Une finale et un nouveau record pour le Barça

Avec une équipe largement remaniée, le FC Barcelone s'est contenté d'un match nul (1-1) sur la pelouse de Valence lors de la demi-finale retour de la Coupe du Roi. Un 29e match consécutif sans défaite toutes compétitions confondues pour le club catalan qui se hisse une nouvelle fois en finale de la coupe nationale espagnole.

Une finale et un nouveau record pour le Barça
Muir, Kaptoum et Vidal savourent leur accession en finale de la Coupe du Roi (photo : fcbarcelona.com)
Valence CF
1 1
FC Barcelone
Valence CF: DOMENECH - VEZO, DIALLO, SANTOS, VILLALBA (IVAN, 80E) - ZAHIBO, GAYA, BARBOSA, MINA (A.GOMES, 71E) - PIATTI, NEGREDO (BAKKALI, 60E).
FC Barcelone: TER STEGEN - VERMAELEN, ADRIANO (DOUGLAS, 76E), BARTRA, MATHIEU - S.ROBERTO, SAMPER, RAKITIC (CAMARA, 76E) - SANDRO (KAPTOUM, 82E), VIDAL, MUNIR.
SCORE: 1-0, NEGREDO (39E), 1-1, KAPTOUM (84E).
ARBITRE: C. VELASCO CARBALLO. AVERTISSEMENTS. VALENCE CF : DIALLO (35E), SANTOS (41E), GAYA (63E), IVAN (89E). FC BARCELONE : MUNIR(54E), SAMPER (73E).
ÈVÉNEMENTS: COUPE D'ESPAGNE - DEMI FINALE RETOUR - VALENCE CF / FC BARCELONE - ESTADIO MESTALLA.

Valence et Gary Neville en quête de rédemption à domicile

Malgré une équipe largement remaniée et donc l’absence de nombreux cadres dont le trio offensif prolifique de la « MSN », Barcelone parvient à prendre assez facilement les commandes de la rencontre. La formation catalane contient sans grandes difficultés les quelques offensives timides de Valence, aidée par les prestations solides de Rakitic et Sergi Roberto dans l’entre-jeu blaugrana. Les Hommes de Luis Enrique étant idéalement organisés, ces derniers peuvent sereinement porter le danger dans la moitié de terrain de Valence. Suite à un petit festival depuis le côté droit où il parvient à se défaire du pressing adverse, Munir arme une frappe enroulée à l’entrée de la surface mais manque de précision pour inquiéter Domenech (18'). Les occasions franches restent toutefois pauvres de part et d’autre, affectant l’enthousiasme du public valencian, toujours profondément remonté contre leur entraîneur en raison des résultats médiocres de Valence depuis maintenant plusieurs semaines.
Pourtant, il est clair que les pensionnaires du stade de Mestalla cherchent à faire bonne figure après l’humiliation subie lors du match aller (une défaite cinglante 7 à 0 au Camp Nou). À l’image de Negredo, les Valencians mettent davantage d’agressivité et d’intensité dans leur pressing et dans les duels. Une volonté qui efface progressivement la supériorité catalane jusqu’à l’ouverture du score méritée des Locaux. Lancé en profondeur plein axe, l’international espagnol Alvaro Negredo profite de la passivité défensive des Catalans pour s’en aller défier Ter-Stegen ; l’attaquant dribble avec subtilité le portier allemand avant de pousser tranquillement le ballon dans le but vide (39').

Un seul éclair collectif suffit au Barça pour faire la différence

Alors que les Blaugrana semblent visiblement moins concernés qu’à leur habitude, les Valencians persévèrent et s’octroient les meilleures occasions de la rencontre. Grâce à un regain d’assurance et une détermination affichée de porter leur jeu vers l’avant, les joueurs de Gary Neville bousculent la jeune équipe barcelonaise au point d’entrevoir enfin une victoire au Mestalla après bon nombre de contre-performances à domicile. Il faut dire que l’arrière-garde catalane est loin de démontrer toute l’étendue de son talent malgré l’opportunité pour certains de briller en l’absence des titulaires habituels.
Pourtant c’est bien le jeune camerounais Kaptoum, entré en jeu quelques instants plus tôt en remplacement du très discret Sandro (82'), qui fait sauter le verrou valencian et égalise. L’attaquant blaugrana profite d’une audacieuse passe en retrait de Camara pour tromper Domenech et marquer son premier but en équipe première (85'). Une égalisation à l’arrachée qui permet au FC Barcelone de Luis Enrique de battre le record d’invincibilité du club avec 29 matchs consécutifs sans défaites toutes compétitions confondues.

Logiquement qualifié en finale de la Coupe du Roi, le Barça aura l’occasion de défendre son titre le 21 mai prochain, face au vainqueur de la confrontation entre le FC Séville et le Celta Vigo.