Le Maroc dit adieu à la CAN

C'est officiel, la CAF l'a annoncé. Le Maroc n'organisera pas la CAN 2015. Pire, les "Lions de l'Atlas" sont même disqualifiés du tournoi. La CAN, qui doit se dérouler du 17 janvier au 8 février, devrait connaître son hôte dans les prochains jours.

Le Maroc dit adieu à la CAN
Les anciens co-équipiers de Youssouf Hadji disent aurevoir à la CAN 2015

C'était un secret de polichinelle: Le Maroc n'organisera pas la CAN 2015. Retour sur les raisons de ce refus et des sanctions qui peuvent surprendre. 

Le Maroc prend ses précautions

Le Maroc l'a évoqué à plusieurs reprises ces dernières semaines, il ne veut pas recevoir la CAN 2015. Les raisons avancées sont claires: la menace Ebola. Le ministère lui-même évoque une décision " dictée par des raisons sanitaires de la plus haute dangerosité, liées aux risques sérieux de propagation de la pandémie mortelle Ebola ". Pour rappel, le virus Ebola a fait près de 5000 morts en Sierra Leone, en Guinée, ou encore au Libéria. La demande de report d'un an, repoussant la CAN à 2016, faite le 8 novembre par le Maroc, se voit donc refusée par la CAF. Les mauvaises relations entre la CAF et les organisateurs n'arrangent pas les choses. Le verdict était connu depuis le début, mais le Maroc ne s'attendait sans doute pas à de telles sanctions.

La CAF intransigeante 

Le monde du football africain s'attendait à un changement concernant l'attribution de l'organisation de cette CAN 2015. Mais il ne s'attendait pas, les marocains en premiers, à voir l'équipe nationale exclue de cet évènement ! L'un des prétendants au titre est déjà hors-course avant même le début de la compétition. La CAF décide donc de prendre des mesures drastiques. Mais la plus haute instance du football africain ne veut pas en rester là. Des sanctions ultérieures pourraient être prises à l'encontre du Maroc. La CAF évoque un " non-respect par la Fédération Royale Marocaine de Football des clauses règlementaires et contractuelles ".

Des candidats à la succession 

L'intérêt de la compétition génère les convoitises. Plusieurs fédérations auraient déjà déposé leur acte de candidature. La CAF précise que plusieurs dossiers seraient à l'étude, et que la décision finale serait connue sous-peu. Elle confirme aussi que les journées éliminatoires 5 et 6, qui auront lieu entre le 14 et 19 novembre, sont maintenues. Il y aura bien 15 équipes plus le pays hôte, automatiquement qualifié, qui participeront à la CAN.