Rayo Vallecano-FC Barcelone : Gagner est indispensable

La victoire est impérative pour les deux équipes à l'Estadio Teresa Rivero ce samedi 21 septembre en Liga.

Rayo Vallecano-FC Barcelone : Gagner est indispensable
Alberto Bueno.
Rayo Vallecano
FC Barcelone | 20H
Alberto Bueno.

Le Rayo Vallecano reçoit le FC Barcelone ce soir en Liga. 

Un match gagné d'avance 

Le 28 octobre 2012, en déplacement à l'Estadio Teresa Rivero, le Barça s'imposait face à une formation charismatique, et le début de la partie était équilibré. Fàbregas lançait en profondeur David Villa qui executait le gardien : 0-1 (min.20). Les Franxirojos étaient menés à la pause. Barcelone maintenait la cadence en deuxième mi-temps. Pedro décalait Montoya qui centrait à destination de Messi. L'Argentin expédiait une mite en pleine lucarne : 0-2 (min.48). La Pulga était indomptable. Le Barça tuait ensuite le match avec Xavi, à la reprise d'un centre d'Alba venu de la gauche : 0-3 (min.78). Le métronome catalan était décisif. Le cauchemar des locaux était loin d'être terminé. Fàbregas, à la récéption d'un centre de Pedro, imitait "El Maestro" : 0-4 (min.80). L'ex-Gunner agravait la marque et lançait Messi qui éliminait le gardien et doublait la mise : 0-5 (min.90). KO technique du Rayo.

La forme du Rayo Vallecano

Le Rayo, ambitieux en dépit des départs de Javi Fuego à Valence et de Jordi Amat à l'Espanyol, a réalisé un mercato convenable, achetant Sebastian Fernandez et obtenant le prêt de Iago Falqué. Etincelant à domicile face à Elche en match d'ouverture de la Liga, les Franxirojos ont enchaîné 3 échecs consécutifs (Atlético, Levante, Malaga) et pointent aujourd'hui à la dix-huitième place. L'équipe de Paco Jemez, en position de reléguable, doit relever la tête face au Barça. 

La forme du FC Barcelone 

La Messi-dépendance règne en Catalogne. La parenthèse de la Ligue des champions à domicile contre l'Ajax a été le théâtre d'une exhibition de l'Argentin. La Pulga est l'actuel Pichichi de la Liga avec 6 réalisations. Emmené par un Valdés en forme olympique, le Barça doit montrer un visage imposant à l'Estadio Teresa Rivero et maintenir la cadence en tête de la compétition, à égalité avec l'Atlético. 

Jorge Pautasso "Un Rayo compliqué"

L'alter-ego Argentin a déclaré hier "Nous continuerons à respecter la philosophie du Barça. Le corps technique veut que l'équipe continue à jouer de la même façon et réinstaure des mécanismes oubliés. La dix-huitième place de l'équipe de Paco Jemez en Liga ne veut rien dire. Le Rayo est compliqué à jouer à domicile et nous devons être à la hauteur face à eux" Piqué, diminué physiquement, fera quand même partie de l'expédition "Il a reçu le feu vert médical et Marc Bartra est une alternative pour le remplacer" Tata Martino avait voyagé en Argentine suite au décés de son père "Il reviendra ce soir en Espagne pour entraîner l'équipe si Dieu le veut" 

Ruben "Valdés est une référence pour moi" 

Le gardien des Bukaneros, formé à La Masia, n'est pas à la fête "Une défaite 5-0 n'est pas agréable à vivre et nous devons vite réctifier le tir avec un marquage individuel marié à un pressing intense contre le Barça. Je me souviens qu'en mars nous avions été auteur d'une performance honorable en Catalogne" mais a quand même tenu a parler de Valdés "C'est une référence pour moi. Je dois avouer qu'il a toujours été à la hauteur. Il restera dans l'histoire du Barça et merite le respect pour tout ce qu'il a fait jusqu'à présent" 

FC Barcelone : Carles Puyol, qui reviendra à la compétition prochainement, Oier Parades et Sergio Busquets, écartés par décision technique et Jordi Alba, victime d'un déchirure du biceps fémoral droit, sont indisponibles. 

Les convoqués côté FC Barcelone : Valdés, Pinto; Montoya, Alvés, Bartra, Piqué, Alba, Mascherano, Adriano; Song, Dos Santos, Sergi Roberto, Xavi, Iniesta, Fàbregas; Alexis, Pedro, Tello, Neymar, Messi. 

Rayo Vallecano : Nery Castillo, Zé Castro, Iago Falqué, Bangoura et Casado  ne sont pas convoqués. 

Les convoqués côté Rayo Vallecano : Rùben, Cobeno; Tito, Nacho, Galvez, Arbila, Rodri, Galeano, Zé Castro, Mojica; Raùl Baena, Adriàn Gonzalez, Trashoras, Viera, Cueva; Larivey, Alberto Bueno, Perea, Sébastian Fernandez.