Dernière ligne droite pour l'Opération Bale

Deux saisons que ça dure, un mois que l'on ne parle que de ça. Gareth Bale sera-t-il un joueur du Real Madrid, la saison prochaine? Analyse des faits.

Dernière ligne droite pour l'Opération Bale
Gareth montrant son amour pour le Real ?

Depuis le 26 mai dernier et la signature de Neymar chez le rival Barcelonais, la principale obsession du Real Madrid est de recruter Gareth Bale. Cela fait deux saisons, que le président Florentino Perez veut le faire signer et ça fait autant d’années qu’il échoue. Mais, depuis l’annonce de l’arrivée de la jeune star Brésilienne chez les blaugranas, une cellule de crise « Opération Bale » a été créée du côté du Bernabeu. En effet, conscient du faible pouvoir commercial du Gallois en comparaison de Neymar, le directeur financier Jose Angel Sanchez s’est montré réticent à débourser 100 millions d’euros pour un joueur qui ne répond pas vraiment à un besoin pressant dans l’effectif pléthorique et déjà de qualité du Real.

Zizou confirme

Mais, il est clair que le président Florentino Perez ne veut pas lâcher Gareth Bale. Il y a plusieurs mois, il avait envoyé Zinedine Zidane à Lyon pour lui demander de réaliser un bilan du profil du joueur ; lors du match de Ligue Europa entre l’Olympique Lyonnais et Tottenham. À son retour, le rapport de Zizou précise : "C’est un grand, le genre de joueur qui vous permet de gagner une Ligue des Champions. Il est complet et ce n’est pas qu’un footballeur puissant et rapide". Quelques semaines plus tard, Zidane a déclaré publiquement son admiration pour Bale : « Un joueur comme ça, fait la différence. Cette saison, après Cristiano et Messi, c’est le joueur qui m'a le plus impressionné » . En effet, les chiffres parlent d’eux-mêmes. La saison dernière, le Gallois a marqué 29 buts toutes compétitions confondues. En 44 matchs avec Tottenham, il a marqué 26 buts et délivré 15 passes décisives, ce qui lui a valu d'être élu à 24 ans, le footballeur de l'année en Angleterre.

Premier contact

La première conversation entre Florentino Perez et Daniel Levy sur l'éventuel transfert de Gareth Bale a eu lieu, il y a un mois. C'était un appel téléphonique dans lequel le propriétaire milliardaire de Tottenham a été offensé par la modique somme proposée par le Real Madrid, et il laissa échapper sa colère en déclarant que le transfert ne pourrait se faire qu’au dessus des 100 millions de livres (€ 116 millions). Le Real avait proposé 85 millions d’euros + Coentrao. Un temps, le président Perez avait pensé inclure dans la transaction, Di Maria, en plus de ce qui avait été proposés. Levy a dit non mais a admis qu’un autre joueur serait susceptible de l’intéresser : Jesé Rodriguez. Refus catégorique des Merengues, qu’ils considèrent à juste titre comme la future perle du club.

La crise "Bale"

A partir de ce premier contact infructueux, les dirigeants du Real ont laissé penser qu’après des négociations ardues, un transfert serait possible. Négociateur implacable, Levy gère parfaitement ce type de dossier. Ainsi, lorsque Gareth Bale, la semaine dernière est venu le rencontrer pour lui exprimer son désir de jouer pour le Real Madrid. Cela à sceller irrévocablement son transfert, et il a vite pris conscience des dimensions de la crise qu’il venait de créer. Levy sait le besoin qu’à Florentino Perez de contrer le coup médiatique de la signature de Neymar.

10 millions par an, 6 saisons

Pour arriver à cette proposition, Real Madrid a voulu connaitre la disposition du joueur à signer dans le club de la Maison Blanche, par l’intermédiaire de son agent, Jonathan Barnett. D'abord, ils ont parlé au téléphone, mais la réunion clé a eu lieu à Madrid, le 25 Juin. Une opération menée dans les bureaux du Bernabéu entre les différents hommes influents du club de la capitale Espagnole qui savent que le chemin pour conclure le transfert sera "long et tortueux" compte tenu de l'expérience Modric, l'été dernier. La réunion a approuvé les termes du contrat qui lierait le Gallois pendant 6 saisons avec le club Merengue à un salaire d'environ 10 millions d’euros par an.

Fan du Real

Somme qui a été annoncée par Florentino Perez à l’agent du joueur. Immédiatement après, Barnett a déclaré :  "N'ayez aucun doute : Gareth veut jouer pour Madrid depuis l'enfance». Il a ensuite pris une photo de Bale à 10 ans portant un maillot du Real Madrid, et leur a dit que le garçon a grandi ébloui par les Galactiques Zidane, Ronaldo, Figo et Beckham…

Pas de renouvellement

Bale est lié encore trois saisons avec Tottenham (fin 2016), il a déclaré vouloir rejoindre le Real Madrid et a rejeté la proposition d’un futur renouvellement chez les Spurs. De cette façon, dans le cas où le transfert ne se ferait pas cette année, le Real Madrid reviendrait à la charge l'été prochain, lorsqu’il restera au joueur deux saisons de contrat et Tottenham serait moins en position de force. Il se disait que dimanche dernier, profitant d’un match amical à Bournemouth, les deux clubs pourraient se rapprocher pour de nouvelles négociations. Mais, rien de tout cela n'est arrivé, car le club anglais est en tournée à Hong Kong et va passer toute la semaine en Asie, où il prévoit de jouer deux matchs amicaux contre Sunderland et Manchester City.

Réunion à LA

Du 29 Juillet au 4 Août. Le président du Real Madrid accompagne l'équipe aux Etats-Unis pour jouer la compétition « amicale » des clubs stars. Et pendant les sept premiers jours, il sera à Los Angeles. Habitant la ville californienne où il a placé plusieurs de ses entreprises, Daniel Levy, se retrouvera donc peut-être autour d’une table avec Florentino Perez. L’Opération Bale est donc entrée dans sa phase cruciale. Et, on connaitra bientôt son dénouement.