Sergei Semak au Zenith de sa carrière

Retour sur l'actuel rôle de l'ancien parisien ne en tant que coach du Zenith Saint-Petersbourg

Sergei Semak au Zenith de sa carrière
Crédit photo: UEFA.com

Il est un homme en Russie qui est sur le point de devenir un des hommes le plus important du football russe. Cet homme, les fans parisiens le connaissent. Non pas pour ses talents ou un nombre record de buts mais au contraire pour un passage désastreux en Ligue 1. Et pourtant aujourd'hui, tout va pour le mieux. Retour sur sa carrière.

Sergei Semak débute sa carrière professionnelle en 1992 . D'abord dans de petits clubs de la Russie post-soviétique comme le FC Asmaral club maintenant disparu. Le vrai décollage arrive en 1994, année durant laquelle il intègre le CSKA Moscou qui n'etait pas le club que l'on connaît aujourd'hui. Depuis 1991, le club moscovite n'est pas au beau fixe, lui qui a tant dominé le championnat d'URSS.

Carrière moscovite et internationale

En 1996, Semak intégre les espoirs de la sélection russe pour seulement 1 an. Boris Ignatyev convoque Semak en équipe A. Mais sa carrière internationale n'est pas glorieuse. En 15 ans de sélection, Semak jouera que 65 matchs et ne marquera que 4 buts. Il n'a participé à aucune compétition internationale, n'étant soit jamais aligné soit pas retenu. S'il ne brille pas en équipe nationale, c'est bien à Moscou qu'il demontre son talent. Durant 10 ans, il deviendra une véritable légende du CSKA ainsi que le chouchou des moscovites. 

En septembre 2004, le CSKA affronte le PSG dans le cadre de la ligue des champions. Les deux clubs faisaient parti du groupe H comprenant Chelsea et Porto. Lors du match aller Semak ouvre le score lors de la victoire de son équipe à Moscou. Mais c'est au match retour que Semak se dévoile à Vahid Halilhodžić. Le russe inscrit trois buts au parc des princes. Dès lors, le PSG prends attache avec le club de la capitale russe et le transfert est négocié à 2,5 millions d'euros.

L'épopée française et le retour au pays 

Semak arrive à Paris en 2005. Mais il ne se sent pas chez lui. Le mal du pays se fait sentir et cela se voit sur le terrain . En 31 match joués, il ne marqua qu'une seule et unique fois..

Ce faisant, Sergei Semak retournera en Russie, un an après son arrivée en France. Il sera transféré au FK Moscou. Il passe à ensuite par le Rubin Kazan et enfin par le Zenith saint-petersbourg où il se retirera définitivement des terrains en 2012.

Un nouveau départ

Après avoir pris sa retraite de footballeur, il intègre le staff de Luciano Spaletti alors coach du Zenith. Il deviendra l'entraîneur adjoint de l'équipe peterbourgeoise. Il se démarquera lors du limogeage de Spaletti en 2014 après que l'équipe ait perdue la première place du championnat. Il pris la place de coach par intérim et il provoqua une réaction chez les joueurs qui les mena à la victoire face à Dortmund lors des huitièmes de finale retour de la saison 2013/2014 de la ligue des champions. 

Fabio Capello integrera également Semak au staff de la sélection nationale tandis qu'il allait reprendre son poste d'entraîneur adjoint aux côtés d'André Villas-Boas. Lors de la suspension de l'argentin au début de la saison 2015/2016 du championnat russe, Semak pris les rênes de l'équipe pendant les 6 rencontres qui était à venir. Il redressa l'équipe qui iétat en difficulté en début de saison. 

Semak est toujours très populaire en Russie et tout le monde souhaite le voir à la tête du Zenith aloes même que Villas-Boas s'en ira à la fin de la saison. Mais le souhait principal des dirigeants du Zenith est de remporter la ligue des champions, et pour cela il faut un entraîneur expérimenté  ce qui n'est pas encore le cas aujourd'hui mais il a le potentiel d'être un futur grand entraîneur.