La Coupe et le Championnat pour le CSKA Moscou

Ce samedi 1er juin avait lieu à l'Akhmat Arena de Grozny la finale de la Coupe de Russie entre le CSKA Moscou et l'Anzhi Makhackala. Une affiche de championnat entre une équipe déjà championne et une autre qui tente de sauver sa saison après avoir échoué dans la course à la qualification pour la prochaine ligue des champions.

La Coupe et le Championnat pour le CSKA Moscou
Crédit Photo © RIA Novosti
CSKA Moscou
1 1
Anzhi Makhachkala
CSKA Moscou: Akinfeev; Nababkin, V.Berezutsky, A.Berezutsky, Shchennikov; Wernbloom, Elm (min.78 Doumbia); Dzagoev (min.98 Mamaev), Honda (min.67 Cauna), Vagner Love; Musa.
Anzhi Makhachkala: Gabulov; Gazhibekov, Joao Carlos (min.45 Lacina Traoré), Ewerton, Tagirbekov (min.60 Shatov); Jucilei, Diarra (min.114 Ahmedov); Zhirkov, Boussoufa, Willian; Eto'o.
SCORE: 1-0, min. 7, Musa. 1-1, min. 74, Diarra.
ARBITRE: Expulsion P.Wernbloom (min. 88)
ÈVÉNEMENTS: Finale de la Coupe de Russie entre le CSKA Moscou et l'Anzhi Makhachkala à l'Akhmat Arena de Grozny.
La finale de la coupe de Russie oppose le CSKA Moscou déjà 6 fois vainqueur de la compétition et qui peut realiser le doublé coupe championnat 2012/2013 à l'Anzhi Makachkala, qui joue sa première finale de coupe. Le CSKA pourrait donc en cas de victoire réaliser le troisième doublé coupe-championnat de son histoire 7 ans après le dernier doublé (2006), alors que pour Guus Hiddink cette finale est l'opportunité de gagner un premier trophée avec le club du Daghestan.
 
L'Akhmat Arena de Grozny est pleine à craquer, le climat est estival avec un pic de chaleur à 30°C, la gestion des efforts sera importante pour les deux équipes et la différence devra se faire rapidement, les coachs l'ont bien compris et ils alignent leur meilleur onze en fonction des blessures et suspensions.
 
   
 
Le match démarre de la plus belle des manières pour le CSKA Moscou qui ouvre le score après 7 petites minutes seulement; le Nigérian Ahmed Musa centre fort devant le but et profite d'une boulette du portier de l'Anzhi Vladimir Gabulov, qui se couche mal sur le ballon et le propulse dans son propre but. L'Anzhi n'est sonné que 2 minutes, et ce but est l'élément déclencheur du futur siège de la surface du CSKA Moscou qui va durer 110 minutes...
Hiddink ordonne à ses joueurs de se lancer à l'assaut des buts du CSKA afin d'égaliser rapidement, et c'est ce que vont faire les joueurs de l'Anzhi en multipliant les tentatives face à une défense du CSKA Moscou endormie et un milieu totalement apathique. Cependant, un joueur se dresse sur la route des attaquants de l'Anzhi: Igor Akinfeev, 27ans; le gardien du CSKA Moscou auteur de parades exceptionnelles face aux multiples tentatives de l'Anzhi, que ce soit sur des tirs ou des centres, le gardien du CSKA est partout. Il est tellement mis en évidence qu'on se demande même s'il n'est pas tout seul à défendre, du moins à retarder l'échéance d'une égalisation future de l'Anzhi...
 
La mi-temps et les pauses fraicheurs permettent à Leonid Slutsky de tenter un réajustement de son équipe en faisant redescendre Dzagoev et Vagner Love d'un cran, mais rien n'y fait, les joueurs du CSKA Moscou sont acculés en défense et se contente quelques fois de lancer un long ballon en profondeur pour Ahmed Musa, isolé en attaque.
 

Akinfeev est héroïque, mais ce qui devait arriver arriva. Seul à l'entrée de la surface, Lassana Diarra dribble Rasmus Elm et se met sur son pied gauche avant de décocher une superbe frappe en lucarne, imparable pour le gardien du CSKA qui ne voit même pas partir le ballon. L'Akhmat Arena essentiellement composée de supporters de l'Anzhi explose, le match est relancé, et on se dit que rien ne pourrait empecher l'Anzhi de mettre un deuxième but dans la foulée d'autant plus que 15 minutes plus tard, le CSKA Moscou se retrouve à 10 après l'expulsion du milieu de terrain Suedois Pontus Wernbloom suite à une semelle sur l'attaquant ivoirien Lacina Traoré.
 
Le CSKA se replie donc en défense, obligeant même Vagner Love a jouer latéral gauche, et les joueurs de Leonid Slutsky se contenteront de dégager les ballons de l'Anzhi en tachant de défendre du mieux possible face à une équipe  largement au dessus techniquement avec un pressing phénoménal des milieux de terrain Lassana Diarra et Jucilei. Le temps additionnel et les prolongations n'ayant pas permis aux deux équipes de faire la différence, c'est donc une scéance de tirs aux buts qui départagera les deux équipes. L'occasion pour Igor Akinfeev d'entrer dans la légende du CSKA après son incroyable performance dans le temps réglementaire. 
 
Les deux premiers tireurs (Boussoufa pour l'Anzhi, Mamaev pour le CSKA) transforment leur tir au but sur deux contre-pieds parfaits, avant qu'Igor Akinfeev donne l'avantage au CSKA en stoppant le tir aux buts de Yuri Zhirkov. Berezutsky et Willian convertiront ensuite les leurs avant que Vladimir Gabulov réponde à Akinfeev en stoppant le tir au but d'Ahmed Musa, puis c'est Jucilei qui rate le sien en tirant bien trop au dessus, redonnant ainsi l'avantage au CSKA, qui ne le perdra pas, puisque Seydou Doumbia offrira la coupe au club moscovite sur une superbe panenka.

            

Un dénouement tragique pour l'Anzhi Makhachkala qui aura dominé l'intégralité de la rencontre mais qui au final se retrouve privé d'un premier titre majeur pour sa première finale de Coupe de Russie. Mais les impréssions laissées sont de bonne augure pour la suite et l'évolution future du club de Makhachkala qui devra cependant attendre encore un peu avant de connaitre la décision finale de Guus Hiddink, qui devrait à priori prendre sa retraite.
 
Le CSKA Moscou remporte donc sa 7ème coupe de Russie et réalise ainsi le doublé coupe championnat, le dernier en date datant de 2006. Le CSKA Moscou entre un peu plusdans l'histoire du championnat puisqu'avec 3 doublés coupe championnat (2005,2006,2013) le club Moscovite dépasse donc le record qu'il co-détenait avec son éternel rival le Spartak Moscou (1993 et 1998).De plus, Leonid Slutsky entraineur du CSKA Moscou est a 42ans le plus jeune entraineur de Russian Premier League à faire le doublé.