Serie A 2014 / 2015: Equipes-type, Transferts, Objectifs (1/2)

La nouvelle saison de la Serie 2014 / 2015 débute ce samedi 30 août, voici la première partie de la présentation des 20 équipes qui y participent :

Serie A 2014 / 2015: Equipes-type, Transferts, Objectifs (1/2)
Serie A 2014 / 2015: Equipe-type, Transferts, Objectifs (1/2)

 Atalanta Bergame

Promu en Serie A en 2011, l’Atalanta s’est bien installé en championnat en l’espace de quelques années. Sans jamais parvenir encore à se hisser en première moitié de tableau, l’équipe de Bergame progresse chaque saison. L’année dernière, le club avait même encore espoir d’accrocher une qualification dans une compétition européenne à quelques journées de la fin du championnat, une onzième place au final. Pourtant, les tifosi auront pu voir leur équipe gagner contre le Milan et contre Naples ou encore d’accrocher la Roma à l’Inter à domicile, le problème étant qu’ils peuvent également sombrer face à Sassuolo ou à Catane, trop d’irrégularité pour espérer mieux.

L'homme : Cigarini. L’ex-espoir du foot Italien, Luca Cigarini, est la pierre angulaire du milieu de terrain Bergamasque. Si son nom est encore évoqué parmi les rumeurs de transferts (un départ à Sassuolo notamment), son coach compte encore bel et bien sur lui. Il faut dire qu’avec 36 matchs joués l’an passé, Cigarini est le tôlier de l’Atalanta. Sans ce joueur, les objectifs du club pour la saison à venir ne seraient clairement pas les mêmes. Pour ses meneurs, German Denis reste le leader naturel offensif et restera, contrairement à Mario Yepes en fin de contrat. Quoi qu’il en soit, Bergame doit conserver ses cadres pour espérer continuer de progresser.

Arrivées : Matteo Ardemagni (Carpi) (r.p.), Vlada Avramov (Torino) (p.), Yohan Benalouane (Parme) (t.d.), Rolando Bianchi (Bologne) (p.) Giuseppe Biava (Lazio) Richmond Boakye (Juventus) (p.), Nicolo Cherubin (Bologne) (p.) Marco D'Alessandro (Cesena) 2.00 M€, Boukary Dramé (Chievo Vérone) (f.c.), Marcelo Estigarribia (Deportivo Maldonado) (p.), Alejandro Gómez (Metalist) 3.00 M€, Leonardo Spinazzola (Juventus) (p.) James Troisi (Melbourne Victory) (r.p.), Davide Zappacosta (Avellino).

Départs : Ruben Bentancourt (Bologne) (p.), Giacomo Bonaventura (Milan AC), Franco Brienza (Cesena), Davide Brivio (Hellas Vérone) (p.), Mattia Caldara (Trapani), Daniele Capelli (Cesena), Ricardo Cazzola (Cesena) (p.), Andrea Consigli (Sassuolo) 3.00 M€, Marcelo Estigarribia (Deportivo Maldonado) (r.p.), Luigi Giorgi (Cesena) (p.), Moussa Koné (Avellino) (p.), Marko Livaja (Rubin Kazan) 6.00 M€, Stefano Lucchini (Cesena), Guido Marilungo (Cesena) (p.), Constantin Nica (Cesena) (p.), Leonardo Pettinari (arr.), James Troisi (Juventus), Mario Yepes (f.c.).

 Cagliari

Si vous avez suivi de près ou de loin le club de Cagliari ces dernières saisons, c'est très bien mais vous pouvez désormais tout oublier, Zeman est dans la place. Le maintien est une nouvelle fois l’objectif prioritaire des Sardes. Sur les 20 dernières années, la meilleure performance reste une 9e place en 1996 et en 2009, entremêlée de deux descentes en Serie B. Après une 15e place l’année dernière presque sans saveur, à 7 points de la descente, les Rossoblù doivent relever la tête et démontrer qu’ils sont capables de mieux. Tommaso Giulini est le nouveau président, Zeman est sur le banc et une bonne partie de l’effectif a été modifié, le changement c’est maintenant.

