Match équilibré à l'Estadio Vicente Calderon

La première mi-temps a été à l'avantage des Colchoneros grâce à un but de David Villa tandis que la reprise a vu une domination apathique des Blaugranas suite à l'égalisation imprévue de Neymar. A noter également le remplacement de Messi à la pause.

Match équilibré à l'Estadio Vicente Calderon
Messi a été transparent.
Atlético Madrid
1
1
FC Barcelone
Atlético Madrid: Courtois; Juanfran, Miranda, Godín, Luis Filipe; Mario Suaréz, Gabi; Koke (Oliver, min.73), Arda Turan (Leo Baptistao, min.76), Diego Costa (C. Rodríguez, min.78), Villa.
FC Barcelone: Valdés, Dani Alves, Piqué, Mascherano, Alba, Busquets, Xavi (Song, min.89), Iniesta, Alexis, Messi (Fábregas, min.46) y Pedro (Neymar, min.59).
SCORE: 1-0, min.12, Villa. 1-1, min.68, Neymar.
ARBITRE: Alberto Undiano Malenco (ESP). avertit côté Atlético Madrid : Juanfran (min.36), Luis Filipe (min.40), et Mario Suaréz (min.56). avertit côté FC Barcelone : Busquets (43e), Alba (65e), et Neymar (min.86).
ÈVÉNEMENTS: Première manche de la Supercoupe d'Espagne entre l'Atlético Madrid, vainqueur de la Coupe d'Espagne, et le FC Barcelone, champion d'Espagne. Le match a eu lieu à l'Estadio Vicente Calderon (56000 spectateurs).
Les Catalans ont été tenus en échec par l'Atlético Madrid hier soir dans la chaleur de la capitale ibérique. 
 
Tata Martino décidait une fois de plus de ménager Neymar, loin d'avoir une condition physique adéquate et favorisait Pedro, en grande forme ces temps-ci. Du côté des locaux, Diego Simeone déployait un onze de rêve avec la présence de l'ancien culé Villa en pointe. 
 
La vengeance de Villa 
 
L'Atletico Madrid est concentré et le Barça manque de solutions. La tête de Diego Costa file à côté (min.3). Les Indios éxploitent la moindre imprudence avec ingéniosité et cela paie rapidement. A la suite d'une bévue monumentale de Messi, les résidents de l'Estadio Vicente Calderon procèdent en contre et lancent en profondeur Arda Turan côté gauche. Le Turque centre à destination de David Villa dont la reprise bat Valdés : 1-0 (min.12). L'Asturien devient l'unique joueur à avoir marqué en Supercoupe d'Espagne avec 3 clubs de suite (Valence, Barcelone, Atlético Madrid). "El Guaje" est décidement impitoyable face au club où il a tout gagné, à l'image d'un lob de 50 mètres qui rase la transversale (min.17). Barcelone ne tarde pas à réagir. Messi réclame une main de Godin auprès de l'arbitre qui ne bronche pas. Au vu du ralenti, le numéro 10 avait raison, et aurait dû obtenir un coup-franc à 20 mètres des cages de Courtois (min.34). L'intensité du match augmente mais la solidité de l'équipe locale en défense force le respect. Mascherano est impérial face à Diego Costa (min.40). L'Atlético mène à la pause. 
 
Neymar providentiel 
 
Messi, victime d'une contusion, est remplacé par Fàbregas à la mi-temps. L'Espagnol répond présent et combine avec Alexis, contré in-extremis par Courtois (min.48). Le rempart Belge est à la parade d'une mine de Xavi (min.51). Le FC Barcelone obtient des espaces mais n'est pas au bout de ses peines, avec un coup-franc de Koké qui rase le poteau (min.53). Neymar entre à la place de Pedro (min.58). L'ailier Brésilien, à la récéption d'un centre d'Alvés depuis le côté droit, égalise d'une tête chirurgicale au deuxième poteau : 1-1 (min.65). Le père de Davi Luca est providentiel et les Indios ne lâchent rien. Villa évince Piqué et tire du pied gauche en angle restreint mais Valdés s'impose (min.68). Le rythme du match diminue, ce qui n'empêche pas Barcelone de vouloir marquer à nouveau. Courtois, qui fête son 100e match avec les vainqueurs de la Coupe d'Espagne, est auteur d'une intervention cinq étoiles dans les pieds d'Alexis (min.75). Il aurait mieux valu que l'international Chilien tire en première intention. Le gardien boxe des deux poings un centre de Neymar venu de la gauche (min.83). Les protégés de Tata Martino réalisent une opération remarquable en déplacement qui fait d'eux les favoris de la compétition. 
 
