Thanks Neymar

A la suite d'un match d'une grande intensité, le Barça a été tenu en échec à domicile par l'Atlético Madrid et a remporté la Supercoupe d'Espagne grâce à la règle du but à l'extérieur. L'équipe Catalane peut remercier Neymar, crucial au Vicente Calderon.

Thanks Neymar
Neymar a été détérminant.
FC Barcelone
0
0
Atlético Madrid
FC Barcelone: Valdés; Alvés, Piqué, Mascherano, Alba; Busquets, Xavi, Fàbregas; Alexis, Neymar, Messi.
Atlético Madrid : Courtois; Juanfran, Godin, Joao Miranda, Filipe Luis; Koke, Gabi, Mario Suarez; Arda Turan, Diego Costa, David Villa.
SCORE: aucun but marqué
ARBITRE: David Fernandez (ESP) avertit côté FC Barcelone : Fàbregas (min.28), Busquets (min.30), Piqué (min.54) avertit côté Atlético Madrid : Koke (min.26), Gabi (min.81), Diego Costa (min.85), Joao Miranda (min.89). expulse côté Atlético Madrid : Filipe Luis (min.81).
ÈVÉNEMENTS: Deuxième manche de la Supercoupe d'Espagne entre le FC Barcelone, champion d'Espagne, et l'Atlético Madrid, vainqueur de la Coupe d'Espagne. Le match a eu lieu au Camp Nou (75000 spectateurs).

L'Atlético Madrid avait l'obligation de gagner ce soir en Catalogne. Diego Simeone déployait pour cela la même composition qu'à l'Estadio Vicente Calderon. C'était également la première fois que Messi et Neymar étaient alignés ensemble au coup d'envoi côté Barcelonais. 

Valdés impérial 

Le début de la partie est à l'avantage des locaux qui imposent un rythme endiablé à des Indios réfugiés en défense et solides tactiquement. Les deux équipes n'hésitent pas à enchaîner les fautes. Filipe Luis intervient in-extremis dans les pieds de Messi, idéalement lancé en profondeur par Busquets (min.8). L'équipe catalane est décidement en manque de solutions face à un Thibault Courtois loin d'être inquiété. Valdés chôme également, du moins jusqu'à l'unique aubaine de l'Atlético en première mi-temps. Bien placé, Arda Turan évince Piqué puis enchaîne par un tir du pied droit. "La Pantera" répond présent (min.40). Aucun but marqué à la pause. 

Un match animé 

La physionomie du match ne change pas à la reprise, si ce n'est que l'Atlético fait preuve d'une grande motivation à l'avant, en témoigne une parade incroyable de Valdés face à David Villa (min.54). La domination Blaugrana continue. Alvés centre à destination de Neymar qui loupe inexplicablement le cadre (min.68). Le ton monte avec une expulsion du côté des Colchoneros. Auteur de fautes à répétition, Filipe Luis écope logiquement d'un carton rouge (min.81). Le Barça débloque ensuite la situation grâce à Pedro, fauché dans la zone de vérité par Joao Miranda, ce qui oblige l'arbitre à désigner le point de pénalty. Depuis les onze mètres, le tir de Messi percute le montant et David Fernandez force Arda Turan à rejoindre les vestiaires (min.90). Le manqué de La Pulga est sans conséquences puisque le but de Neymar à l'extérieur permet aux Barcelonais, qui iront à Valence dimanche, de remporter la Supercoupe d'Espagne. L'Atlético n'a pas démérité en déplacement et doit maintenant empocher un maximum de points en Liga. 

Tata Martino "Remporter une compétition est un privilège" 

L'entraîneur du FC Barcelone a déclaré en zone mixte "Remporter une compétition est un privilège. Nous avions eu besoin d'étirer la défense. Finalement cela a marché, au terme du match, lorsqu'ils étaient à bout physiquement. L'Atlético Madrid est l'équipe la plus en forme du moment en Liga avec la Real Sociedad. Nous avions consicence de cela au coup d'envoi" Le Rosarino a parlé du tandem "Neymar joue à gauche et Messi, dans l'axe, a tendance à être à l'aise à droite. Ce n'est pas un problème, ils feront de grandes choses ensemble à l'avenir" Tata Martino a également tenu à rendre hommage au club "C'est une finale que nous devons à la victoire en Liga du mois de juin. Ce titre est aux joueurs, aux techniciens et à Tito Vilanova"

Valdés "Je veux achever mon parcours en Catalogne la tête haute" 

Le gardien du Barça a été auteur d'un match de prestige "En première mi-temps, j'avais le devoir de bloquer l'espace de tir à Arda Turan et à la reprise, j'ai anticipé le tir de David Villa en me décalant à gauche parce que, cotôyant le joueur régulièrement, j'avais l'intime conviction qu'il irait de ce côté-là" Valdés n'a concédé qu'un but en quatre matchs "Je suis content de moi et de mon début de saison. Lorsque tu gagnes un titre, il est à toi. Mon rôle au Barça est d'intervenir de manière alternative. J'utilise souvent mes pieds et quand il le faut je dois montrer que je sais également me servir des mains. L'Atlético est une équipe de contre et c'est un système de jeu qui nous gêne" "La Pantera" est le joueur le plus recompensé de l'histoire de la compétition à égalité avec Xavi, Puyol, Iniesta et Messi mais reste mesuré "Tous les aspects tactiques peuvent être améliorés. Ce que tu fais bien aujourd'hui tu peux le rater demain. On est à l'aube d'une saison dure car le Barça continue à être l'équipe à vaincre. Nous devons faire de notre mieux à chaque match." et a expliqué qu'il dirait au revoir au club en 2014 "Je suis heureux d'avoir la chance de jouer une saison de plus au Barça et je veux achever mon parcours en Catalogne la tête haute. J'ai la forme de mes débuts. J'ai vécu de moments inoubliables à Barcelone et la venue au monde de mon fils ainsi que la finale de la Coupe d'Europe à Paris en font partie"

Mascherano "Je félicite l'Atlético"

Le défenseur central du FC Barcelone a indiqué que ce triomphe est "le cadeau de bienvenue" de Tata Martino et que "le mérite en revient également à Tito Vilanova, puisque c'est grâce à lui que l'on a joué contre l'Atlético aujourd'hui, car on a été champion il y a trois mois" L'Argentin pense que le Barça n'est pas en déclin "Le problème est qu'il y avait en face une grande équipe qui va de l'avant et impose un rythme endiablé. Nous devons féliciter l'Atlético car ils nous ont fait vivre un cauchemar" et a admis que le but de Neymar avait été fondamental "Nous avons marqué en déplacement et nous avons tenus bon à domicile" "El Jefecito" a évoqué l'arbitrage "D'habitude je ne veux pas en parler mais nous avons fait dix fautes et nous avons reçu trois cartons jaunes. Eux ils en ont fait au moins 30 et n'ont été prévenus qu'à cinq reprises. L'Atlético n'est pas à plaindre" et le pénalty manqué de Léo Messi "Je sais qu'il fera mieux demain"

Alexis réalise un bon début de saison "Les critiques me rendent plus fort et je dois continuer à être performant. L'Atlético a une fois de plus bien joué et d'un point de vue individuel, je suis content de moi, mais il y a beaucoup d'autres éléments détérminants qui font partie de l'équipe" et Piqué pense que le Barça doit s'améliorer "Nous devons être rapides et faire preuve d'audace car l'Atlético nous a compliqué les choses. Nous avons été décimé par les absences ce printemps mais à partir d'aujourd'hui nous irons de l'avant. Nous avons un bon état d'esprit et au Mestalla de Valence il faudra obtenir les 3 points"