L'homme : Zeman. Un Homme se distingue parmi tous ceux dont dispose le club de Cagliari. Pas un joueur, il a désormais 67 ans et s’est installé sur le banc Sarde il y a plusieurs semaines,  Zdeněk Zeman. Ce défi tenté par les dirigeants est un des derniers, peut-être le dernier pour le Prophète. Le manager mise sur les jeunes du pays comme le démontre le mercato, quelque chose d’assez unique dans cette Serie A. Nous verrons rapidement si la folie habituelle de Zeman imprègne toujours ses choix tactiques. En tout cas, si vous vous ennuyez un dimanche après-midi et que Cagliari joue, ne doutez pas, jetez-y un œil. 

Arrivées : Simone Benedetti (Inter) 4.00 M€, Alessandro Capello (Inter), Marco Capuano (Pescara), Luca Ceppitelli (Parme) 2.50 M€, Simone Colombi (Padova), Lorenzo Crisetig (Inter) (p.), Godfred Donsah (Hellas Vérone), Diego Farias (Sassuolo), Samuele Longo (Inter) (p).

Départs : Davide Astori (AS Roma) (p.o.a), Vlada Avramov (Torino) (f.c.), Alessandro Bastrini (Novare) (p.), Dario Del Fabro (Pescara) (p.), Andrea Demontis (San Marino Calcio) (p.), Agim Ibraimi (Maribor) (r.p.), Marios Ikonomou (Bologne) (f.c.), Anderson Nenê (Hellas Vérone), Gabriele Perico (Cesena), Mauricio Pinilla (Genoa) 1.80 M€, Marco Silvestri (Leeds United), Andrea Tabanelli (Cesena) (r.p.), Matias Vecino (Fiorentina) (r.p.).

Cesena

Cesena fait figure de favori pour la relégation de l’exercice 2014/15. L’équipe qui a obtenu son billet pour la Serie A le 18 juin dernier, est passée par les playoffs de la Serie B après une quatrième place à la fin du championnat. Les Bianconero écarteront Modène puis Latina en finale. Avec un mercato où le club a beaucoup travaillé avec l’Atalanta Bergame : quatre joueurs arrivent en prêt (Cazzola, Giorgi, Marilungo et Nica) pendant que Marco D'Alessandro, véritable cadre la saison dernière, a fait le chemin inverse en Lombardie avec un transfert sec. Cesena devra afficher un collectif solide, à l’image de Livourne l’année dernière, puisque nombreux sont ceux qui voient l’équipe de Bisoli faire l’ascenseur.

L'homme : Defrel. Encore très méconnu en France, Grégoire Defrel s’est parfaitement adapté à l’Italie où il évolue depuis 2010. L’attaquant a intégré le centre de formation de Parme avant de rejoindre Foggia en prêt puis Cesena, son club actuel, depuis deux saisons. L’année dernière, il fut un acteur très important de la montée en Serie A. Avec 43 matchs la saison passée pour quatre petits buts, il est tout de même un élément fondamental du dispositif offensif. Il s’apprête à découvrir la première division en tant que titulaire et pourquoi ne pas faire quelques étincelles. Defrel, un autre Francese à surveiller en Serie A.

Arrivées : Federico Agliardi (Bologne), Franco Brienza (Atalanta Bergame), Daniele Capelli (Atalanta Bergame), Emmanuel Cascione (Pescara), Ricardo Cazzola (Atalanta Bergame) (p.), Giuseppe De Feudis, Milan Djuric (Cremonese), Luigi Giorgi (Atalanta Bergame) (p.), Nicola Leali (Juventus) (p.), Stefano Lucchini (Atalanta Bergame), Hordur Magnusson (Spezia), Guido Marilungo (Atalanta Bergame) (p.), Constantin Nica (Atalanta Bergame) (p.), Gabriele Perico (Cagliari), Alejandro Rodriguez (Pavia), Davide Succi (Padova), Andrea Tabanelli (Cagliari) (r.p.), Massimo Volta (Sampdoria) (p.), Ze Eduardo (Parme).

