L'Atlético sans forcer

Au terme d'une rencontre où l'Atlético n'aura jamais vraiment accéléré, les coéquipiers de David Villa se sont imposés facilement face à la Real Sociedad (4-0). Les Basques qui pourront regretter leur manque d'inspiration, notamment offensivement. Les Madrilènes, grâce à ce succès reprennent la tête du championnat.

L'Atlético sans forcer
Atlético Madrid
1 0
Real Sociedad

L'Atlético avait l'occasion de mettre le Barça à 3 pts, en cas de victoire face à la Real Sociedad, la mission a été réussie. La défaite des Catalans, en attendant le match du Real à Bilbao permet aux Colchoneros de prendre la tête de la Liga. Une rencontre que les locaux prenaient vite au sérieux, à l'image de Diego Costa auteur d'un raid solitaire tout proche de trouver le chemin des filets mais Bravo, le portier de la Sociedad veillait au grain (3e). A la 8e minute, le stade rendait hommage à Luis Aragones et David Villa, qui cinq minutes plus tard, n'était pas loin de rendre le plus beau des hommages à son ancien sélectionneur. L'international Espagnol, ouvrait la marque (13e), mais son but était logiquement refusé pour une position de hors-jeu. Les Basques ne réagissaient pas, timorés dans le jeu, la formation de Jacoba Arrasate ne trouvait pas la clé du jeu et se faisait la plupart du temps surprendre par un Diego Costa virevoltant, prenant à revers, à de multiples reprises l'arrière-garde de la Real. Le match, guère intéressant en matière d'occasions, malgré un bel enchaînement de ce dernier (30e). Il fallait attendre la 38e pour voir l'Atlético Madrid ouvrir la marque, David Villa ouvrait la marque sur une des rares situations des Rojiblancos. Dans la foulée de son but, l'attaquant de la Roja était contraint de sortir suite à une blessure à la cuisse. 

Au retour des vestiaires, même son de cloche. Les deux équipes ne montraient pas grand-chose offensivement, la Real ne trouvant pas un Antoine Griezmann en panne d'inspiration ce soir, le Français (14 buts en championnat) muselé par les défenseurs de l'Atlético. Et sans véritablement accélérer, la bande à Simeone, meilleure défense de Liga et troisième meilleure attaque allait dévorer des Basques dans les vingts dernières minutes de la partie. Tout d'abord par son buteur Diego Costa, bien servi dans le dos de la défense, le natif de Lagarto trompait Claudio Bravo et inscrivait déjà son vingtième but en championnat (72e), en seulement vingt-deux rencontres. Assez énorme ! Derrière cette nouvelle réalisation du second meilleur buteur de la Liga, c'est l'ancien défenseur de Sochaux Miranda qui prenait l'ascendant de la tête sur corner (74e). Une leçon de réalisme, et les banderilles madrilènes ne s'arrêtaient pas là, le milieu Brésilien Diego participait à la fête en reprenant au point de pénalty un centre venu de la gauche (87e). Costauds et terriblement réalistes. 

Ce succès permet donc à l'Atlético d'être seul en tête de la Liga, avec 3 pts d'avance sur le Barça et 4 sur le Real Madrid qui joue à Bilbao ce soir. Les Colchoneros qui ont démontré qu'ils seront bel et bien un adversaire pour le titre, face aux deux mastodons du championnat. Quant à la Real Sociedad, les Basques sont toujours 6ème au classement et voient la 4ème place qualificative pour la Ligue des Champions s'éloigner, ils sont désormais à 6 longueurs.