Clasico : Le Real Madrid s’octroie la victoire au Camp Nou !

Après une première mi-temps outrageusement dominée par les Blaugrana, le Real Madrid de Zinedine Zidane s’est transcendé pour remporter une victoire symbolique sur le terrain de son éternel rival (2-1). Karim Benzema et Cristiano Ronaldo ont scellé la victoire madrilène, permettant ainsi à leur équipe de mettre un terme à l’impressionnante série de 39 matchs sans défaites du FC Barcelone, toutes compétitions confondues.

Clasico : Le Real Madrid s’octroie la victoire au Camp Nou !
Impliqué et volontaire tout au long du Clasico, Cristiano Ronaldo a inscrit le but salvateur pour le Real Madrid (photo : realmadrid.com)
FC Barcelone
1 2
Real Madrid
FC Barcelone: BRAVO - D.ALVES, PIQUE, MASCHERANO, ALBA - BUSQUETS, RAKITIC (A.TURAN, 74E), INIESTA (C) - MESSI, NEYMAR, SUAREZ.
Real Madrid: NAVAS - CARVAJAL, PEPE, RAMOS (C), MARCELO - CASEMIRO, MODRIC, KROOS - BALE, RONALDO, BENZEMA (JESE, 78E).
SCORE: 1-0, PIQUE (56E), 1-1, BENZEMA (62E), 1-2, RONALDO (85E).
ARBITRE: A. HERNANDEZ HERNANDEZ. AVERTISSEMENT. FC BARCELONE : SUAREZ (27E), MASCHERANO (29E), RAKITIC (58E). REAL MADRID : RAMOS (11E), CARVAJAL (18E). EXPULSION : RAMOS (84E).
ÈVÉNEMENTS: CHAMPIONNAT D'ESPAGNE - 31ÈME JOURNÉE - FC BARCELONE / REAL MADRID - CAMP NOU.

Pour son premier Clasico en tant qu’entraîneur principal de la Maison blanche, Zinédine Zidane a dû prendre son mal en patience avant de voir le succès de son équipe se dessiner. Car si le Real Madrid a remporté ce 232e duel entre les deux géants espagnols, toutes compétitions confondues, c’est avant tout grâce à une fin de match renversante de ses joueurs, jusque-là complètement dépassés face à l’armada blaugrana.

Démonstration collective et domination indiscutable du Barça

       Pendant plus d’une heure de jeu, le FC Barcelone s’est montré des plus dominateurs face à une formation madrilène totalement dépassée dans bien des compartiments du jeu. Agressif, efficace et incessant, le pressing haut des joueurs de Luis Enrique a complètement étouffé la formation madrilène, dès lors incapable de développer son jeu et donc de proposer une véritable opposition. Sans grande surprise, le trio offensif barcelonais composé de Lionel Messi, Neymar et Luis Suarez s’est montré des plus inspiré en harcelant de manière incessante la défense madrilène, permettant ainsi aux Barcelonais de se créer une pluie d’occasions. La démonstration collective des Locaux, ponctuée d’une fluidité déconcertante dans la transmission du ballon et d’une maîtrise à toute épreuve, ne pouvait pas mieux tomber alors que la communauté Blaugrana tout entière pleure toujours la disparition de sa légende Johan Cruyff la semaine passée.
Pourtant Messi et ses coéquipiers vont se montrer bien moins intraitables dans le dernier geste, la faute peut-être à une rigueur défensive certes laborieuse mais néanmoins efficace des Madrilènes. Luis Suarez est le premier à se montrer maladroit face au but de Keylor Navas en manquant de manière assez incroyable une occasion de but offerte par Neymar ; le Brésilien s’échappe depuis le couloir droit avant de centrer fort au second poteau où Suarez se trouve en position idéale, mais ce dernier se manque complètement et voit le ballon filer en dessous de son pied (10'). Quelques instants plus tard Ivan Rakitic se heurte cette fois-ci au portier madrilène, auteur d’une très belle parade sur une frappe tendue de l’international croate depuis la surface de réparation (19'). Incontournable dans l’animation offensive de son équipe, Lionel Messi n’échappe pas pour autant à la règle puisque le quintuple ballon d’Or va également manquer de justesse dans la zone de vérité, même si sur sa plus belle tentative, c’est bien Keylor Navas qui réalise le geste d’exception en réalisant un arrêt des plus spectaculaire (54').
Fort heureusement pour le public du Camp Nou, la persévérance de leur équipe va finalement porter ses fruits car sur un corner frappé par Rakitic, Gerard Piqué parvient à se défaire du marquage de Pepe pour reprendre le ballon de la tête et concrétiser la domination du Barça au tableau d’affichage (56').

Karim Benzema une nouvelle fois décisif sous le maillot merengue

       Alors qu’en France Karim Benzema continue d’alimenter des débats interminables quant à son éventuelle participation ou non à l’Euro 2016 qui se tiendra en France à partir du mois de juin prochain, l’attaquant français de la Maison blanche s’éclate en Espagne. Longtemps discret dans ce Clasico comme la plupart de ses coéquipiers, c’est bien de lui que le sursaut madrilène va trouver son origine. Après avoir manqué une reprise de volée au point de penalty barcelonais (44'), le deuxième meilleur buteur du Real Madrid cette saison derrière l’indéboulonnable Ronaldo s’est rattrapé de la plus belle des manières en reprenant un centre détourné de Kroos d’une sublime volée acrobatique (62'). Avec cette 21e réalisation en 22 matchs de championnat cette saison, Benzema confirme une fois de plus à quel point sa présence au sein de l’équipe madrilène est essentielle.
Dès lors, les Merengue vont totalement se libérer et commencer à prendre des initiatives dans la moitié de terrain blaugrana. Visiblement désabusés sur le but égalisateur et affectés physiquement, les joueurs de Luis Enrique mettent moins d’intensité dans la récupération du ballon et laissent donc davantage d’espaces. Du véritable pain béni pour Ronaldo et ses coéquipiers qui peuvent désormais se projeter plus facilement devant le but de Claudio Bravo. S’en suit un véritable festival d’occasions pour la Maison blanche, comme sur cette frappe de Ronaldo venue mourir sur la transversale barcelonaise (81'). Même si l’expulsion justifiée de Sergio Ramos, en plein temps fort du Real Madrid, aurait pu mettre définitivement fin à leurs espoirs de victoire, les joueurs de Zinédine Zidane vont persévérer jusqu’à la délivrance. Et qui de mieux que Cristiano Ronaldo pour marquer le but de la victoire pour les visiteurs dans ce Clasico ? L’attaquant portugais, à la retombée d’un centre lobé de Gareth Bale, n’a pas manqué de sang-froid au moment d’effectuer un contrôle de la poitrine parfaitement dosé suivit d’une frappe au premier poteau imparable pour Claudio Bravo (85').

En remportant leur duel face à l’incontestable leader barcelonais, les Merengue s’offrent une revanche savoureuse après l’humiliation subie lors du match aller au Santiago Bernabeu (défaite 4-0). Avec cette victoire, Zinédine Zidane vient sans doute de légitimer un peu plus son statut d’entraîneur général de la Maison blanche.
Malgré ce revers à domicile, le Barça conserve toujours une avance confortable au classement général de la Liga avec six points d’avance devant l’Atletico Madrid et sept devant le Real Madrid.