Real Madrid - FC Barcelone : La piste aux étoiles

C'est une pléiade de légendes vivantes qui compte marquer l'histoire du Clàsico ce samedi 25 octobre sur la pelouse de l'Estadio Santiago Bernabéu en Liga.

Real Madrid - FC Barcelone : La piste aux étoiles
Real Madrid
FC Barcelone | 18H

Le Real Madrid reçoit ce samedi 25 octobre le FC Barcelone en Liga. 

Un match légendaire 

Le 23 mars 2014, l'Estadio Santiago Bernabéu avait été le théâtre privilégié d'un Clàsico sublime en Liga. Les deux équipes répondaient présent au complet et le Barça était à l'initiative du jeu dés le début de la partie. Iniesta, lancé à l'angle de la surface côté gauche par Messi, éxpediait une mine au fond des filets : 0-1 (min.7). Un bijou. Le match était d'une grande intensité. Messi, lancé à la limite de la faute par Fàbregas, était auteur d'un raté monumental au beau milieu de la surface (min.14). Un manqué qui coûtait cher aux protégés de Tata Martino. La tête de Benzema, à la reprise d'un centre de Di Maria venu de la gauche, était décisive au point de penalty : 1-1 (min.20). Un but mérité. Le Real Madrid augmentait considérablement la cadence. Di Maria, lancé côté gauche par Marcelo, centrait à destination de Benzema qui disposait de Valdés au point de penalty : 2-1 (min.23). Le Français réalisait le doublé et Piqué l'empêchait de marquer à nouveau (min.26). Les Catalans revenaient à la charge à 4 minutes du retour aux vestiaires. Messi pénétrait dans la surface suite à une combinaison avec Xavi, lançait au point de penalty Neymar qui était ceinturé par Sergio Ramos et monté en renforts, égalisait au contact de Pepe : 2-2 (min.41). La puce atomique devenait ainsi le meilleur buteur de l'histoire du Clàsico et la tête de Benzema manquait de précision au point de penalty suite à un travail remarquable réalisé par Carvajal côté droit (min.46). Tout restait à jouer à la pause et le début de la deuxième mi-temps était à l'avantage des locaux. Bale réalisait un éxploit individuel côté droit et lançait au point de penalty Benzema qui était mis en échec par Valdés (min.53) et Ronaldo obtenait un penalty généreux au contact de Daniel Alves. L'ailier Lusitanien éxecutait le sentence : 3-2 (min.56). 53e réalisation du Portugais toutes compétitions confondues au cours de l'exercice 2013-2014 . Les Galactiques étaient ensuite victimes d'une réaction d'orgueil des culés. Neymar, lancé à la limite de la faute par Messi, était déséquilibré au coeur de la surface par Sergio Ramos qui était éxpulsé et obligeait l'arbitre à désigner le point de penalty. L'Argentin ne montrait aucune pitié  : 3-3 (min.65). Un but polémique. Les Vikings, en infériorité numérique, capitulaient à la surprise générale. Le boulet de canon de Daniel Alvés touchait le poteau (min.74). Iniesta était tourmenté par Pepe et Carvajal qui condamnaient l'arbitre à éxaucer le voeu des champions d'Espagne en titre. Messi astiquait la lucarne de Diego Lopez : 4-3 (min.83). Le Rosarino donnait la victoire au Barça qui revenait à hauteur de l'équipe de la capitale Ibérique en Liga. 

La forme du Real Madrid

Le Real Madrid, auteur d'un début de saison mitigé, revient en grande forme. L'équipe de la capitale Ibérique a enchaîné huit victoires consécutives toutes compétitions confondues et a un ratio impressionnant de 3,75 buts/match en Liga. Les champions d'Europe en titre ont eu beaucoup de facilité à punir Levante au Ciudad de Valencia et en état de grâce à l'image de Raphael Varane, sont en position de force à domicile. 

La forme du FC Barcelone 

Un climat de paix et de sérénité s'est imposé au centre d'entraînement Joan Despi. Le FC Barcelone, mené de main de maître par un tandem de choc composé de Lionel Messi et Neymar, n'a concédé aucun but en Liga et a eu raison d'Eibar à la maison.  Les hommes de Luis Enrique, galvanisés par le retour à la compétition de Luis Sùarez et en tête de la compétition reine en Espagne avec 4 points d'avance sur les Vikings, donneront le maximum d'eux mêmes à l'Estadio Santiago Bernabéu. 

Luis Enrique "La priorité est de remporter ce Clàsico" 

L'entraîneur du FC Barcelone a eu beaucoup de choses à dire vendredi soir en zone mixte "Nous voulons à tout prix avoir le contrôle des opérations et privilégier notre philosophie de jeu. Tous les joueurs ont conscience que la priorité est de remporter ce Clàsico. Les records n'ont aucune importance. Nous sommes là pour que nos fans passent un bon moment, qu'ils soient heureux en regardant le match et le résultat. Nous garderons la même mentalité qu'au cours de toutes les rencontres de ce début de saison. Jouer à l'Estadio Santiago Bernabéu sous les couleurs du Barça est une nouveauté pour des joueurs de haut niveau tels que Jérémy Mathieu et Claudio Bravo." L'Asturien a parlé de Luis Sùarez "Il aura du temps de jeu à coup sûr. Je ne peux vous dire si il aura 90, 60, 30 minutes ou moins mais ce qui est sûr, c'est qu'il aura un rôle à jouer. C'est un match détérminant pour lui" de Sergio Busquets "Il a eu des sensations agréables à l'entraînement et en principe, il a toutes les chances d'être titulaire" et a tenu à préciser "Il faudra réaliser un grand match pour vaincre une équipe d'exception"

Real Madrid : Gareth Bale, diminué physiquement, Fabio Coentrao, touché au genou droit et Jesé, qui reviendra prochainement à la compétition, sont ménagés. Sergio Ramos, qui a été autorisé à jouer, constitue l'unique nouveauté de la liste des convoqués Galactiques. 

Les convoqués côté Real Madrid : Casillas, Keylor Navas, Pacheco; Carvajal, Arbeloa, Pepe, Sergio Ramos. Varane, Nacho Fernandez, Marcelo; Modric, Khedira, Isco, Illarramendi, James Rodriguez, Kroos; Ronaldo, Benzema, Javier Hernandez. 

FC Barcelone : Thomas Vermaelen, Jordi Masip, Rafael Alcantara, Douglas, Adriano, Montoya et Sandro, écartés par décision technique, sont restés en Catalogne tandis que Sergio Busquets et Luis Suarez intégrent l'expédition culé. 

Les convoqués côté FC Barcelone : Claudio Bravo, Ter Stegen; Daniel Alves, Piqué, Mathieu, Bartra, Jordi Alba; Busquets, Mascherano, Xavi, Sergi Roberto, Iniesta, Rakitic; Neymar, Munir, Pedro, Messi, Luis Sùarez.