Récapitulatif de la 2e journée de la Liga BBVA 2014-2015

VAVEL France résume pour vous chaque semaine les faits marquants de la compétition. Aujourd'hui, focus sur les temps forts de la deuxième journée.

Récapitulatif de la 2e journée de la Liga BBVA 2014-2015
Récapitulatif de la 2e journée de la Liga BBVA 2014-2015

L'Espagne est le témoin privilégié des éxploits de la Liga et et VAVEL France suit chaque semaine la compétition avec un intérêt démesuré. 

Malaga humilié à Valence 

Les Blanquinegros, tenus en respect à Séville il y a une semaine, avaient l'intention d'acquérir un résultat à la maison. Diego Alves empêche Juan Miguel Jimenez de marquer à l'aide d'une parade réflèxe (min.21). Le match est engagé et les nerfs de l'arbitre sont mis à l'épreuve. Sergi, coupable d'un geste déplacé, est même expulsé (min.26). Les Chés sont avantagés à tous les niveaux. Paco, à la reprise d'un centre de José Gayà venu de la gauche, dispose de Kameni de près : 1-0 (min.31). Un but mérité. Valence obtient ensuite un penalty généreux. Parejo est mis en échec par le gardien et récidive : 2-0 (min.45). La messe est dite à la pause. 

Les Murciélagos n'ont aucune pitié à la reprise. Le but de Juan Miguel Jimenez est refusé (min.51) et Feghouli décale côté gauche Paco qui permet à Piatti de tuer le match au beau milieu de la zone de vérité : 3-0 (min.56). Une action fantastique. Diego Alves fait le spectacle. Le gardien Brésilien est impérial devant Samu (min.67) et Malaga, en infériorité numérique, tombe logiquement au Mestalla.

L'Atlético revient à la vie 

Les protégés de Diego Simeone, champions d'Espagne en titre, devaient gagner à domicile et commençaient le match d'une manière entreprenante. Joao Miranda, à la reprise d'un centre de Koke venu de la droite, expédie une tête energique au fond des filets au coeur de la surface : 1-0 (min.12). La fougue de l'Atlético est un gage de qualité et l'Estadio Vicente Calderon exige un nouveau but. Mandzukic obtient un coup-franc côté gauche. Le centre de Gabi est coupé au point de penalty par une tête précise du Croate qui augmente le compteur : 2-0 (min.24). Le jeu aérien est décidement le point fort des Indios. Eibar a beaucoup de courage. Moya est à la parade d'un coup-franc de Javi Lara (min.30) et Abraham astique la lucarne aux dix-huit mètres : 2-1 (min.32). Un modèle d'esthétisme. La réaction d'orgueil des locaux est furtive. Le tir malicieux de Raùl Garcia est dévié du bout des doigts par Irureta (min.38). et les Blanquirojos ont une longueur d'avance à la pause.

La révélation de la Liga Adelante revient à la charge en deuxième mi-temps. Boveda est tout près d'égaliser au deuxième poteau (min.74) et Angel Rodriguez gâche une aubaine en or au point de penalty (min.87). L'écurie de Tonino Cerezo, loin d'être à la hauteur des espérances, empoche les 3 points au grand dam des Armeros. 

Victoire délicate du Barça 

Les étoiles Blaugranas avaient forts à faire au Madrigal ce dimanche soir. Pedro oblige le gardien à réaliser une parade de qualité à l'angle de la surface côté gauche (min.14). La réponse de Villarreal est expéditive. Victor Ruiz, à la reprise d'une déviation de la tête de Bruno Soriano, manque de lucidité au deuxième poteau (min.23). Messi est l'homme fort du Barça. Le coup-franc du Rosarino, excentré côté droit, est dévié par Trigueros et touche le poteau (min.28). L'Argentin combine avec Daniel Alvés côté droit et centre en direction de Munir qui fuit la cible de la tête au point de penalty (min.38). Tout reste à jouer à la pause. 

En début de deuxième mi-temps, Mathieu est tout près de dévier un centre de Trigueros dans les filets de Claudio Bravo et heurte le poteau au point de penalty (min.51). La chance sourit aux Valencians. Asenjo est à la parade d'un coup-franc signé Messi (min.65). La Pulga, lancé à la limite de la faute par Rakitic côté droit, pénètre dans la zone de vérité et centre à destination de Neymar qui est contré par Victor Ruiz devant la cage (min.67). Le père de Davi Luca manque à nouveau le but de la rédemption au point de penalty (min.70). L'inquiétude gagne la formation culé. Tomas Pina touche le poteau (min.72). Aucune équipe n'est en sécurité. Daniel Alvés humilie Gabriel côté droit et transmet à "El Mesias" qui heurte le poteau au point de penalty (min.77). Le dénouement du match est proche. Messi, lancé à la limite de la faute côté droit par Neymar, fixe Victor Ruiz et réalise un centre parfait entre les jambes d'Asenjo qui permet à Sandro de marquer dans la cage vide : 0-1 (min.82). Un but libérateur. Le FC Barcelone l'emporte péniblement en déplacement et maintient le cap en tête de la compétition. 

