Un peu plus que deux points de perdus...

Le Real Madrid, tenu en échec 2-2 sur sa pelouse face à Valence, pourra longtemps maudire Diego Alves, grand artisan du nul. Avec 3 poteaux et un pénalty raté, les joueurs de Carlo Ancelotti se souviendront longtemps de ce match nul qui leur fait perdre deux points extrêmement précieux pour la course au titre.

Un peu plus que deux points de perdus...
cc/rmcsport.bfmtv.com
Real Madrid
2 2
FC Valence

Le Real Madrid recevait le FC Valence pour le compte de la 36ème journée de Liga. Les madrilènes devait s'imposer pour toujours croire au titre. De leur côté, les andalous espéraient revenir à Valence avec au moins un point dans les bagages, en vue de la course pour la qualification à la Ligue des Champions. 

Valence est venu pour jouer

Premier avertissement sur le but d'Iker Casillas au bout de 18 secondes via une grosse frappe de Pablo Alcacer. Faute sur Bale, le gallois prend le coup-franc et touche l'équerre. C'est le première grosse occasion du match pour le Real. Le premier avertissement du match pour Gaya donné par Mr.Clos Gomez à cause d'un tacle sur Alvaro Arbeloa . Cristiano Ronaldo trouve la barre sur un corner de Kroos, les madrilènes débutent bien le match... jusqu'à : Sur la contre-attaque, Gaya dépose un caviar de centre sur le pied de Pablo Alcacer qui reprend le cuir du pied droit. Iker Casillas la touche mais ne parvient pas à stopper le ballon. Les valenciens ouvrent la marque (0-1, 20').Ce but n'abat pas les hommes de Carlo Ancelotti qui démontrent une envie de gagner ce match. Gareth Bale part seul côté droit et centre au deuxième poteau, à l'attention de Cristiano Ronaldo. Le portugais tente un retourné acrobatique qu'il voit contré par Otamendi. Alvaro Arbeloa reçoit le premier carton jaune du côté de la maison blanche. Le numéro 17 du Real fauche irrégulièrremment André Gomes. 

Stupeur au Bernabeu

Blessé à l'ischio-jambier, Toni Kroos est remplacé par Asier Illaramendi. C'est une mauvaise nouvelle pour la maison blanche qui reçoit mercredi la Juventus au Bernabeu. Le FC Valence double la marque grâce à un coup-france de Gomes, bien frappé. Le jeune portugais dépose le cuir sur la tête de Javi Fuego (0-2, 26') Décidément, la défense du Real ne semble pas réveillée et les joueurs de Carlo Ancelotti le payent cash. En revanche, les joueurs de Nuno Espirito Santo font preuve de beaucoup d'adresse dans cette première demi-heure.

Diego Alves alias Terminator

Cristiano Ronaldo et Gareth Bale combinent dans l'axe et le Gallois finit par frapper. Alors que le ballon se dirigeait en pleine lucarne, Diego Alves effectue un arrêt de grande classe. Pourtant, le Real Madrid pousse, en démontre cette nouvelle occasion pour les hommes en blanc. Cristiano, Bale et Chicharito jouent à trois. Le mexicain finit par servir son coéquipier gallois qui lui remet en une touche de balle. L'ancien joueur de Manchester United trouve le poteau gauche de Diego Alves. Après quatres feintes de passes, Ronaldo centre à l'attention de Fabio Coentrao. Le ballon est dégagé par les joueurs de Valence mais revient dans les pieds d'Illaramendi, qui reprend de volée. À côté, une nouvelle fois. Mr.Clos Gomez désigne le point de pénalty après que Gaya ait poussé Bale dans sa surface de réparation. Alors que Chicharito est averti pour contestation, Diego Alves arrête le pénalty de Cristiano Ronaldo. Les madrilènes rentrent aux vestiaires avec le regard dans le vague. Ils ont gaché beaucoup d'occasions (trois poteaux et un pénalty arrêté) à contrario de l'équipe de Nuno Espirito Santo qui a marqué sur deux de ses trois tirs cadrés. Carlo Ancelotti fait rentrer Carvajal à la place d'Arbeloa, déjà averti et Marcelo pour Coentrao, le brésilien étant plus offensif. D'entrée de jeu, les madrilènes poussent sur le but de Diego Alves. Lancé par Carvajal, Chicharito frapppe a ras-de-terre mais le portier brésilien stoppe le cuir. Pepe est le premier joueur averti pour un ascenceur dangereux sur Piatti. Après un coup-franc de Ronaldo repoussé par Diego Alves, Carvajal tire au but mais le ballon est une nouvelle fois contré par un valencien. Les joueurs de Carlo Ancelotti se procurent un nombre incroyable d'occasions mais n'arrivent toujours pas à placer le ballon au fond des filets. Suite à une tête de Chicharito superbement arrêtée par le gardien de Valence, le Real obtient un corner. Pepe reprend le ballon de la tête et réduit le score (1-2, 56'). Otamendi et Sergio Ramos prennent chacun un jaune alors que c'est le numéro 23 de Valence qui a décoché une gauche au capitaine du Real. Le Real concrétise enfin ses occasions et se donne l'espoir de croire encore au titre.

Isco, le magicien

Le premier buteur du match, Alcacer, est remplacé par Alvaro Negredo. Cristiano Ronaldo bénéficie d'un coup franc mais le frappe à côté du cadre. Mr. Clos Gomez distribue un carton jaune à André Gomes. Le portugais aurait dû le recevoir beaucoup plus tôt. Sur un coup franc très bien frappé, Sergio Ramos reprend le cuir de la tête et croit tromper Diego Alves, mais le numéro 1 valencien est en feu et arrête le tir du défenseur madrilène. Le gardien du FC Valence est sur tous les ballons ce soir. Nuno Espirito Santo fait rentrer De Paul à la place d'André Gomes. L'international portugais n'aura pas montré grand chose à part sa faculté à faire des fautes. Grâce à une énième percée de Marcelo, Chicharito reçoit le ballon en l'air, le contrôle de la poitrine et fait une retournée. Le ballon va se loger dans les gants de Diego Alves. Le Real parvient enfin à marquer le deuxième but. Après une feinte de tir, Isco se remet sur son pied droit et enroule une frappe sublime dans la lucarne du but valencien (2-2, 84'). Cristiano Ronaldo est accroché aux abords de la surface et bénéficie d'un coup-franc. Malheureusement pour le ballon d'or en titre, son tir est contré par le mur jaune et rouge. Dani Parejo reçoit un carton jaune pour avoir fauché James. Mr.Clos Gomez aura souvent besoin eu de s'en servir. 

Après 90 minutes de grande intensité, l'arbitre siffle la fin du match. Le Real Madrid laisse bien plus que des plumes avec ce match nul. Une victoire du FC Barcelone sur la pelouse de l'Atlético Madrid et les catalans seront sacrés champions. En attendant leurs matchs demain, Valence revient à trois points des colchoneros et prend deux points d'avance sur Séville. Le Real a très certainement dit adieu au titre et doit désormais se tourner vers la Ligue des Champions et la réception de la Juventus mercredi.