FC Barcelone-Real Madrid : La piste aux étoiles

Le Barça, tenu en échec à deux reprises, a le devoir de réagir ce samedi 26 octobre avec la réception du Real Madrid en Liga.

FC Barcelone-Real Madrid : La piste aux étoiles
FC Barcelone
Real Madrid | 18H
FC Barcelone-Real Madrid : La piste aux étoiles

Le Barça reçoit le Real Madrid ce samedi 26 octobre en Liga. 

Naufrage tactique 

Le 26 février 2013, en déplacement en Catalogne, l'équipe de José Mourinho devait gagner en Coupe d'Espagne. Le Barça dominait le début de la partie, à l'image d'un tir lointain d'Iniesta qui échouait dans les gradins (min.1). Messi loupait le cadre (min.3). Fàbregas obligeait Diego Lopez à intervenir (min.8). Le Real Madrid était réfugié en défense et procédait en contre. Lancé en profondeur, Ronaldo était fauché dans la zone de vérité par Piqué, et l'arbitre désignait le point de pénalty. Le Portugais executait Pinto : 0-1 (min.13). CR7 calmait les ardeurs du Camp Nou. Le FC Barcelone revenait à la réalité, en témoigne un coup-franc de Ronaldo qui fuyait le cadre (min.18). Depuis le côté gauche, "El Deseado" repiquait dans l'axe en éliminant Alvés, et n'inquiétait pas Pinto (min.23). Le Barça avait envie d'égaliser. Iniesta manquait le cadre (min.28). La reprise de Fàbregas, consécutive à un centre d'Alvés, n'avait aucune incidence (min.31). Xabi Alonso percutait Pedro dans les 16m. La faute était indéniable et l'arbitre oubliait un pénalty mérité (min.34). Le public catalan était découragé. Messi obtenait ensuite un coup-franc idéal. L'Argentin rasait le poteau (min.38). Barcelone était mené d'un but à la pause et revenait avec des intentions explicites à la reprise. Le tir croisé de Coentrao était capté par Pinto (min.51). Diego Lopez était à la parade d'un tir instantané de Busquets (min.54). La défense Vikinga dégageait in-extremis une reprise d'Iniesta (min.56). Le travail des Galactiques était récompensé. Di Maria, excentré côté gauche, menait un contre et humiliait Puyol. Un exploit de Pinto n'empêchait pas Ronaldo de répondre présent : 0-2 (min.58). Doublé légitime de l'ailier Lusitanien, vainqueur d'un duel inexistant face à Messi. Le Barça était démoralisé. Villa entrait à la place de Fàbregas (min.60). Un changement inutile puisque Raphael Varane, à la réception d'un corner de Mesut Ozil, crucifait Pinto de la tête : 0-3 (min.67). Le Français était une fois de plus déterminant. Thiago était privilégié à Xavi (min.73). La venue de Pepe était à l'origine d'un climat de tension entre les deux équipes. L'ancien défenseur du FC Porto maîtrisait facilement Busquets (min.85). Le Barça ne lâchait rien. Alba, à la reprise d'un piqué ingénieux d'Iniesta, réduisait la marque : 1-3 (min.89). Un but de +. Le Real Madrid humiliait le Barça. 

La forme du FC Barcelone 

Les Catalans, en tête de la compétition reine en Espagne grâce à un départ historique, ont concédés deux partages depuis la pause internationale. Les protégés de Tata Martino, qui a réinstauré des mécanisme oubliés et a touché à la philosophie du club, ont changé de visage. Le Barça a une réputation à déféndre et doit obligatoirement vaincre le signe indien. 

La forme du Real Madrid

Le club de la capitale ibérique, solide leader du groupe B en Ligue des champions, marie le talent d'Angel Di Maria à la rapidité de Cristiano Ronaldo. L'impact du tandem magique est tel que les Merengues enchaînent les performances de qualité. Le Real Madrid est l'équipe du moment en Europe et voyagera en Catalogne avec le statut de favori. 

Neymar "J'espère débuter avec une victoire" 

Le Brésilien, interviewé par la chaîne Barça TV et le site internet www.fcbarcelona.fr, a parlé du match "Le Clàsico est l'evenement le + important. Tout le monde veut y montrer un visage imposant. C'est la première fois que j'y participe et j'espère débuter avec une victoire. Je sais que c'est un Clàsico mais la nervosité est la même qu'aux autres matchs. Je me souviens d'un Barça-Real Madrid de 2005 où Ronaldinho avait marqué deux buts. J'ai une relation fantastique avec Marcelo, c'est un grand ami, mais je ne lui ferai pas de cadeaux. Les joueurs, même si ils n'ont jamais eu le privilège d'en jouer un, ont conscience de l'importance d'un Clàsico. J'ai été heureux de voir que le FC Barcelone avait lancé un site en portugais. C'est un club international qui a des fans dans le monde entier. Il est populaire au Brésil" 

Tata Martino "Hâte de jouer le Clàsico"

Le Rosarino a "Hâte de jouer le Clàsico. Nous devons faire de notre mieux et gagner la partie. Le Barça a des alternatives a exploiter et doit empêcher le Real Madrid d'être en situation de contre. Si des joueurs tels qu'Angel Di Maria, Gareth Bale ou Cristiano Ronaldo sont libérés, ils feront des ravages, mais nous ne pouvons pas jouer d'une autre manière que la nôtre. L'équipe est prête. Nous avons concédé deux partages, mais ce n'est qu'un incident de parcours, et aucun déclin n'a été constaté. Nous aurions dû gagner ces matchs"

Puyol "L'aide du public est fondamentale" 

"El Capitan" revient d'une longue absence "Je me sens bien, mes sensations sont agréables, et je suis à la disposition de l'entraîneur. L'équipe est en forme et a beaucoup d'envie. Tout le monde rêve de participer à un Clàsico mais il ne décidera pas du champion. Il reste beaucoup de matchs à jouer. Le Real Madrid est dangereux en contre et a fait des progrès. L'aide du public est fondamentale parce qu'ils ont l'habitude d'être compétents au Camp Nou" Puyol estime que "Bartra doit continuer à montrer la même envie à l'entraînement et Mascherano est parfaitement à la hauteur. Ce sont des joueurs uniques"

FC Barcelone : Jordi Alba, éprouvé au quadriceps gauche, Isaac Cuenca, qui reviendra à la compétition prochainement, Jonathan Dos Santos, touché au ligament antérieur du genou à l'entraînement et Oier Paredes, écarté par décision technique, n'intègrent pas le groupe. 

Les convoqués côté FC Barcelone : Valdés, Pinto; Alvés, Puyol, Montoya, Piqué, Bartra, Mascherano, Adriano; Busquets, Song, Sergi Roberto, Xavi, Iniesta, Fàbregas; Alexis, Tello, Neymar, Pedro, Messi. 

Real Madrid : Xabi Alonso n'est pas convoqué. 

Les convoqués côté Real Madrid : Diego Lopez, Casillas, Jesùs; Varane, Pepe, Ramos, Coentrao, Arbeloa, Marcelo, Carvajal, Nacho; Khedira, Bale, Casemiro, Di Maria, Illarra, Modric, Isco; Jésé, Morata, Benzema, Ronaldo.