Atlético Madrid-FC Barcelone : Un test compliqué

Choc des titans à Vicente Calderon ce mercredi 21 août entre deux clubs qui n'ont qu'un but : remporter la Supercoupe d'Espagne.

Atlético Madrid-FC Barcelone : Un test compliqué
L'entraîneur de l'Atlético Madrid Diego Simeone.
Atlético Madrid
FC Barcelone | 23H
L'entraîneur de l'Atlético Madrid Diego Simeone.

Déplacement compliqué du FC Barcelone ce soir en Supercoupe d'Espagne. 

Une victoire réaliste 

Le 12 mai 2013, au lendemain d'un partage crucial entre l'Espanyol et le Real Madrid, les champions d'Espagne voyagaient à l'Estadio Vicente Calderon. La partie débutait de manière apathique. Le rythme et l'engagement privilégiaient la défense. Courtois captait facilement un coup-franc de Messi (min.16). Le match pouvait ensuite basculer en faveur des Barcelonais. Magnifiquement lancé par Messi, Tello filait droit au but, puis était fauché par Godin. Le défenseur Indio aurait pu au moins être averti (min.21). La reprise de l'Argentin, qui profitait d'un centre de l'Espagnol, échouait dans les gradins (min.41). Excentré côté gauche, la tentative du même Tello manquait le cadre (min.45). Les Colchoneros parvenaient à réagir en deuxième mi-temps. Gabi dupait la défense catalane et Falcao, bien placé, éxécutait Pinto : 1-0 (min.51). "El Tigre" remportait un duel à distance avec Messi qui, légèrement touché au biceps fémoral, abdiquait à vingt minutes du terme. Le FC Barcelone égalisait en infériorité numérique par l'intermédiaire d'Alexis, qui combinait avec Fàbregas et disposait de Courtois : 1-1 (min.73). La grande forme d'El Nino était la bienvenue. Barcelone réduit à dix ne lâchait rien. Villa tirait à côté mais Gabi, un défenseur de l'équipe locale, était bien maladroit à la récéption : 1-2 (min.81). Un véritable coup de chance pour l'équipe de Tito Vilanova, qui pouvait continuer à avoir foi au record des 100 points. 

La forme de l'Atlético Madrid 

Radamel Falcao vient de rejoindre la principauté monégasque pour 60 millions et a permis aux Colchoneros de réaliser un mercato convenable en Espagne. L'Atlético Madrid a été renforcé par David Villa, Emiliano Insua, Daniel Arunzubia, Léo Baptistao et Martin Demichelis. La préparation des protégés de Diego Simeone, qui n'ont été tenus en échec qu'une fois en l'espace de cinq matchs face aux Argentins d'Estudiantes, est respectable. La reprise de la Liga a également vu les coéquipiers de Gabi gagner à l'Estadio Sanchez Pizjuan du FC Séville grâce au talent de Diego Costa. Tout va bien au Paseo Virgen Del Puerto !

La forme du FC Barcelone 

L'été a eu la chance d'être témoin de la venue du Brésilien Neymar, en provenance des Peixoes. A noter également la récente promotion de Sergi Roberto en équipe première. Andréu Fontas (Celta Vigo), David Villa, (Atlético Madrid), Thiago Alcantara (Bayern Munich) et Eric Abidal (Monaco) sont à signaler du côté des départs tandis que Bojan (Ajax), Gerard Deulofeu (Everton) et Rafael Alcantara (Celta Vigo) ont été prêtés. Tata Martino, ancien coach de l'équipe du Paraguay, a signé un engagement de deux ans avec une équipe en quête de revanche suite au fiasco de la C1, et ce que l'on peut dire, c'est qu'il a bien débuté : Une pluie de buts en Asie avec une humiliation à la clé et une goleada 7-0 face à Levante en match d'ouverture de la Liga. 

David Villa "Je veux jouer"

L'Asturien a la tâche de remplacer Radamel Falcao à la pointe des Indios "Le fait qu'il y ait une Coupe du monde au Brésil en 2014 ne m'a pas influencé dans mon choix. J'ai dit adieu au Barça parce que je ne jouais pas autant que je voulais. J'aime ce sport et je veux jouer." L'avant-centre a vanté les mérites de l'Atlético Madrid "C'est un club qui a demontré qu'il avait du potentiel en match à élimination directe. L'équipe a beaucoup d'alternatives. C'est à nous de les utiliser" et peut marquer un nouveau but face à Barcelone, lui qui en avait été la bête noire avec Valence et Zaragoza (7 réalisations) "Et si c'est le cas, je célèbrerais bien entendu mon but, mais par respect, je ferais quand même preuve de retenue."

Tata Martino "Nous pouvons échouer" 

L'entraîneur du FC Barcelone s'est montré responsable ''Diriger le Barça implique de toujours gagner, c'est pourquoi nous ferons tout ce qui est notre pouvoir à Vicente Calderon" Le Rosarino pense que le dispositif tactique est détérminant "Il est compliqué de ne pas tolérer le rôle de privilégié en étant le Barça. Mais le fait de l'acquiescer ne signifie pas que l'on va gagner. Tout est plus facile sur 38 matchs de Liga, mais en 180 minutes tout s'égale. Avec une mauvaise nuit, nous pouvons échouer." Le technicien a ensuite parlé de l'Atlético Madrid "C'est un test compliqué si l'on regarde ce qu'ils ont fait depuis que Diego Simeone les entraîne. Ils sont tenaces et sont dangereux à l'avant. Jouer le match à 23h n'est pas une excuse." et a maintenu le doute quand à la présence de Neymar dans le onze initial "Il faudra patienter jusqu'au coup d'envoi. Je veux que tous les joueurs soient impliqués et chacun d'entre eux aura une chance" L'Argentin a évoqué le remplacement de Messi face à Levante "C'est une compréhension entre les deux parties. Messi en a parfaitement conscience et nous en avons parlé. Je suis près des joueurs et je discute avec eux, et si l'individu est convaincant de ses explications et que je dois changer ma décision, je n'hésite pas à le faire." et l'entraînement "Je dois m'adapter à la forme de travail en Espagne. Nous pouvions faciement nous entraîner 35 jours de suite à Rosario."

Atlético Madrid : L'équipe est au complet. 

Les convoqués côté Atlético Madrid : Asenjo, Courtois, Arunzubia; Demichelis, Godin, Luis Filipe, José Gimenéz, Pulido, Juanfran, Insua, Joao Miranda, Manquilo; Mario, Tiago, Koke, Raùl Garcia, Turan, C.Rodriguez, Gabi, Torres; Adrian, Villa, Diego Costa, Léo Baptistao. 

FC Barcelone : Adriano, qui avait écopé d'un carton rouge face au Real Madrid en Supercoupe d'Espagne 2012, est suspendu. Alvés, victime d'une contusion face à Levante, fera quand même partie de l'expédition. Carles Puyol n'est pas encore prêt à revenir à la compétition. Sergi Roberto est ainsi l'unique écarté du groupe. 

Les convoqués côté FC Barcelone : Valdés, Pinto; Montoya, Alvés, Bartra, Mascherano, Piqué, Alba, Song; Busquets, Xavi, Iniesta, Dos Santos, Fàbregas; Neymar, Tello, Alexis, Pedro, Messi.