Départs : Tommaso Arrigoni (Forli) (p.), Luca Belingheri (Livourne) (r.p.), Kadir Caidi (Bologne), Alex Calderoni (Carrarese) (f.c.), Michele Camporese (Fiorentina) (r.p.), Gianluca Comotto (Perugia), Marco D'Alessandro (Atalanta Bergame) 2.00 M€, Damjan Djokovic (Bologne), Mattia Filippi (Vicenza), Andrea Gessa (Frosinone), Aleksejs Gilnics (f.c.), Pablo Granoche (Modena), Manuel Iori (Pise), Maurizio Lauro (Ancona), Nicolo Lolli (Parme), Santiago Morero (f.c.), Enis Nadarevic (Trapani), Francesco Urso (Vicenza), Marco Vesi (Forli), Massimo Volta (Sampdoria) (r.p.).

Chievo Vérone

Sauf surprise, le Chievo Vérone devra se battre pour le maintien, encore une fois. Après sa montée en Série A en 2008, le club est toujours resté en seconde moitié de tableau. Une modeste 16e place en 2014 après une saison longue et une équipe qui ne proposait guère de jeu et très peu de spectacle. Le tout accompagné d’une pelouse plus que limite à domicile. Après un mercato agité, le onze va bouger avec plusieurs joueurs arrivés cet été qui vont postuler pour une place de titulaire, la plupart sont d’ailleurs en prêt à Vérone. La sauce devra rapidement prendre avec ce nouveau groupe afin d’éviter une nouvelle saison galère dans l’élite.

L'homme : Paloschi. Si, effectivement, le spectacle n’était pas au rendez-vous du côté des Gialloblù, Alberto Paloschi aura tout fait pour vendre un peu de rêve aux tifosi. Au final meilleur buteur la saison dernière du Chievo avec 15 buts en 37 parties (TCC), il aura ravi les observateurs et aura donné une nouvelle fois, quelques regrets aux fans du Milan (club où il a été formé). Même si quelques rumeurs le renvoyaient en Lombardie en début d’été, l’attaquant de 24 ans jouera une quatrième saison consécutive à Vérone. Avec un Meggiorini et un Lopez qui peuvent retrouver de la confiance à la tête du Chievo, le club mené par Corini tient peut-être des éléments capables de rendre la Vénétie encore plus attractive.

Arrivées : Francesco Bardi (Inter) (p.), Nicolas Bellomo (Torino) (p.), Cristiano Biraghi (Inter) (p.o.a), Valter Birsa (Milan AC) (p.), Albano Bizzarri (Genoa), Ruben Botta (Inter) (p.), Isaac Cofie (Genoa) (r.p.), Edimar (CFR 1907 Cluj) (p.), Alessandro Gamberini (Genoa), Mariano Izco (Catane) 3.00 M€, Maxi Lopez (Catane) 1.30 M€, Thomas Mangani (Nancy) (f.c.), Riccardo Meggiorini (Torino), Paul Papp (FC Astra Giurgiu), Alessandro Sbaffo (Reggina) (r.p.), Ezequiel Schelotto (Inter) (p.o.a), Andrea Seculin (Avellino) (r.p.), Alessio Sestu (Sampdoria) (r.p.), Ervin Zukanovic (La Gantoise) (p.).

Départs : Michael Agazzi (Milan AC), Simone Aldrovandi, Alessandro Bernardi (Livourne), Nicolo Brighenti (Vicenza), Adrian Calello (Catane), Michele Canini (FC Tokyo), Claiton (Crotone), Filippo Costa (Pise), Victor Da Silva (Pescara), Boukary Dramé (Atalanta Bergame) (f.c.), Alessandro Gamberini (Genoa), Tiberio Guarente (Séville FC) (r.p.), Roberto Inglese (Carpi), Antimo Iunco (Trapani), Victor Obinna (Lokomotiv Moscou) (r.p.), Leandro Paredes (Boca Juniors) (r.p.), Raffaele Pucino (Pescara) (p.), Luca Rigoni (Palerme) 1.50 M€, Matteo Rubin (Modena), Cyril Théréau (Udinese) 2.00 M€.

Empoli

Après une deuxième place acquise derrière l’intouchable Palerme l’année dernière en Serie B, Empoli remonte dans l’élite six ans après l’avoir quitté. A l’image de Cesena, Empoli fait figure de petit poucet et de prétendants sérieux à un retour expéditif en seconde division. L’équipe de Sarri espère néanmoins rééditer l’aventure de Sassuolo il y a quelques mois : un groupe avec du potentiel, avec de nombreux Italiens qui espère déjouer les pronostics. Avec très peu de départs, le groupe n’a pas beaucoup changé durant ce mercato ce qui peut laisser quelques perspectives d’avenir intéressantes  pour les Azzurri.

