Débrief de la 34 ème journée de Serie A

Les tops, les flops, l'équipe ou encore le but du week-end. Voilà ce que vous devez retenir de cette 34e journée de Serie A. Débriefing.

Débrief de la 34 ème journée de Serie A
Débrief de la 34 ème journée de Serie A

LES TOPS

Une lueur d’espoir brille au loin sur la Mer Ionienne, c’est Catane qui n’a pas encore tout à fait abandonner l’idée de rester en Serie A. La cinquième victoire de la saison, la cinquième à domicile forcément, est intervenue face à la Sampdoria sous le joli soleil sicilien samedi. La lanterne rouge a profité d’une équipe qui n’a plus rien à jouer en cette fin de saison pour s’imposer et inscrire leurs 23e  points. Un faible total qui permet tout de même d’entretenir l’espoir étant donné que Bologne (17e) n’est qu’à cinq points. Peu et beaucoup en même temps car il ne reste que quatre journées de championnat. Les siciliens doivent encore affronter l’Hellas, la Roma, Bologne (ou le match de la mort) et Bergame.

Le match des mals classés a vu le succès de Sassuolo sur le Chievo Vérone, une victoire décisive dans la course au maintien. Les Neroverdi s’en sortent grâce à Domenico Berardi, de retour au bon moment pour inscrire le but victorieux avant la mi-temps (0-1). Grâce à ce succès, Sassuolo revient à deux petits points de son adversaire et espère encore sérieusement  le maintien, même si beaucoup d’observateurs ont enterré trop vite cette équipe. Depuis le retour de Di Francesco sur le banc, le bilan est de trois défaites, deux nuls et de trois victoires en huit matchs, un bilan plutôt positif pour une équipe toujours 19e de Serie A, à égalité avec Bologne. Prochain match : la réception de la Juventus où le match nul sera synonyme d’exploit.

La première victoire à l’extérieur de Cagliari aura attendu bien longtemps, jusqu’à ce 19 avril, peut-être au meilleur moment finalement. Un succès (1-2) à Gênes face au Genoa qui permet aux sardes de compter 36 points au soir de la 34e journée, soit huit de plus que le premier relégable. De plus, ces trois points font du bien et mettent un peu en sécurité le club avant de se rendre à Naples le 6 mai ou au Juventus Stadium, le 18 mai en clôture du championnat. Les Rossoblu digèrent petit à petit la vente de Nainggolan l’hiver dernier et s’attendent à perdre des pièces importantes du dispositif comme Astori, le défenseur central, convoité par des grosses cylindrées italiennes ou européennes. Quoi qu’il en soit, on risque bien de retrouver le club sarde l’année prochaine pour l’exercice 2015.

LES FLOPS

Nouvel échec de la Fiorentina en championnat face à un poids-lourd, les hommes de Montella concèdent la dixième défaite de la saison face à l’AS Roma (0-1). Un problème récurrent en Italie, comme en Europa League où la Fio s’était fait éliminé par la Juventus. Si l’on fait les comptes, cette équipe séduisante aura perdu face l’Inter (deux fois), la Roma (deux fois), la Lazio, l’AC Milan, la Juventus et le Napoli. Au classement, les violets voient l’Inter revenir à deux longueurs ce qui semble assez surprenant si l’on croise malgré tout les saisons des deux équipes. La Fiorentina compte quand même une fin de saison plus abordable que les milanais et devraient valider cette quatrième place même si l’objectif principal reste l’objectif numéro un. Giuseppe Rossi et Mario Gomez espèrent être de retour pour cette finale « de prestige » face aux napolitains.

Un nouveau faux-pas est intervenu dans la fin de saison du Napoli, un nul 1-1 chez l’Udinese samedi après-midi. Higuain blessé, c’est Duvan Zapata qui prenait la place d’avant-centre et sa prestation n’a pas été brillante comme l’ensemble du onze napolitain au final. Federico Fernandez prendra même un carton rouge en toute fin de match, il sera donc suspendu pour le prochain week-end et la réception de l’Inter. La défense sera le principal secteur où le Napoli devra se renforce en vue de l’année prochaine si ils veulent concurrencer la Juventus, notamment, pour le titre de champion. Car c’est ici que ces derniers avaient gagné lundi dernier, preuve que Naples est encore loin d’être un adversaire de la Vieille Dame.

Deuxième flop en deux semaines, Parme a du mal à finir cette saison 2013 / 14. Cette nouvelle déconvenue (0-2)  face à l’Inter, adversaire direct au classement, coûte cher. Après le record de 17 matchs sans défaites en championnat,  les parmesans ont enregistré leur quatrième défaite en six matchs. Quand on voit la dynamique totalement contraire du Milan (5 matchs, 5 victoires), on peut même se demander si l’équipe pourrait accrocher l’Europa League. Cesare Prandelli était présent au Ennio Tardini et a donc pu assister aux piteuses prestations de Cassano, enfin de retour, mais qui n’a pas su convertir les occasions et de Paletta, trop souvent débordé, qui a même pris un carton rouge après la mi-temps. Donadoni et sa troupe devront relever la tête, les quatre derniers matchs sont décisifs mais abordables (Cagliari ; Sampdoria ; Torino ; Livourne).

