23e journée de Russian Premier League : la balade moscovite et le piège évité du Zenit

En première partie de cette 23e journée de RPL, retour sur les matchs du CSKA et du Zenit.

23e journée de Russian Premier League : la balade moscovite et le piège évité du Zenit
Dzyuba  à marqué le 100e but de sa carrière aujourd'hui

Une 23e journée de la Russian Premier League qui voit les cadors du championnat affronter les clubs du bas de tableau. Hier, le surprenant leader de cette saison, le FK Rostov, a trébuché face à la lanterne rouge du championnat, l'Anzhi Makhachkala. Un stérile 0-0 qui fait les affaires du CSKA Moscou, 1 point derrière, coursé lui même par le Lokomotiv  Moscou  qui affronte lundi le Krylia Sovetov Samara, 12e, qui semble être une formalité pour les cheminots et enfin le Zenit Saint-Petersbourg  qui revient de loin et qui semble depuis son élimination de Ligue des Champions avoir retrouvé son niveau en championnat. 

                             CSKA MOSCOU 7-1 MORDOVIA SARANSK                                                           I.Shitov (3' csc), R.Eremenko (11';76'), A.Golovin (23'), A.Musa (25'), S. Ignashevitch (27'), A.Dzagoev (78') / S.Samodin (68')

Au match aller, les deux équipes nous avaient offert le match le plus fou de cette saison. Le CSKA l'avait emporté 6-4 à l'extérieur. Aujourd'hui, c'était les moscovites qui accueillaient l'équipe de Saransk, la nouvelle patrie de Gérard Depardieu. Compliqué de faire mieux qu'au match aller pour le CSKA.

Et bien impossible n'est pas Moscovite semble t'il. L'équipe de l'armée rouge à simplement atomisé Saransk. 

Dès la 3e minute, sur un centre de Fernandes à destination du Nigerian Ahmed Musa dans la surface de Saransk,  c'est Igor Shitov en tentant un dégagement qui rentre le ballon dans son propre but.1-0. A la 11 e minute, l'incontournable milieu offensif du CSKA Roman Eremenko sur un splendide jeu à deux avec Mario Fernandes, déjà passeur sur le CSC de Saransk, va frapper à ras de terre et donne un effet à la balle qui, dans un premier temps ne devait pas rentrer et était à destination de Fernandes va au fur et à mesure rentrer dans les buts de Cebanu.2-0. A la 23e minute, sur un centre au second poteau d'Alan Dzagoev, le très prometteur Alexandr Golovin, 19 ans, marque d'une reprise de l'intérieur du pied pour tripler la mise.3-0.

2 minutes après  seulement, un jeu en triangle entre Eremenko, Cauna et finalement Musa qui va marquer, alourdit le score.4-0. Une minute et un cinquième but inscrit. Sergey Ignashevitch, le défenseur vétéran international russe délaissé de pressing va frapper en dehors de la surface qui part en cloche et entre dans les buts de Cebanu.5-0 en 26 minutes de match, le CSKA déroule et Saransk est complètement éteint. 

67e minute, le Mordovia profite d'une erreur de la défense moscovite et oublie Samodin qui réduit le score. 5-1. 9 minutes plus tard Roman Eremenko sur un contre mené par Musa, marque un doublé et le sixième but du CSKA.6-1. Et pour conclure le festival, 2 minutes après c'est au tour de Dzagoev sur un service de Musa de marquer le septième but des rouge et bleu. 

Sur le score final de  7-1 le CSKA délivre une copie presque parfaite et certainement pleine d'orgueil suite à leur défaite face au Zenit Saint-Petersbourg la semaine passée. Provisoirement, le CSKA Moscou reprend la tête de la Premier League. Leur prochain match sera très important. Le derby entre le CSKA et le Lokomotiv qui s'annonce décisif en cette fin de saison.

AMKAR PERM 0-2 ZENITH SAINT-PETERSBOURG  

                  A.Dzyuba (30') , A.Kokorin (87' )

L'Amkar Perm, 9e du classement, n'est pas facile à jouer à Perm. Dans un stade typiquement soviétique, le CSKA s'est cassé les dents sur cet adversaire redoutable quand il joue à domicile. C'est dans cet esprit là que le Zenith se deplace au Zvezda Stadion. 

Le match se lance doucement. Les joueurs de Perm menés par l'expérimenté Dmitry Belorukov forment un bloc défensif conséquent qui laisse très peu d'espace. Ce sont les deux lusophones qui vont trouver les espaces. Hulk et le capitaine Danny sont les plus mobiles au milieu. Assisté par un Smolnikov en grande forme et un Dzyuba soucieux de marquer le 100e but de sa carrière, cette équipe à tout pour donner un grand match mais la machine ne se lance pas. Quelques occasions par ci par là, sans grande conviction et sans grand danger tant du côté de Lodygin qui veut se racheter aux vues de sa performance face à l'équipe de France et confirmer sa place de doublure d'Akinfeev et tant du côté de Selikhov.

C'est à la 30e minute que Hulk lance un Shatov parfaitement démarqué d'une passe longue qui traverse la défense, pourtant hermétique, de Perm, Shatov tente un lob mais le ballon s'écrase sur la transversale et c'est Dzyuba qui a parfaitement suivi l'action et ponctue son action d'une tête marquant son 100e but comme il a pu l'exhiber sur un t-shirt lors de sa célébration.

La seconde mi-temps est plus compliquée pour les hommes de Villas Boas dont c'est le 300e match.   L'Amkar Perm montre son physique et plus d'engagement en poussant et gardant le ballon pendant la quasi totalité du reste du match. Lodygin se montre décisif en étant placé très justement à chaque tir au but de l'amkar Perm. Luis Neto à fait également un énorme travail, remplaçant pour le moment, Garay toujours blessé . Les esprits se chauffent très vite. Smolnikov et Belorukov se prennent le bec et il n'y a que l'arbitre du match pour stopper Smolnikov dans sa volonté de s'expliquer à la russe avec Dmitry Belorukov. Un peu plus tard, c'est Domenico Criscito, le latéral gauche du Zenit qui s'embrouille avec Zaytsev. 

Le Zenit voit le nul arriver à plusieurs reprise sans qu'il n'arrive grâce à sa défense et à son gardien. Alexandr Kokorin rentre sur le terrain remplaçant l'unique buteur, Artem Dzyuba. Et l'arrivée de l'ancien Moscovite sur le terrain change tout. Sa vitesse, sa fraîcheur et son engagement permettent au Zenit de souffler un peu en defense. Danny sort également un peu plus tard et est remplacé par Javi Garcia. Coaching gagnant, car Kokorin et Javi Garcia vont se disputer le second but. Sur un centre de Shatov à la 87e, Nicolas Lombaerts est à la lutte avec le gardien, le belge remporte la confrontation et Kokorin reprend le ballon au nez et à la barbe de Javi Garcia qui tentait la reprise sur un cafouillage sympathique de l'attaque du Zenit. C'est le premier but de Kokorin avec le Zénith Saint-Pétersbourg depuis son arrivée en février dernier. 

Victoire du Zenith Saint-Pétersbourg qui monte sur le podium, une première fois cette saison, et atteint la troisième place en attendant les performances du Lokomotiv Moscou. Pour son prochain match, le Zenith accueillera le Spartak Moscou au Stade Petrovsky.