L'homme : Rugani. Le défenseur central Italien va découvrir la Serie A comme bon nombre de jeunes joueurs d’Empoli. A 20 ans, Daniele Rugani a l’avenir devant lui. Avec 41 matchs disputés l’année dernière en B, ce fut le véritable pilier de la défense. Empoli encaissera 35 buts en 42 matchs, second meilleur rendement du championnat (à égalité avec Cesena). Rugani a évolué dans toutes les catégories de jeunes de la Nazionale, des U17 jusqu’aux U21 dernièrement en mars 2014. Si l’on observe les jeunes italiens, le potentiel offensif est plutôt impressionnant, presque tout le contraire des défenseurs, surtout dans l’axe. Rugani et son physique avantageux (1m88) a donc tout pour devenir un grand, sa première saison en Serie A devrait lui permettre un nouveau grand coup de projecteur.

Arrivées : Pietro Accardi, Rodrigo Aguirre (Udinese) (p.), Davide Bassi, Luca Castiglia (Vicenza), Tiberio Guarente (Séville FC) 0.50 M€, Diego Laxalt (Inter) (p.), Massimo Maccarone (Sampdoria) (t.d.), Francesco Pratali, Luigi Sepe (Naples) (p.), Matias Vecino (Fiorentina) (p.), Piotr Zielinski (Udinese) (p.), Simone Verdi.

Départs : Antonio Buscé (Pise), Ricardo Chara (Udinese), Marco Gorzegno (Carrarese).

Fiorentina

Les objectifs sont simples du côté de Florence, faire mieux que l’année dernière. Avec une finale de Coupe d’Italie ratée et une quatrième place au championnat, la Fiorentina veut voir les choses en grand. Le podium semble accessible même si la concurrence est rude, Mister Montella espère pouvoir emmener sa Fio dans la plus prestigieuse des compétitions européennes. Avec un onze qui n’a que très peu changé, les automatismes sont déjà présents. Reste à savoir si les blessures épargneront davantage les Rossi et Gomez et si oui ou non Juan Cuadrado quittera la Toscane  dans les dernières heures de ce mercato estival. Avec l’effectif au complet, nul doute que la Fiorentina sera une des grosses écuries en championnat comme en Europa League cette saison.

L'homme : Rossi. Si ce n’était pas l’été de Giuseppe Rossi, ça doit être sa saison. N’étant pas encore rassuré de son état physique, Cesare Prandelli ne l’a pas sélectionné pour le Mondial Brésilien, lui préférant un Ciro Immobile. Depuis son retour à l’entraînement à Florence, Rossi a malheureusement eu le temps de se (re-re-re-re-re)blesser. Il loupera le match d’ouverture à Rome ce week-end et peut-être même davantage… Pourtant avec Pepito, la Fio peut se targuer d’avoir un attaquant de très grande classe qui possède malheureusement quelques similitudes physiques avec Y. Gourcuff. Malgré ses blessures la saison dernière, Rossi a eu le temps de planter 16 buts en 21 matchs. Alors si les Violets ont un peu de réussite dans les prochains mois au niveau de l’infirmerie, le duo Gomez – Rossi est prêt à tout écraser.

Arrivées : Marcos Alonso (Sunderland) (r.p.), Khouma Babacar (Santander) (r.p.), Milan Badelj (Hambourg) 5.00 M€, Jose Basanta (Monterrey CF), Steve Beleck (Udinese), Joshua Brillante (Newcastle Jets), Michele Camporese (Cesena) (r.p.), Mounir El Hamdaoui (Malaga) (r.p.), Andrea Lazzari (Udinese), Marko Marin (Chelsea) (p.o.a), Cristiano Piccini (Livourne) (r.p.), Micah Richards (Man. City) (p.), Anton Tatarusanu (Steaua Bucarest), Matias Vecino (Cagliari) (r.p.), Oleksandr Yakovenko (Malaga) (r.p.).

