Amical - La Chine tient la Tunisie en échec (1-1)

La Tunisie clôturait, cet après-midi, sa tournée asiatique avec un match amical contre la Chine. Après s'être inclinés contre le Japon (2-0) - buts de Okazaki et Honda - les Aigles de Carthage ont été surpris par une équipe Chinoise prometteuse qui arrachera le nul dans les dernières minutes de la partie.

Amical - La Chine tient la Tunisie en échec (1-1)
Chine-Tunisie
Chine
1 1
Tunisie
Chine: Dalei, Ren, Jiang, Feng, Cai, Yang, Liu, Ji, Wu Xi, Wu Lei, Yu.
Tunisie : Ben Mustapha, Hannachi, Haddadi, Abdennour, Dhaouadi, Ragued, Sassi, Gouida, Ben Hatira, Khelifa, Khenissi.
SCORE: Khenissi (39') Yu Dabao (90'+4)
ARBITRE: KIM Jong Hyeok (Corée du Sud)

Les deux équipes nationales s'étaient rencontrées à deux reprises, auparavant. Une fois en amical en 1960, où la Tunisie avait écrasé la Chine (8-0) et une deuxième aux Jeux Olympiques de Séoul en 1988 pour un (0-0). 

Une petite anecdote: L'entraineur adjoint de la Chine n'est autre que Ali Boumnigel, gardien emblématique de la sélection Tunisienne et vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations 2004. 

Un but et puis c'est tout

Malgré la beauté du Stade Olympique de Nankin et l'ambiance bon enfant dans les gradins, le spectacle a cruellement manqué en première période. La pelouse trempée, additionée à la suffisance techinque des Chinois et au manque d'imagination des Tunisiens rendent le début du match médiocre et pauvre en occasions. 

Les 30 minutes qui suivent seront marqués par deux ratés de chaque côté : Saber Khelifa, aux 6 mètres, fuit le cadre de peu sur un centre de Haddadi puis une parade décisive de Ben Mustapha devant Wu Lei, lancé dans la surface. Ensuite, Hannachi sauve sur sa ligne, une tête de Feng sur corner. Sur la contre attaque qui suit, Khenissi efface le gardien mais se fait chiper le ballon sur un retour salvateur de Ren.

Quand à la 39ème minute, un centre anodin de Haddadi de la gauche, trouve la tête de Moncer, esseulé, qui fustige Dalei et ouvre le score pour la Tunisie. 

Sursaut de la Chine 

En deuxième période, la Tunisie obtient un penalty d'entrée. Saber Khelifa profite d'une ouverture lumineuse de Sassi et se fait faucher par Ren. L'attaquant du Club Africain bute à deux reprises sur un Dalei impressionnant qui se voit feliciter par se coéquipiers.

Alain Perrin, sélectionneur de la Chine, lance Chiming Zhang pour épauler Wu Lei en attaque. Un coaching payant puisque le duo mettra la défense des Aigles en difficulté sans pour autant trouver la faille. La Chine garde le ballon et multiplie les assauts quand Feng, encore dangeureux sur les coup de pieds arrêtés, met sa tête sur corner au dessus.

Les hommes de Goerges Leekens n'auront qu'une seule occasion en 45 minutes. Larbi et Gouida, tout deux fraichement sélectionnés en Equipe Nationale, combinent mais le milieu de Hambourg peine à la finition. 

Sur un dernier coup franc à la 94ème minute, Ben Mustapha se rate et remet le ballon dans les pieds de Yu Dabao. Le milieu Chinois ne se fait pas prier pour égaliser. Quelques secondes plus tard, Yu aura la chance de doubler la mise mais il ne cadre pas son tir. 1-1.

Une deuxième sortie décevante pour la Tunisie et quelques élements prometteurs pour la Chine. Une chose est sûre: Georges Leekens et Alain Perrin ont beaucoupe de travail avec leurs sélections respectives, au vue des qualifications pour la Coupe du Monde 2016 qui commecent prochainement.

Point noir 

Cinq. C'est le nombre de blessés côté Tunisie pour ce match. Ben Hatira, Hannachi, Dhaouadi, Sassi et Khenissi sont sortis sur civière. Un nombre alarmant et qui pousse surtout à réflechir sur l'intêrét d'aller à l'autre bout du monde pour des match amicaux. 

Les buts du match