La Roma freine l’AC Milan et relance la course à l’Europe

Une victoire sur la Roma ce soir et le Milan était assuré de jouer les barrages de la C1, mais la Roma a su déjouer le piège milanais et décrocher un nul dans une ambiance électrique.

La Roma freine l’AC Milan et relance la course à l’Europe
AC Milan
0
0
AS Roma
AC Milan: Abbiati; Mexès, Zapata, De Sciglio, Constant; Flamini (Pazzini, min. 80), Ambrosini, Boateng (Nocerino, min. 78), Muntari; Balotelli, El Shaarawy (Robinho, min. 71).
AS Roma: Lobont; Dodo, Marquinhos, Castan, Burdisso; Lamela, Marquinho (Florenzi, min. 73), Perrotta (Pjanic, min. 70), Bradley; Osvaldo ( Destro, min. 81), Totti.
ARBITRE: Gianluca ROCCHI Avertissements : Balotteli, min. 40, Dodo, min. 73, Ambrosini, min. 77, Burdisso, min. 88, Totti, min. 89, Constant, min. 90. Exclusions : Muntari, min. 41, Totti, min. 90.
ÈVÉNEMENTS: Serie A - 37ème Journée

Zéro but, deux expulsions et des débordements dans les tribunes. La course à l’Europe est plus que relancée, tout va se décider dans la dernière journée pour la qualification en Champion’s League.
Ce qui est sûr, c’est que ce 0-0 n’arrangera personne entre les Giallorossi et les Rossonero dans cette course à l’Europe. L’AS Roma pourra toutefois compter sur la finale de la Coppa d’Italia pour se qualifier en coupe européenne.

Des débordements mais pas de buts

Plus que sur le jeu, beaucoup de bruit par rapport à ce qu’il s’est passé dans les tribunes et pour cause il y a eu encore ce soir des insultes racistes de la part des supporters Giallorossi envers Mario Balotelli ce qui a poussé l’arbitre de la rencontre a stoppé le match durant quelques minutes. Un comportement à déplorer, mais qui est malheureusement fréquent en Italie. Au-delà des débordements en tribunes, c’est aussi sur le terrain que de mauvais comportements sont à déplorés. C’est tout d’abord Sulley Muntari qui est expulsé après contestation auprès de l’arbitre et un comportement pas vraiment irréprochable à la 41ème minute. Puis le légendaire Francesco Totti se fait exclure à la 90ème minute après un coup de coude sur Philippe Mexès. Un geste d’antijeu qui représente la nervosité et l’engagement parfois trop appuyé des joueurs des deux camps.

Dans le jeu, pas grand-chose à se mettre sous la dent à part quelques belles occasions romaines menées par Osvaldo et Lamela mais qui ont manqué de réussite face à un très bon Abbiati. Marquinho a encore montré tout son talent dans cette rencontre. Cependant malgré l’infériorité numérique concédée très tôt dans ce match, les Milanais ont réussi à se montrer dangereux par l’intermédiaire de Mario Balotelli. Les deux équipes  ont également montrées une certaine stabilité défensive.

Ce match entaché de faits de jeu plus que délectables a le mérite de relancer la course à l’Europe pour l’AC Milan et pour la Roma qui pourra elle compter sur la finale de le Coppa d’Italia.