Départs : Daniel Agyei (Benevento) (p.), Massimo Ambrosini (f.c.), Anderson (Man. United) (r.p.), Michele Camporese (Bari) (p.o.a), Mattia Cassani (Parme) (t.d.), Marvin Compper (RB Leipzig) 0.50 M€, Lorenzo De Silvestri (Sampdoria) (t.d.), Modibo Diakité (Sunderland) (r.p.), Nicolo Fazzi (Perugia), Ryder Matos (Cordoue) (p.), Alessandro Matri (Genoa) (p.), Cristiano Piccini (Betis) (p.), Ante Rebic (RB Leipzig) (p.), Facundo Roncaglia (Genoa),  Antonio Rosati (Naples), Matias Vecino (Empoli) (p.).

Genoa

Les saisons se suivent et se ressemblent du côté du Genoa. Encore un grand chamboulement au niveau des transferts. Même si les départs sont plutôt bien comblés avec les arrivées, c’est une nouvelle fois un manque de stabilité évident qui pourrait menacer la saison 2014/15. Sur les trois dernières années, le Genoa a terminé deux fois à la 17e puis à la 14e place lors du dernier exercice. Cet éternel recommencement avec tous ces nouveaux joueurs met sérieusement en danger le club sur le long terme. Même si les Rossoblù ne sont potentiellement pas les plus concernés par une potentielle relégation, leur début de saison sera à surveiller de près.

L'homme : Perin. Si le Genoa est parvenu à se maintenir en Serie A il y a quelques mois, c’est en partie grâce à son gardien de but. L’international Italien a sauvé à bien des reprises son équipe, entre régularité et exploits. Lui qui avait été soi-disant approché par le Milan durant l’été restera à Gênes, au moins pour cette année. Nul ne doute qu’avec son potentiel et son statut d’international, l’un des meilleurs gardiens du pays ne devrait pas tarder dans son club formateur, club qui ne lutte même plus pour la première moitié de tableau. En attendant, que le club du Griffon profite de sa pépite !

Arrivées : Adelson Cabral (Sunderland) (t.d.), Antonio Donnarumma (Bari), Edenilson (Udinese) (p.), Iago Falqué (Tottenham Hotspur) 4.40 M€, Alessandro Gamberini (Chievo Vérone), Leandro Greco (Livourne), Riccardo Improta (AC Padoue), Eugenio Lamanna (Bari), Maxime Lestienne (FC Bruges) (p.), Davide Marsura (Udinese) (p.), Alessandro Matri (Fiorentina) (p.), Diego Perotti (Séville FC) 0.30 M€, Mauricio Pinilla (Cagliari) 1.80 M€, Antonino Ragusa (Ternana), Tomas Rincon (Hambourg) (f.c.), Facundo Roncaglia (Fiorentina), Aleandro Rosi (Parme), Panagiotis Tachtsid. (Torino) (r.p.), Kevin Vinetot (Lecce) (r.p.).

Départs : Davide Biondini (Sassuolo) (t.d.), Albano Bizzarri (Chievo Vérone), Emanuele Calaio (Naples) (r.p.), Ricardo Centurion (Racing Club) (r.p.),  Isaac Cofie (Chievo Vérone) (r.p.), Paolo De Ceglie (Juventus) (r.p.), Antonio Floro Flores (Sassuolo) (t.d.), Alessandro Gamberini (Chievo Vérone), Alberto Gilardino (Guangzhou Evergrande FC) 4.40 M€, Matuzalem (Bologne), Marco Motta (Juventus) (r.p.), Eros Pisano (Palerme), Stefano Sturaro (Juventus) 4.90 M€, Panagiotis Tachtsid. (Hellas Vérone) (p.), Sime Vrsaljko (Sassuolo) 3.50 M€.

Inter Milan

Une page s’est tournée à l’Inter, celle des Zanetti, celle des Cambiasso, Samuel, Milito. Le club et son président Tohir sont désormais tournés vers l’avant, vers le futur. Après un mercato de qualité, l’Inter compte bien se refaire une santé. Le club jouera clairement le podium cette année pour retourner en Ligue des Champions. L’aller des play-offs d’Europa League a été une réussite avec une victoire en Islande 3 buts à 0 face à Stjarnan. Avec un match retour à gérer, l’Inter fera clairement parti des outsiders dans cette compétition européenne. L’opération reconquête est en marche.