L'EQUIPE 

Une fusée rouge et noire fonce en cette fin de saison en Serie A. La cinquième victoire consécutive face aux « modestes » joueurs de Livourne, (3-0), illustre parfaitement ceci. Quand on jette un œil aux statistiques, cinq victoires d’affilée, ça n’était plus arrivé depuis 2011, en octobre / novembre, c’est dire.  De plus, sur la phase retour, Milan est la troisième meilleure équipe d’Italie derrière les indestructibles Juventus et Roma. Les faits sont là, effet Seedorf ou pas, Milan a retrouvé la confiance perdue depuis des mois. Reste à savoir si le néerlandais restera, les rapports avec ses supérieurs semblent se dégradés et la communication passe mal depuis peu. Malgré cela, les résultats sont là, Milan regarde devant, l’Europe n’est plus très loin car les Rossoneri comptent autant de points que Parme et encore 5 de retard sur l’Inter. Ça tombe bien, le derby se déroule le 4 mai prochain, on salive d’avance.

LE JOUEUR

Un match animé avait lieu samedi après-midi, 3 - 3 au final entre deux postulants à l’Europa League. Deux postulants qui n’en sont plus vraiment désormais, le nul n’arrangeant personne, les deux clubs voient les derniers tickets pour l’Europe s’envoler. Un focus sur le troisième buteur du Toro est nécessaire, son nom commence à être célèbre en Europe, Ciro Immobile. L’italien de 24 ans a inscrit son 20e but de la saison, meilleur buteur du championnat. Même si son futur ne sera sûrement pas en grenat, le joueur originaire de Naples devrait passer son été au Brésil. On ne voit pas comment et pourquoi Cesare Prandelli passerait à côté d’un joueur en pleine confiance, auteur d’une saison aussi surprenante que spectaculaire. L’ancien du fameux trio de Pescara a enfin explosé pendant que Verratti illumine le milieu de terrain parisien et qu’Insigne gagne petit à petit la confiance de Rafa Benitez à Naples. Immobile s’affirme comme un buteur important en Italie et les plus grands clubs l’ont compris. Aux dernières nouvelles, le Borussia Dortmund ne devrait pas tarder à proposer une offre au club turinois. Affaire à suivre.

LE BUT

L’Hellas Vérone a vaincu l’Atalanta Bergame 2 buts à 1 dans un match sans grand enjeu, les deux équipes étant désormais trop loin au classement pour envisager de participer à une compétition européenne. Outre les buts deux meilleurs buteurs des deux formations, Luca Toni et German Denis, les tifosi bergamasques auront pu assister à une sublime ouverture du score signée Massimo Donati à la 53’. Son premier but de la saison est un des plus beaux du week-end.

LA DECLA'

«Antonio Conte est l'un des meilleurs entraîneurs en activité et il restera avec nous. Il est et reste notre entraîneur. Cette histoire est un chapitre clos. »

C’est ce qu’avait déclaré Beppe Marrota, le directeur sportif vendredi. Des rumeurs étaient sorties toute la semaine envoyant Conte dans toute l’Europe, son nouveau contrat n’ayant toujours pas été signé.

C’est donc un Conte conforté qui est apparu en conférence de presse après le match face à Bologne (1-0)

« Ce n'était pas un match facile, parce que dans cette situation du classement (1er - 17e), les équipes ne jouent pas et ne pensent qu'à défendre. Après une première mi-temps où nous avons joué trop lentement, nous avons été meilleurs en seconde période. Aujourd'hui - conclut-il - nous avons certainement fait un grand pas en avant. »

Très modestement, Conte affirme que cette victoire est donc un grand pas en avant vers le Scudetto.Le septième but de Paul Pogba cette saison scelle le sort du championnat outrageusement dominée par cette « SuperJuve ».

LE CLASSEMENT

  1. Juventus 90pts
  2. AS Rome 82pts
  3. Naples 68pts
  4. Fiorentina 58pts
  5. Inter 56pts
  6. Milan AC 51pts
  7. Parme 51pts
  8. Torino 49pts
  9. Lazio 49pts
  10. Hellas Verone 49pts
  11. Atalanta 46pts
  12. Sampdoria 41pts
  13. Udinese 39pts
  14. Genoa 39pts
  15. Cagliari 36pts
  16. Chievo Verone 30pts
  17. Sassuolo 28pts
  18. Bologne 28pts
  19. Livourne 25pts
  20. Catane 23pts

LA PROCHAINE JOURNEE

AS Rome - Milan AC

Bologne - Fiorentina

Inter - Naples

Hellas Verone - Catane

Sampdoria - Chievo Verone

Torino - Udinese

Livourne - Lazio

Cagliari - Parme

Atalanta - Genoa

Sassuolo - Juventus