Lionel Messi "J'ai fais des progrès avec Ronaldinho"

Le crack du FC Barcelone a remercié le Brésilien au cours d'une interview.

Lionel Messi "J'ai fais des progrès avec Ronaldinho"
Messi voit en Ronaldinho un frère.

Ronaldinho vient de marquer l'histoire de l'Atlético Mineiro en Copa Libertadores avec un but détérminant. L'ex-Blaugrana est une célébrité du club de Belo Horizonte. Lionel Messi a tenu à lui rendre hommage sur la chaîne Barça TV  "Je le répète, depuis la première fois où je suis entré dans les vestiaires, Ronaldinho et le reste des Brésiliens m'ont admis et m'ont facilité les choses. En particulier lui car il était la référence de l'équipe avec qui j'ai fait des progrès."

Le magicien a été un élément-clé de l'évolution de La Pulga en équipe première "Il fut d'une aide unique. Ce n'est pas facile d'intègrer les vestiaires d'une équipe de renom à 16 ans, encore moins avec ma façon d'être, et Ronaldinho a été providentiel. J'ai eu la chance de le côtoyer et de partager beaucoup de choses avec lui. Ainsi je peux dire qu'il a un grand coeur et c'est ce qui compte" 

L'Argentin continue à être élogieux "Ronaldinho est à l'origine d'une ére clémente. L'époque était mauvaise et le changement experimenté avec lui fut dantesque. Il n'a rien gagné lorsqu'il a débuté mais le public est tout de suite tombé amoureux de lui. Depuis bien des titres ont été remportés et ont fait le bonheur des socios."

Le champion d'Espagne a également parlé de Frank Rijkaard, ancien entraîneur du FC Barcelone, qui l'a coaché entre 2004 et 2008 "A mes débuts, je ne comprenais pas pourquoi je n'étais pas convoqué ou je ne jouais pas. Maintenant je peut regarder cela avec détachement et je pense que j'entendais bien avec lui. Je le remercie encore aujourd'hui parce que c'est lui qui m'a permis de débuter en équipe première."

L'unique regret de Messi est de ne pas avoir célébré avec enthousiasme la Ligue des champions à Paris "Je revenais d'une longue absence et je n'ai pas été choisi en finale. J'avais à peine 18 ans et je ne voulais pas la fêter. C'est à ce moment-là que Ronaldinho m'a tendu la coupe pour communier. C'est un bon souvenir. Aujourd'hui je m'en veux de ne pas en avoir profité mais depuis je l'ai fait"