RPL - Résumé 27ème Journée : Sprint Final

Retour sur la 27ème Journée de Russian Premier League marquée par les nouvelles victoires des trois équipes de tête, plus que jamais en compétition pour le titre et la qualification en Ligue des Champions.

RPL - Résumé 27ème Journée : Sprint Final
Crédit Photo © Ria Novosti

Zenit Saint-Petersbourg 2–0 Volga Nizhny NovgorodWitsel (25'), Fayzulin (78')

6ème match et 6ème victoire pour André Villas-Boas, un record dans l'histoire de la Russian Premier League jusque là détenu par le CSKA de Valery Gazzev. Privé de Criscitio et Hulk, suspendus, le Zenit s'est imposé tranquillement et sans trembler face a Volga, peu en réussite et dans la lignée des matchs précédents.

En l'absence d'Hulk, Danny a pris ses responsabilités et les commandes de l'attaque d'un Zenit moins serein qu'à l'accoutumé mais toujours efficace dans les deux surfaces.

Le Zenit reste premier et maintient la pression sur ses poursuivants a 3 journées de la fin avant une confrontation contre le Lokomotiv Moscou la semaine prochaine, tout reste à faire.

 

FK Krasnodar 1– 3 Lokomotiv MoscouMiranchuk (6'), Samedov (92', 95') & Joaozinho (45')

Pour la réception du Lokomotiv, le FK Krasnodar doit composer avec beaucoup de blessés, et cette fébrilité défensive se faire ressentir tout de suite puisqu'il ne suffira que de 6 petites minutes et d'une déviation de Pavlyuchenko sur un ballon de Sheshukov pour qu'Alexei Miranchuk trompe Filtsov le portier de Krasnodar.

Contre toute attente, c'est le FK Krasnodar qui va prendre les clefs du jeu et imposer son tempo tout au long de la rencontre, allant même jusqu'à égaliser grâce à l'inévitable Joaozinho, avant de frapper par deux fois les montants d'Ilya Abaev le gardien du Lokomotiv.

Samedov aura eu l'occasion de faire le break pour le Lokomotiv sur pénalty mais il ouvre trop son pied et envoie le ballon à côté, un évènement important dans la chronologie du match puisque ce raté permettra a Krasnodar d'égaliser.

En fin de match ce même Samedov se voit refuser un but, mais pas de quoi abatre l'homme fort du Lokomotiv qui quelques minutes plus tard, va pousser Filtsov le gardien de Krasnodar à la faute et redonner l'avantage au Lokomotiv à la 92ème minute avant d'inscrire un nouveau but à la 95ème pour sceller le sort du match et offir une victoire décisive au Lokomotiv Moscou qui recevra le Zenit la semaine prochaine.

Krasnodar reste 6ème a 1 point du Spartak et de la zone Europe, tandis que le Lokomotiv reste deuxième au contact du Zenit mais refait son écart puisqu'il n'y a plus qu'1 point entre les deux équipes.

 

CSKA Moscou 2–1 Rubin KazanDzagoev (13'), Doumbia (53' SP) & Prudnikov (47')

Dimanche 13h, beau soleil du coté de Moscou, l'Arena Khimki est presque à guichet fermé et le CSKA s'impose une nouvelle fois sans trop forcer face à un Rubin Kazan dans la continuité de ses matchs précédents, c'est a dire très brouillon.

Musa toujours blessé, c'est Steven Zuber qui se retrouve une nouvelle fois titulaire en tant qu'ailier gauche et le retour d'Alan Dzagoev en meneur permet à Leonid Slutsky de ressortir le bon vieux 4-2-3-1 du CSKA. C'est d'ailleurs Dzagoev qui va ouvrir le score pour les locaux, et qui va permettre au champion en titre de maîtriser assez tranquillement la première période. La reprise est un peu plus difficile pour le CSKA qui va concéder un but deux minutes seulement après le retour des vestiaires, mais 5 minutes après l'égalisation, le CSKA va obtenir un pénalty, transformer par Seydou Doumbia, auteur de son 15ème but de la saison, suffisant pour le CSKA s'impose et reste au contact du Lokomotiv avant un déplacement sur la pelouse de l'Amkar Perm le week-end prochain. Le Rubin Kazan reste 10ème.

