Komlan Amewou : « Tout passera par le terrain »

Cadre de la sélection togolaise, le milieu international nous livre ses impressions sur le premier match raté des Eperviers ainsi que sur les prochains défis qui l’attendent, en club comme en sélection.

Komlan Amewou : « Tout passera par le terrain »
" Face au Kenya, il ne faut surtout pas perdre".

 

- Komlan, peut-on parler de mauvaise performance après la défaite face au Kenya (2-1), sachant qu’il y a un match retour à Lomé le 17 juin ?
 
Je pense, oui. Il est vrai que pour ce match aller, nous n’étions pas très bien, mais c’est le football, et ça peut arriver à toutes les équipes. La seule chose qui compte maintenant est de bien se préparer pour le match retour contre le Kenya. Il ne faut surtout pas perdre.
 
 
- Quels sont les atouts du Togo pour ce match retour ?
 
Je pense que l’atout principal du Togo pour ce match retour est le fait de jouer à domicile. Mais il ne faut pas non plus se mettre dans la tête que nous sommes sûrs de gagner. Le football, ça passe tout par le terrain, pas par la bouche.
 
 
- Votre effectif est composé de jeunes joueurs ne connaissant pas encore le haut niveau. Penses-tu que tous ces jeunes Eperviers auront les épaules pour aider le Togo à se qualifier ?
 
C'est vrai que maintenant, il y a beaucoup de jeunes  parmi nous en sélection. J’ai pu jouer avec la majorité d’entre eux. Ce sont de bons joueurs, et pour le moment, eux seuls peuvent faire l’affaire. Après, dans le football, tout peut arriver…
 
 
- Qu’a amené le retour d’Emmanuel Adebayor aux Eperviers ?
 
Le retour de notre capitaine Adebayor nous a fait beaucoup de bien. On a besoin de lui à cent pour cent. A mon avis, sans lui, rien ne marchera.
 
 
- Avec les années, tu es devenu l’un des leaders de la sélection. Quel regard portes-tu sur le niveau actuel des Eperviers ?
 
Il ne faut pas se mentir, le niveau actuel des Eperviers n’est pas le même que celui de 2005 ou de 2006 (année de la Coupe du Monde en Allemagne pour laquelle le Togo s’était qualifié). Il faut que qu’on se donne plus pour avoir le même niveau que lors de ces années passées.
 
 
- A titre personnel, tu joues la montée en Ligue 2 avec Nîmes. Du côté des joueurs, croit-on à cette remontée ?
 
Oui, pour le moment, tous les joueurs pensent à cette remontée. On travaille dur pour ça, il reste deux matches (Nîmes OC est actuellement 3ème, ndlr) mais j’y crois et je suis sûr que Dieu le fera pour nous.