10 ans de la signature de Ronaldinho au FC Barcelone

Le 21 juillet 2003, le crack Brésilien envoûtait le public du Camp Nou, et devenait l'élément-clé de l'équipe Blaugrana

10 ans de la signature de Ronaldinho au FC Barcelone
Ronaldinho est une légende de l'institution.

Aujourd'hui, le FC Barcelone célèbre les 10 ans de l'avènement d'un des acteurs les plus charismatiques de l'histoire du club : Ronaldinho. La présentation de l'ailier de calibre international en provenance du Paris Saint-Germain enchantait à l'époque les 25000 spectateurs au Camp Nou. 

L'épilogue de l'ère Joan Gaspart

Ronaldinho intégrait une équipe en crise qui venait d'obtenir un ticket en Coupe de l'UEFA (une archaique version de l'Europa League). Le 3 septembre 2003, le numéro 10 fascinait une première fois le Camp Nou contre le FC Séville : Le gaucho éliminait deux andalous puis enchaînait par une mite des 25 m qui heurtait le montant, éxploit initial d'un vaste répértoire.

Apothéose mondiale

Le prêt d'Edgar Davids avait permis à l'équipe d'acquérir un équilibre. Le FC Barcelone obtenait une deuxième place convaincante en Liga, en partie grâce au réalisme du Gaucho. Renforcés par Samuel Eto'o, les Barcelonais débutaient une ère de gaieté, et la créativité du Brésilien marié à la productivité du Camerounais menait le club à être deux fois champion d'Espagne, à gagner une Ligue des champions et à remporter deux Supercoupes d'Espagne. 

Buts mémorables

En l'espace de cinq ans en Catalogne, Ronaldinho marquait à 95 reprises et délivrait 80 p.d. en 208 matchs. Il démontrait une capacité à être l'auteur de bijoux plus beaux les uns que les autres, à domicile et en déplacement.

FC Séville, 3 septembre 2003

L'observatoire Fabra de Barcelone est ce soir-là le témoin d'un léger phénomène sismique dû à la célébration du but par les 90000 socios du Camp Nou. 

Osasuna, 8 février 2004

Ronaldinho est à ce moment-là été l'inventeur d'un mouvement de génie : La "mitja volta". 

AC Milan, 1 novembre 2004

En Ligue des champions , le prodige récompensé par la FIFA évince un défenseur et marque le but de la victoire d'un tir en pleine lucarne, à une minute du terme. 

Chelsea, 8 mars 2005

En huitième de finale de la même compétition, le FC Barcelone est mené par trois unités d'écart à la 20e minute, et Ronaldinho en profite : Il danse face à Carvalho puis dupe Cech avec une grande facilité. 

Valence CF, 7 mai 2005

Le magicien incarne un rôle détérminant en Liga avec un but depuis l'extérieur de la surface qui fait vibrer l'arène ché. 

Real Madrid, 19 novembre 2005

Au centre d'une nuit historique, Ronaldinho empreint la partie d'un doublé, ce qui lui vaut une ovation merengue, une chose qui ne s'était pas produite depuis l'époque où Diego Maradona évoluait au Barça. Un luxe au Bernabéu. 

Chelsea, 7 mars 2006 

Chef d'oeuvre du compositeur à domicile, qui fait parler la poudre entre quatre anglais, éxécutant Cech une fois encore. 

Villarreal CF, 25 novembre 2006

Une reprise acrobatique de Ronaldinho, à la récéption d'un centre de Xavi, permet au FC Barcelone de gagner 4-0.

Werder Brêmen, 4 décembre 2006 

Le technicien fait à nouveau preuve d'habileté sur coup-franc en C1 et couvre de ridicule l'équipe germanique.  

Atlético Madrid, 1 mars 2008

Le Vicente Calderon est le théâtre d'un naufrage catalan en Liga et du requiem de Ronaldinho : Un retourné acrobatique.