Le Real Madrid monte en puissance

Moins d’une semaine après sa victoire poussive face à Grenade, le Real Madrid a considérablement augmenté son niveau de jeu. L’Athletic Club en a fait les frais et Cristiano Ronaldo a marqué son premier but dans cette Liga 2013-2014.

Le Real Madrid monte en puissance
Real Madrid
3 1
Athletic Club
Real Madrid: Diego Lopez, Arbeloa, Ramos, Pepe, Marcelo (Carvajal, 86e), Khedira (Casemiro, 70e), Modric, Isco, Di Maria, Ronaldo, Benzema (Jesé, 73e).
Athletic Club: Herrerin, Iraola, Gurpegi, Laporte, Balenziaga, Iturraspe (Moran, 46e), Mikel Rico (De Marcos, 46e), Susaeta, Benat, Muniain (Ibai Gomez, 66e), Aduriz.
SCORE: 1-0 Isco (26e), 2-0 Ronaldo (45+1), 3-0 Isco (72e), 3-1 Ibai Gomez (79e).
ARBITRE: Carlos Clos Gómez (ESP). Gurpegi (21e), Khedira (28e), Benat (67e).
ÈVÉNEMENTS: 01/09/2013 - 12:00, Liga - 3e Journée, Santiago Bernabéu.

On attendait une réaction de la part des madrilènes après deux matches moyens et on a été servi avec un doublet d’Isco et la première réalisation de Ronaldo en championnat.

Un match plaisant dominé par la Casa Blanca

Pendant un quart d’heure, on a bien cru qu’on allait de nouveau assisté à une purge de la part du Real Madrid. Les joueurs d’Ancelotti nous ont fait mentir et de la plus belle des manières en signant leur prestation la plus aboutie depuis le début de la Liga. Pour le 200e match de Diego Lopez en Liga (son 19e seulement avec le Real), les attaquants ont livré une belle copie en marquant en un match, le nombre de but inscrit durant les deux premières rencontres. Isco, tout d’abord, sur un superbe appel dans le dos de la défense, puis Ronaldo de la tête et une nouvelle fois Isco, d’une superbe demi-volée. Ibai Gomez a cependant réduit le score en fin de match.

Pour leur troisième match en moins d’une semaine, les Merengues ont débuté la rencontre plutôt timidement. En effet, les joueurs d’Ancelotti se sont approchés de la surface adverse à partir de la 10e minute. Auparavant, on a pu assister à de timides tentatives. L’Athletic tentait d’exploiter la moindre ouverture, sans réussite en raison du peu de précision dans les transmissions. A la 16e minute, Di Maria, préféré à Ozil, était trouvé en profondeur mais sa tentative de lobe échouait puisque le joueur argentin, trop court, ne pouvait ajuster Herrerin. A la 25e minute de jeu, CR7 repiquait dans l’axe et expédiait un tir puissant détourné in extrémiste par le portier Basque. Sur le corner qui suivait, Ramos, d’une tête piquée, manquait de peu le cadre. Mais c’est à la 26e que le Real trouva la solution. Benzema, d’une magnifique passe lobée, trouva l’ex-pensionnaire de La Rosaleda. Ce dernier se retrouva face au gardien et d’un tir croisé, marqua son 2e but de la saison. La défense n’était pas irréprochable sur ce coup puisque le latéral droit était coupable d’un mauvais alignement. Peu avant la mi-temps, on a pu assister à une succession d’occasions pour les madrilènes. Malheureusement, ils firent de mauvais choix, ce qui les empêcha de faire le break. Heureusement, dans le temps additionnel, Di Maria trouva Ronaldo sur un coup franc excentré. Le Portugais, étrangement seul au point de pénalty, ne se fit pas prier pour marquer son premier but en Liga d’une tête piquée à ras du montant gauche.

La deuxième mi-temps fut tout autant dominée par les locaux qui ajoutèrent même un troisième but à leur compteur. Benzema, double passeur décisif, offrit un caviar à l’Espagnol d’une nouvelle passe lobée. Ce dernier reprit le ballon après un rebond et expédia le cuir dans la lucarne de Herrerin. Malgré la réaction des Basques dix minutes plus tard, les joueurs de Valverde ne purent rien faire pour éviter leur première défaite de la saison. Ibai Gomez, tout juste entré en jeu, repris une frappe totalement manquée de Susaeta et crucifia Diego Lopez d’une frappe dans le petit filet opposé.

De nombreuses occasions

Les Merengues, appliqués, ont signé leur match le plus abouti au niveau collectif. Un match propre sans trop d’erreurs techniques. Les joueurs du Pays Basque se sont vu forcer de combiner dans les petits espaces et de procéder en contre. Mais le pressing imposé par les coéquipiers de Di Maria, très remuant aujourd’hui, leur a permis de récupérer un nombre incalculable de ballons. A l’image de Marcelo qui a souvent bien anticipé les passes adverses. Ronaldo s’est procuré quelques occasions en faisant des appels croisés dans l’axe, délaissant ainsi son couloir gauche. Benat (29e), Iraola (55e) et Laporte (61e) auront été les seuls à se créer de véritables occasions. CR7 (21e, 53e, 68e, 77e), Di Maria (39e), Benzema (41e, 47e) et Jesé (78e, 84e) auront eu de belles occasions afin de corser l’addition, mais sans réussite. Isco a été étincelant. Il est, depuis son arrivée dans la capitale espagnole, le joueur le plus décisif du club. Les joueurs du Real, supérieurs techniquement, se sont magnifiquement bien trouvés grâce à de nombreuses combinaisons. On attend donc avec impatience le prochain rendez-vous d’Ancelotti. Ce sera le 14 Septembre contre Villareal (22h). En attendant, le Real Madrid monte sur le podium en attendant les matches du Barça et de l’Atlético Madrid.