Le naufrage du Real Madrid à San Sebastian

Les Merengues, privés de Crisitano Ronaldo, réalisaient un début de match idéal à San Sebastian. La tête de Sergio Ramos, à la reprise d'un centre de Kroos venu de la droite, est détérminante au point de penalty : 0-1 (min.6). Les champions d'Europe ont foi en eux. Le coup-franc d'El Faraon" touche le montant (min.10)  et Bale, servi aux dix-huit mètres par Modric, humilie Elustondo à l'aide d'un petit pont et bat Zubikarai : 0-2 (min.12). Un bijou. La danse Galactique continue. James Rodriguez élimine Zaldua côté gauche et transmet à Marcelo qui force le gardien à réagir dans la surface (min.24). La Real Sociedad continue à y croire. Granero, à la reprise d'une déviation de la tête de Zurutuza, est contré par Sergio Ramos au point de penalty (min.27). Kroos intervient à un moment-clé dans les pieds de l'ancien Azulon, combine avec Bale et met à l'épreuve Zubikarai dans la surface (min.31). Les Donostiaras ont un compte à régler. Inigo Martinez, à la reprise d'une déviation de la tête de Xabi Prieto, est décisif au deuxième poteau : 1-2 (min.35). Les jeunes sont à l'honneur et De la Bella, lancé côté gauche par Aguirrexte, centre à destination de Zurutuza qui égalise de la tête au point de pénalty : 2-2 (min.40). Egalité parfaite à la pause. 

La Ereala domine l'ensemble de la deuxième mi-temps. Aguirrexte, à la reprise d'un centre de Xabi Prieto venu de la droite, est une fois de + tenu en haleine par Casillas au deuxième poteau (min.48). Les Vikings lâchent prise. Xabi Prieto, lancé à la limite de la faute côté droit par Canales, centre fort devant le but où Sergio Ramos est devancé par Zurutuza qui réalise le doublé : 3-2 (min.65). Le retour en grâce des Basques est une bénédiction. Carlos Vela, à la reprise d'une déviation de la tête de Bergara, dégoûte Casillas de près : 4-2 (min.76). L'Estadio Anoeta est au paradis. Le Real Madrid est résigné et concède une défaite emérite. 

La déclaration de la semaine : 

Bruno Soriano, déçu par la défaite de Villarreal, a avoué en zone mixte "La solution contre le Barça aurait été de marquer. L'équipe a réalisé un travail défensif remarquable a eu le contrôle du match. Nous voulions tenir le choc et acquérir un avantage en deuxième mi-temps. Tomas Pina aurait pu changer les choses mais il a manqué de chance. Nous avons lâchés prise à cause de la fatigue. Villarreal sort de chaque match la tête haute et a séduit le public contre Barcelone. Les gens ont conscience que nous sommes en forme" 

L'équipe de la semaine : 

Voici le onze idéal de la 2e journée de la Liga BBVA 2014-2015 : 

Le but de la semaine : 

Abraham Minero, prêté à Eibar par le Real Zaragoza, a marqué un but d'exception contre l'Atlético Madrid à l'Estadio Vicente Calderon. Le Catalan, latéral gauche de formation, a expédié un tir chirurgical en pleine lucarne à la suite d'une action qu'il a lui même débutée. Un hommage au Français Thierry Henry. 

Les résultats complets : 

Vendredi 29 août :

Getafe 1-0 Almeria (Vàzquez)

Valence 3-0 Malaga (Paco, Parejo, Piatti)

Samedi 30 août :

Cordoue 1-1 Celta Vigo (Fede Cartabia: Orelana)

Athletic Bilbao 3-0 Levante (Aduriz, Ituraspe, Muniain)

Atlético Madrid 2-1 Eibar (Joao Miranda, Mandzukic: Abraham)

Espanyol Barcelone 1-2 FC Séville (Stuani; Bacca, Iborra)

Dimanche 31 août :

Villarreal 0-1 FC Barcelone (Sandro)

Real Sociedad 4-2 Real Madrid 

(Inigo Martinez, Zurutuza x2, Carlos Vela; Sergio Ramos, Bale)

Deportivo la Corogne 2-2 Rayo Vallecano (José Rodriguez, Isaac Cuenca; Bueno x2)

Elche 1-1 Grenade (Lombàn; Fran Rico)

Le classement : 

1 - FC Barcelone 

2 - Valence 

3 - Celta Vigo 

4 - Grenade

5 - FC Séville 

6 - Atlético Madrid 

7 - Athletic Bilbao 

8 - Real Sociedad

9 - Villarreal 

10 - Real Madrid

11 - Eibar

12 - Getafe

13 - Malaga 

14 - Rayo Vallecano 

15 - Deportivo la Corogne 

16 - Espanyol Barcelone 

17 - Almeria 

18 - Cordoue 

19 - Elche 

20 - Levante