Massimiliano Allegri succède à Antonio Conte sur le banc de la Juventus

Après l'onde de choc qu'a représentée la démission d'Antonio Conte du banc de la Juventus hier soir, le club n’a pas traîné et a officialisé dans l’après-midi la venue de Massimiliano Allegri pour le remplacer.

Massimiliano Allegri succède à Antonio Conte sur le banc de la Juventus
Via le site officiel de la Juventus

Antonio Conte représentait énormément de choses aux yeux des tifosi bianconeri, joueur, entraîneur, vainqueur des trois derniers Scudetti, c’était un petit peu l’homme parfaite à ce poste. Après sa démission qui a laissé une plaie profonde au sein de chaque supporter, le club turinois s’est empressé de lui trouver un remplaçant dans cette période cruciale d’une saison.

C’est donc Max Allegri qui prend la suite, l’ex-coach de l’AC Milan est loin de faire l’unanimité forcément. Débarqué du club lombard en janvier dernier, il était pressenti comme l’un des grands favoris pour le banc de l’équipe nationale italienne après la démission de Cesare Prandelli, il y a quelques semaines. Après un tel bouleversement, la Juventus s’est très vite mise d’accord avec le technicien italien, c’est Giuseppe Marotta, le directeur sportif qui l’a confirmé dans la conférence de cet après-midi :

«Nous avons très vite réagi, Massimiliano Allegri avait le profil le plus approprié à ce que nous recherchions. Il a démontré qu’il pouvait faire du bon travail et cela, dès la première année, comme à  Sassuolo (l’accession de la troisième à la seconde division), à Cagliari, où il a été nommé meilleur entraîneur de Serie A (2009-2010), puis à Milan, où il a remporté le titre de champion d’Italie dès sa première saison. »

Allegri s’est lui-même dit honoré, il a fait l’éloge du club, des succès des saisons passées au plus haut niveau et espère pouvoir contribuer aux prochaines victoires de la Juve. En ce qui concerne le « mécontentement » des tifosi, il y a répondu :

«Je comprends le scepticisme des tifosi, en un jour, tout a changé. Je vais devoir les convaincre par le travail et le respect. Les supporters vont apprendre à me connaître. Je suis prêt à poursuivre la superbe série de victoires."

Il n’a évidemment pas pu esquiver la question sur Andrea Pirlo, Allegri avait pousser du Milan le joueur, l’estimant trop vieux (2011) :

"J’ai de bons rapports avec Andrea. Nous n'avons pas encore pu discuter. Andrea est un champion, il a toujours joué avec moi à Milan. Ensuite, à la fin de la saison 2011-12, il a pris la décision de venir à la Juventus. Par chance, je le retrouve aujourd’hui ! Mais je n’ai jamais douté de ses capacités, il faut être fou pour cela. »

Enfin, en ce qui concerne les transferts, Allegri n’en a pas tellement dit en conférence de presse, il a simplement qualifié Vidal et Pogba de joueurs de classe internationale et qu’il était très heureux d’être leur entraîneur. Pour les arrivées, le transfert d’Alvaro Morata semble être en bonne voie, Juan Iturbe prend désormais la direction de la Roma, le dossier Patrice Evra est toujours en attente. L’été est encore très long, bon courage Mister Allegri.