David Villa et Thibaut Courtois donnent la victoire à l'Atlético

Les Colchoneros se déplaçaient à Anoeta pour y affronter la Real Sociedad dans un duel entre équipes qui devraient se retrouver à la lutte pour les positions européennes en fin de saison. Retour sur la courte victoire des madrilènes.

Real Sociedad
1 2
Atlético Madrid
David Villa et Thibaut Courtois donnent la victoire à l'Atlético
foto Marca
Real Sociedad: Bravo, Cadamuro, Ansotegi, Iñigo Martínez, De la Bella, Markel, Xabi Prieto, Zurutuza, Vela, Griezmann et Seferovic.
Atlético Madrid : Courtois, Juanfran, Godín, Miranda, Filipe Luis, Mario Suárez, Gabi, Koke, Arda Turan, Diego Costa et Villa.
SCORE: 0-1; Villa min.27 0-2; Koke min.56 1-2; Xabi Prieto min.68
ARBITRE: Miguel Ángel Ayza Gámez

Match compliqué pour les deux formations qui ont fait face à des échéances importantes au cours de la semaine écoulée. Les hommes de Simeone s'étaient rendus au Camp Nou pour disputer le match retour de la Supercopa d'Espagne, pendant que les basques ont confortablement battu l'Olympique Lyonnais à domicile à l'occasion du match retour de la phase de qualification pour la Ligue des Champions.

 

C'est l'Atlético qui prendra le match en main dès le coup d'envoi, avec un David Villa et un Diego Costa très remuants devant. 'El Guaje' sera à l'origine de nombreuses occasions dangereuses dans les derniers mètres adverses, mais il faudra attendre la 27eme minute pour que la recrue star de l'Atlético ouvre son compteur en championnat. Après un une-deux peu précis avec Costa à l'entrée de la surface, l'asturien profite d'une approximation d'Ansotegi pour récupérer le ballon et crucifier Bravo d'un joli ballon piqué. Peu d'occasions pour la Real Sociedad qui en parvient pas à réagir face à un bloc équipe très solide en face.

 

La deuxième mi-temps reprend sur un scénario similaire, un Atlético conquérant, jouant quelques lignes plus bas, face à une Real Sociedad qui peine à développer son jeu. A la 56eme minute, Villa combine avec Arda Turan sur le côté gauche de l'attaque colchonera et adresse un centre parfaitement repris par Koke, qui signe ainsi le 0-2 à la 56eme. Dès lors, les pensionnaires du Manzanares se regrouperont derrière et tenteront d'exploiter toute possibilité de contre-attaque, comme à leur habitude une fois avoir pris une avance confortable au score. Les donostiarras commenceront à se réveiller avec la réduction du score de Xabi Prieto, artisan d'un missile qui s'est logé dans la lucarne de Courtois, impuissant. Le gardien belge sera plus que décisif en cette fin de match, avec un arrêt réflèxe sur une reprise de volée de Granero au point de pénalty à la 89eme minute. Sur l'action suivante, Courtois brille à nouveau en arrêtant une frappe de Ruben Pardo qui semblait se diriger tout droit dans sa lucarne droite.

 

Belle prestation des madrilènes qui confirment qu'ils sont sans aucun doute l'équipe espagnole la plus en forme actuellement. Les basques auront eux livré un match correct mais n'auront pu percer une très bonne défense de l'Atlético et un Thibaut Courtois des grands soirs.