Tata Martino "Un match intense"
 
L'entraîneur du FC Barcelone a déclaré "Chaque équipe a eu ses moments de domination et a fait preuve de réalisme. Nous avons participé à un match intense avec une défense solide et patiente. Ils voulaient marquer en contre et ils l'ont fait. Nous voulions marquer à partir d'une action construite et nous l'avons fait." Mascherano et Piqué ont tenté de faire basculer le jeu par des transversales "Notre avant-centre était bloqué et pour y remédier nous avons tenté de faire bouger le bloc défensif.'' Le Rosarino a évoqué le remplacement de Messi "Que ce soit une finale ou non, lorsqu'un joueur est gêné, il n'y a aucune raison pour qu'il continue. Il ne valait mieux pas agraver les choses pour lui." Les examens médicaux du lendemain ont révélé la présence d'un hématome intramusculaire du biceps fémoral gauche, dont l'évolution clinique détérminera l'indisponibilté ainsi que la convocation de La Pulga en Liga dimanche à Malaga. 
 
Xavi "Il n'y avait pas d'espace"
 
Le métronome catalan a indiqué en zone mixte "Ce fut un match délicat avec une pelouse aride, ce qui nous a compliqué les choses. L'Atlético Madrid a formé un bloc compact et solide. Il n'y avait pas d'espace. Ils sont remarquables défensivement. Nous avons fait tout ce qui est notre pouvoir contre eux. En première mi-temps, ils nous dominaient, mais à la reprise, nous avons eu plus de liberté. Le but de Neymar nous a ramené à la vie. Nous voulions construire rapidement mais il n'avait pas trempé le gazon. Au Camp Nou nous aurons le privilège d'avoir une pelouse humide et cela nous fera beaucoup de bien" Suite au deuxième match de la saison, Xavi estime que "L'équipe est en forme. Tout le monde va bien. C'est embêtant que Messi soit touché mais il semblerait que ce ne soit pas grave."  L'international Espagnol, qui pense que le partage en déplacement est un bon résultat, a ensuite voulu éclaircir les choses qu'il avait dites ce dimanche concernant l'absence de travail d'un point de vue tactique en l'absence de Tito Vilanova "J'ai dit qu'avec lui nous aurions été plus forts. Nous avons eu beaucoup de problèmes et les circonstances ont été décourageantes. Rien de plus. Je n'ai pas voulu indigner qui que ce soit par mes propos" 
 
Mascherano "Le résultat est logique"
 
Le défenseur central du FC Barcelone a été majestueux au Vicente Calderon "On a fait tous ce que l'on a pu. Nous n'avons pas fait la match que nous voulions. Le gazon était aride mais le résultat est logique. Je pense que nous étions mieux en deuxième mi-temps, nous avions mis plus d'intensité. Les protégés de Diego Simeone savent contre qui il jouent et ce qu'ils doivent faire. Ils ont foi en leur entraîneur. De là ils réalisent de grandes performances. Gagner contre eux est compliqué. On est en forme mais avec un club tel que l'Atlético Madrid, avec des lignes restreintes, c'est loin d'être facile. C'est toujours du 50-50"
 
Alba "Il reste 90 minutes"
 
L'ancien latéral gauche de Valence a également parlé du match "La première mi-temps a été à l'avantage des Indios mais à la reprise nous avons élevé le niveau et c'est à ce moment-là que nous avons eu le contrôle de la partie en nous montrant de manière brève dangereux face aux cages. Nous pensons maintenant à la deuxième manche. Il reste 90 minutes à jouer et nous ferons de notre mieux."
 
Neymar "Je dois m'adapter au jeu du Barça"
 
Le numéro 7 du FC Barcelone, buteur ce soir, a permis aux Catalans d'obtenir un partage émerite "Je suis content d'avoir marqué un but et d'avoir aidé l'équipe qui manquait d'alternatives. C'est le premier coup d'éclat d'une longue aventure" Le rêve du père de Davi Luca est également d'être pleinement intégré au groupe et de faire partie intégrante de la machine à gagner du Camp Nou "Je dois m'adapter au jeu du Barça et à mes coéquipiers. Heureusement je m'entends bien avec Alvés depuis qu'on évolue ensemble en séléction et il m'aide beaucoup à Barcelone. C'est vrai que l'on combine souvent en match parce qu'il est disponible et qu'il monte tout le temps. Ainsi c'est facile de jouer avec lui."