Levante-Real Madrid : Réagir

En déplacement à l'Estadio Ciutat de Valencia, les Merengues doivent rectifier le tir suite à la défaite face à l'Atlético ce samedi 5 octobre en Liga.

Levante-Real Madrid : Réagir
Pepe.
Levante
Real Madrid | 20H
Pepe.

Levante reçoit le Real Madrid ce samedi 5 octobre en Liga. 

Un coaching payant

Le 12 novembre, à l'Estadio Ciutat de Valencia, José Mourinho alignait Ronaldo en pointe. Le Portugais était touché suite à un duel aérien (min.1). Le début de la partie était intense. Un tir depuis l'extérieur de la zone de vérité signé Diop filait à côté (min.4). Juan ratait la cible (min.7). Xabi Alonso fuyait le cadre (min.18). La tête de Navarro consécutive à un coup-franc de Di Maria revenait dans les pieds de Ronaldo dont la reprise executait Munua : 0-1 (min.21). Un but qui tombait à pic en temps de pluie. La pelouse était impraticable. Le coup-franc de Barkero était manqué (min.25). Casillas écartait le danger des deux poings (min.30). La tête d'un Galactique rasait le poteau (min.41). Munua répondait présent face à Essien (min.45). Le Real Madrid menait logiquement à la pause et Ronaldo, buteur providentiel et gravement touché à l'oeil, était remplacé. Levante revenait en deuxième mi-temps avec des intentions explicites. Casillas réalisait une parade cruciale (min.46) et captait aisément le tir lointain de Bakero (min.48). Les Merengues voulaient marquer le but de la sécurité. Albiol loupait le cadre (min.51). Le tir croisé de Di Maria échouait à côté (min.53). Pepe cognait le montant d'une tête energique (min.56). Même constat avec Ramos (min.58). Di Maria n'inquiétait pas Munua (min.61). Les Merengues manquaient de réalisme et le payaient cash. Angel éliminait Pepe et égalisait d'un tir croisé : 1-1 (min.63). Coup de théâtre à Levante. Les coéquipiers de Xabi Alonso n'abdiquaient pas et obtenaient un pénalty. Munua avait la main ferme (min.73). Juan manquait inexplicablement le cadre face à Casillas (min.76). Le coup-franc de Di Maria échouait dans les gradins et Morata remplacait Ozil (min.83). A peine entré, le prodige de La Fàbrica, à la réception d'un coup-franc d'El Fideo", disposait de Munua de la tête : 1-2 (min.83). L'Espagnol était détérminant. Le Real Madrid maintenait le cap à la troisième place de la Liga. 

La forme de Levante

Levante, humilié il y a deux mois à Barcelone, a relevé la tête en Liga. Vainqueur en déplacement à Osasuna, l'équipe de Joaquin Caparos pointe à la huitième place de la compétition à égalité avec Getafe, et a l'avantage de ne pas être qualifié en Ligue Europa, ce qui lui a permis d'obtenir du répit en vue de la récéption du Real Madrid. Les Granotes, emmenés par Héctor Rodas, ont l'habitude de tourmenter les Merengues.

La forme du Real Madrid 

En quête de rédemption, le club de la capitale ibérique a humilié le FC Copenhague en Ligue des champions au milieu de la semaine, grâce au tandem de choc Ronaldo-Di Maria. Troisième en Liga à cinq points du Barça et de l'Atlético, le Real Madrid ne doit pas répéter le même scénario qu'il y a un an, où chaque match à l'extérieur était une epreuve, et a l'obligation d'enchaîner les performances de qualité. 

Carlo Ancelotti "Rester concentré"

L'entraîneur du Real Madrid a analysé le match à Levante  "C'est une équipe particulièrement coriace à domicile et montrer un visage imposant au Ciutat de Valencia est capital. C'est un match compliqué et rester concentré est la clé de la victoire car nous avons déjà été gênés en déplacement, face à Villarreal et Elche par exemple. L'ensemble de l'équipe est en condition physique adéquate, et à Valence, la majorité des joueurs qui n'ont pas été alignés contre Copenhague obtiendront des minutes. La distance de cinq points deviendra problématique si l'on continue à jouer de la même façon que contre l'Atlético. Je pense que l'on reviendra au top prochainement. Mon équipe est capable de revenir à la hauteur du leader. J'ai aimé notre performance en Ligue des champions. Utiliser 3 milieux en la présence de Cristiano Ronaldo est impératif, et ce qui compte, c'est que les joueurs s'adaptent rapidement au système mis en place" Gareth Bale, une fois de plus ménagé, a quand même été convoqué en équipe nationale "Il doit rester aux soins ici. Je le veux frais pour la réception de Malaga. ll a vécu un été cauchemardesque et doit se reposer" Le tandem de choc Ronaldo-Di Maria a été évoqué "Je veux m'entendre avec tous mes joueurs et c'est une chose normale. Ronaldo est un élément clé de mon équipe et Di Maria est en grande forme, la preuve, il a marqué deux fois et a montré qu'il pouvait être polyvalent" Le Portugais a éclipsé Benzema en C1 "C'est l'avant-centre titulaire. Il a foi en lui. Je n'ai pas eu besoin de parler avec lui depuis le match contre le FC Copenhague parce que je sais qu'il fera des progrès" Casemiro fait aujourd'hui partie intégrante de l'équipe première "Il a 21 ans et nous devons être aux aguets avec lui. J'ai l'intime conviction qu'il triomphera ici en capitalisant de l'expérience" Varane est revenu à la compétition mercredi "Il a été à la hauteur. Je pense qu'il y aura de la compétition en défense centrale. Je vais engager Deschamps à la prudence avec lui" Coentrao a manqué l'entraînement en raison d'une gastro-entérite "Il est guéri à présent" et a évoqué le départ de Mesut Ozil "Je ne lui ai souhaité que du bonheur à Arsenal et je n'ai pas besoin de lui parce que j'ai déjà à ma disposition des joueurs de rêve qui marquent beacoup de buts"

Levante : 18 joueurs ont été convoqués. 

Les convoqués côté Levante : Navas, Jimenez; Pedro Lopez, Al Doua, Rodas, Nikos, David Navarro, Juanfran, Loukas Vyntra; Simao, Diop, Sergio Pinto, Xumetra, El Zhar, Rùben Garcia; Barral, Ivanschitz, Baba. 

Real Madrid : Gareth Bale, écarté par décision technique et Xabi Alonso, absent un mois, sont indisponibles. 

Les convoqués côté Real Madrid : Casillas, Jesus, Diego Lopez; Varane, Pepe, Sergio Ramos, Coentrao, Marcelo, Carvajal, Arbeloa, Nacho; Khedira, Casemiro, Di Maria, Isco, Modric, Illarramendi; Ronaldo, Benzema, Morata, Jésé.