 

Spartak Moscou 0–2 Kuban Krasnodar - Popov (67', 86')

Avec la défaite de Krasnodar, le Spartak avait l'occasion de faire le break au classement avec la réception du Kuban, malgré le manque cruel de réalisme, caractéristique des derniers matchs, les supporters ont pu retrouver un Spartak conquérant, volontaire et maître du jeu, mais une nouvelle fois puni sur un contre, car contre toute attente, c'est Krasnodar qui va ouvrir le score à la suite d'un coup franc bien placé pour le Spartak, les joueurs de Goncharenko vont faire remonter le ballon jusqu'à Ivelin Popov, le bulgare meilleur passeur du championnat qui va tromper Dikan d'une astucieuse frappe croisée. Le milieu offensif du Kuban va même s'offrir le doublé en fin de match, profitant des largesses dans la défense moscovite. Statut quo au classement pour les deux équipes mais nouvelle désillusion pour les supporters du Spartak qui assistent impuissant a un nouveau nauffrage de leur équipe après la défaite sur la pelouse du Rubin Kazan la semaine dernière.

 

Krylya Sovetov Samara 2–2 Amkar PermKornilenko (65'), Deljkin (71') & Peev (20' SP, 77')

Alors qu'ils menaient assez logiquement sur la pelouse de leurs hôtes, l'Amkar s'est fait rejoindre par le Krylya Sovetov, qui va même mener assez logiqment jusqu'à la 77ème minute, avant que Georgi Peev n'arrache l'égalisation pour l'Amkar. Un match poussif des deux côtés entre une équipe de Samara en difficulté au classement et un Amkar qui ne gagne plus depuis et qui a du dire adieux à ses rêves de coupe d'europe.

Un match nul qui n'arrange personne, encore moins le Krylya Sovetov qui avait l'occasion de sortir de la zone de barrage avant le match du Terek Grozny contre le Dinamo Moscou. L'Amkar reste 7ème.

 

Ural Ekaterinbourg 0–0 Tom Tomsk

Match initialement retardé à cause d'une tempête de neige sur Ekaterinbourg, la confrontation entre les deux promus a bien eu lieu, si l'Ural est en position favorable depuis quelques semaines, Tom Tomsk aimerait sécuriser une place de barragiste à défaut d'assurer son maintien directement.

Peu de spectacle, les conditions climatiques ne s'y prêtant pas, on assiste a un match avec une très faible intensité physique entre deux équipes frileuses ayant peur de se faire punir en contre, le score est donc plus que logique et reflète parfaitement le visage de la rencontre, un match qui ne restera pas dans les archives de la Premier League.

 

FK Rostov 1– 1 Anzhi MakhachkalaDzyuba (22' SP) & Bilyaletdinov (80')

Un match plutôt équilibré en première période, L'Anzhi est bien en place et met en difficulté Rostov sur son terrain qui va ouvrir le score grace à Artem Dzyuba sur pénalty. Les expulsions successives de Gatcan et Florent Sinama-Pongolle coté Rostov vont totalement relancer le match et permettre à l'Anzhi de revenir, et de mettre une pression infernale sur le but de Rostov, qui va tenir le 1 partout grace à un énorme Stipe Pletikosa, le gardien croate de Rostov une nouvelle fois exceptionnel sur sa ligne avec des arrêts déterminants. Un résultat qui n'arrange pas l'Anzhi, dernier avec 17 points à 3 journées de la fin et à 8 points de la zone de barragiste. Rostov qui doit encorer jouer la finale de la coupe de Russie est toujours 8ème.

 

Terek Grozny 1–0 Dinamo Moscou - Mauricio (54')

En contre le Terek Grozny est une équipe redoutable, mais le Dinamo n'est pas connue pour être une équipe qui fait le jeu, résultat un match terne, très peu alimenté en occasions et malgré une possession de balle proche des 70% en première mi-temps le Dinamo Moscou s'est montré incroyablement inconsistant et inoffensif (dans la lignée des matchs auxquels on avait le droit sous Dan Petrescu). C'est un brésilien qui va faire la différence et permettre au Terek d'ouvrir le score, Mauricio a la conclusion d'un superbe mouvement de son équipe, trompe Gabulov d'une frappe puissante en lucarne et c'est le début du calvaire pour le Dinamo qui va tout faire pour égaliser mais qui va continuellement buter sur la défense du Terek, bien en place et devant son public qui joue son rôle de 12ème homme. Le Terek aura d'autres occasions en fin de match mais le score en reste là. Ils sont venus, ils ont vu et ils ont perdu, le Dinamo tombe à Grozny et le Terek se refait une santé au classement puisque le club tchétchène est désormais 11ème à 2 points du Rubin Kazan.

 

Le classement après 27 journées :