Au milieu de terrain, Raul Garcia, Gabi, Arda Turan et Mario Suarez jouent les rôles de joker de luxe. Tandis qu'en attaque, Diego Costa est le plus expérimenté. Ils ont donc de bons remplaçants à des postes clés du terrain.

L'objectif de la prochaine saison sera de conserver la Copa del Rey chèrement acquise face au Real Madrid et de faire aussi bien en championnat. En bonus, une qualification pour les 1/8e de finale de la Ligue des Champions serait envisageable. Sinon, en cas de troisième place durant la phase de groupes, ils chercheraient sans doute à remporter la compétition après l'avoir gagné en 2010 et 2012. En 2013, ils ont malheureusement été éliminé dès les seizièmes de finale contre le Rubin Kazan (0-2/0-1).

Parlons mercato. Cristian Sapunaru, le latéral droit de la Real Saragosse est en fin de contrat et pourrait suppléer Juanfran. Verdu de l'Espanyol serait aussi une bonne opportunité au milieu de terrain. Victor Rodriguez, le jeune attaquant de la Real Saragosse est lui aussi en fin de contrat. Auteur de 10 passes décisives et de 2 buts et seulement âgé de 23 ans, il est l'occasion à saisir. De plus, Saviola (Malaga) serait une autre piste en attaque. Tout cela à moindre coût bien sûr.

Mauvaise nouvelle, en revanche, le portugais Tiago n'a pas renouvelé son contrat et pourrait bien quitter le club. Un retour au pays serait envisagé mais espérons qu'il restera à l'Atlético puisqu'il dispose d'une expérience non-négligeable.

Les équipes

Pour le Barça, voici l'équipe type et les remplaçants poste pour poste. Reste à faire jouer ces derniers pour qu'ils accumulent de l'expérience.

La composition du Real maintenant. Même musique, les titulaires et les remplaçants.

Concernant les compositions de l'Atlético Madrid, il n'y aura que l'équipe type puisque, des trois, c'est celle qui a l'effectif le moins riche.