Le Real Madrid se relève

En s'imposant 5 à 0 face au Bétis Séville, le Real Madrid a enfin lancé sa saison de Liga.

Le Real Madrid se relève
Gareth Bale célèbre son premier but
Real Madrid
5 0
Betis Séville

Après le match nul à Gijon la semaine passée, le Real se devait de réagir. Critiqué de toutes parts, l'équipe de Rafael Benitez, nouvel entraineur de la Maison Blanche, comptait sur ce premier match à domicile pour faire taire les critiques. 

James Rodriguez revient fort 

Les 45 premières minutes sont totalement en faveur des Madrilènes, présents partout sur le terrain, gagnant tous les duels, et imposant un pressing trop fort pour le Bétis Seville. Le premier éclair vient de James, titularisé en milieu droit, mais ayant une grande liberté de mouvement et organisant donc tout le jeu de Madrid. Dès la deuxième minute, il ouvre le jeu d'une superbe transversale, reprise de la tête dans la surface par Gareth Bale. Superbe but, superbe passe. Auteur d'une première passe décisive, James ne veut pas s'arrêter la et inscrit un magnifique but sur coup franc à la 39ème. Placé à droite de la surface, complétèment excentré, le ballon trouve l'intérieur du poteau droit. Jamais 2 sans 3, James a inscrit son triplé à la 50ème grâce à un retourné. Le joueur reprend une passe de Kroos dans la surface, contrôle, lève la balle, et marque d'une bicyclette. 

Benzema aussi

Pour son premier match de la saison, le Francais absent la semaine dernière, a voulu lui aussi marquer son but. "Pas à 100%" selon son entraineur, Benitez, Karim Benzema s'est illustré à la 46ème. Premier but, et première ovation, pour sa sortie à la 52ème, remplacé par Isco. Pas de prise de risque. Son compatriote, Varane s'est lui aussi illustré, grâce à un carton jaune et un pénalty concédé à la 61ème. C'était sans compter sur Keylor Navas, auteur d'un très gros match, et qui aura la lourde tâche de faire oublier Iker Casillas.

Le jeu : pur Real

Du côté du jeu, le Real se balade. L'entente Ronaldo-Benzema fonctionne à merveille, comme toujours, et les Madrilènes ont le pied sur le ballon. Grâce à des accélérations rapides, les joueurs dérangent complétèment le bloc du Bétis réplié sur 2 lignes de 4 derrière. Modric et Kroos bloquent tout le ballons, et permettent à Danilo et Marcelo de filer dans leurs couloirs. La maison blanche fonctionne donc sur une grosse possession et des accélérations éclairs devant. Enfin, à la 88ème, Bale inscrit un doublé sur une frappe très (trop) puissante. 5-0, score final.