Djordjevic, le Canari devenu Biancoceleste

Filip Djordjevic s’était annoncé à la Lazio le 19 mars dernier. Quelques mois plus tard, le club a officialisé le transfert et le serbe a enfin pu confier ses impressions au cours de son premier face à face avec les médias italiens cet après-midi.

Djordjevic, le Canari devenu Biancoceleste
Filip lors de la visite médicale

Pour sa deuxième saison en Ligue 1, on peut dire que Filip Djordjevic aura fait parler de lui du côté de la Beaujoire.  Auteur d’un très bon début de saison, tout comme son club, il collectionne les buts (7 dans les 13 premiers matchs). Le serbe montre également son côté obscur comme dans le match opposant les Canaris à Lyon : il fait semblant de balancer le ballon en direction de l’arbitre après une faute nantaise, synonyme de carton rouge. Quelques semaines plus tard après la débâcle au Parc des Princes (5-0), il déclare : "Certains ont plus pensé à récupérer des maillots des joueurs du PSG qu’à faire mieux pendant le match." L’homme sait hausser le ton, c’est d’ailleurs ce qui caractérisera son année 2014. Le joueur formé à l’Etoile Rouge de Belgrade vivra son dernier match en jaune le 22 mars dernier, une petite éternité. Il sortira sur blessure et ne retrouvera jamais les petits plaisirs de la Ligue 1. De retour en forme, Der Zakarian ne le convoquera plus en fin de saison. Il estime cette dernière terminée début mai, les supporters le prennent mal. Le happy end n’aura pas lieu, le joli chèque promis au FCN pour son départ non plus, Filip Djordjevic quitte les bords de Loire pour la capitale italienne.

De son côté, la Lazio est en reconstruction après une triste saison et une assez piètre neuvième place au bout, pas d’Europe. Une nouvelle fois, ce n’est pas Miro Klose qui assumera le rôle du serial buteur toute la saison et dans le même temps, on annonce Antonio Candreva partant (pour une autre capitale européenne). La Lazio ne tarde pas : Marco Parolo, milieu de terrain de Parme et membre des 23 italiens au Brésil, Dusan Basta, valeur montante de l’Udinese et donc,  Djordjevic viennent de signer, et ce n’est pas terminé.

En attendant, l’ex-Nantais était face aux médias italiens en début d’après-midi. Le président Claudio Lotito a affirmé que le club Laziale supervisait depuis plusieurs mois le joueur Serbe et il a insisté sur le fait que Djordjevic devrait être un élément-clé du dispositif offensif pour la saison qui arrive. Le joueur, lui, qui s’est exprimé en anglais a déclaré vouloir apprendre rapidement l’italien. Djordjevic a affirmé qu’il avait eu le choix entre plusieurs clubs mais qu’il a, selon lui, fait le meilleur choix possible même s’il connaît encore peu le championnat italien. Il a néanmoins regardé tous les matchs de la Lazio depuis six mois, le serbe espère avoir la même relation qu’il avait avec les supporters nantais (avant la fin houleuse) qu’avec les tifosi biancocelesti. Heureux de côtoyer Basta, un autre petit nouveau arrivé à la Lazio, Djordjevic et lui sont serbes. Très heureux également de pouvoir jouer avec Miroslav Klose, il espère apprendre de l’allemand : "C'est un grand plaisir d'avoir l’opportunité de jouer avec lui, c’est l'un des plus grands buteurs du football européen de ces 10 dernières années." La pression ne fait pas peur à l’ex-canari, au contraire, ça le motive, il sait qu’il en aura sûrement plus qu’à Nantes. Enfin, il n’a pas voulu se mouiller sur le nombre de buts qu’il pourrait inscrire au cours de la saison, Djordjevic veut juste faire une bonne préparation et ainsi, donner le maximum quand le championnat commencera.