L'homme : Kovacic. Après une première moitié de saison dernière timide, Mateo Kovacic a tranquillement fait son nid dans le milieu de terrain Nerazzurro, arrivant enfin à séduire le coach Mazzarri. Après un été au Brésil où sa Croatie s’arrêtera en phases de poules, le jeune espoir retrouve son club avec des attentes décuplées. Avec des renforts au milieu de terrain comme Medel ou M’Vila, Kovacic sait qu’il y a du monde derrière lui s’il n’est pas au rendez-vous. Le joueur sait aussi que l’Europe entière le surveille. Cette année doit être l’année de l’ascension de la pépite Croate, sa technique et sa précision doivent désormais emmener son Inter aux sommets.

Arrivées : Francesco Bardi (Livourne) (r.p.), Ishak Belfodil (Livourne) (r.p.), Marco Benassi (Livourne) (r.p.), Tommaso Berni (Torino), Lorenzo Crisetig (Crotone) (r.p.), Dodo (AS Roma) (p.o.a), Alfred Duncan (Livourne) (r.p.), René Krhin (Bologne) 1.20 M€, Diego Laxalt (Bologne) (r.p.), Samuele Longo (Rayo Vallecano) (r.p.), Yann M'Vila (Rubin Kazan) (p.), Ibrahima Mbaye (Livourne) (r.p.), Joel Obi (Parme) (r.p.), Pablo Osvaldo (Southampton) (p.o.a), Ezequiel Schelotto (Parme) (r.p.), Matias Silvestre (Milan AC) (r.p.), Lukas Spendlhofer (Varese) (r.p.), Saphir Taïder (Southampton) (r.p.), Nemanja Vidic (Man. United).

Départs : Ricardo Alvarez (Sunderland) (p.), Francesco Bardi (Chievo Vérone) (p.), Ishak Belfodil (Parme), Marco Benassi (Torino) 1.30 M€, Cristiano Biraghi (Chievo Vérone) (p.o.a), Ruben Botta (Chievo Vérone) (p.), Esteban Cambiasso (Leicester) (f.c.), Alessandro Capello (Cagliari), Lorenzo Crisetig (Cagliari) (p.), Alfred Duncan (Sampdoria) (p.o.a), Diego Laxalt (Empoli) (p.), Samuele Longo (Cagliari) (p.), Rolando (FC Porto) (r.p.), Walter Samuel (FC Bâle), Ezequiel Schelotto (Chievo Vérone) (p.o.a), Lukas Spendlhofer (Sturm Graz) (p.), Saphir Taïder (Southampton) (p.).

Juventus Turin

La Juventus va essayer, cette saison, d’empocher un quatrième Scudetto d’affilée, chose qu’elle n’a plus réussi à réaliser depuis les années 30 avec cinq championnats consécutifs (1931-1935). Si tous ses concurrents au titre se sont plutôt renforcés, malgré un mercato plutôt de qualité, la Vieille Dame a perdu un élément-clé dans la réussite vers le succès, Antonio Conte. La grande curiosité Turinoise de la saison se situera sur le banc pour tous les curieux de la Serie A, Max Allegri saura-t-il retranscrire la grinta et la rage de vaincre de Conte ? Très peu probable évidemment. En tout cas sur la pelouse, les joueurs n’ont pas particulièrement changé et ce seront à eux de prouver qu’ils sont capables de gagner, même sans leur mentor.

L'homme : Tevez. Si la grinta du coach a quitté le club, celle présente sur le terrain est toujours là. Surtout celle de Carlitos Tevez. S’il manquait un numéro 9 de poids dans l’effectif Bianconero avec les échecs de Matri, Giovinco & co, Marotta a su trouver la pièce manquante. Avec 19 buts lors du dernier exercice dans un championnat qu’il ne connaissait pas, Tevez est même prêt pour passer la seconde. L’Argentin devrait tranquillement apparaître comme l’un des favoris au titre honorifique de Capocannoniere. Lui qui a même brisé sa malédiction sur la scène européenne face au Benfica compte bien emmener sa Juventus vers les sommets.

Arrivées : Richmond Boakye (Elche) (r.p.), Ouasim Bouy (Hambourg) (r.p.), Marcel Büchel (Virtus Lanciano) (r.p.), Kingsley Coman (Paris-SG) (f.c.), Paolo De Ceglie (Genoa) (r.p.), Patrice Evra (Man. United) (f.c.), Nicola Leali (Spezia) (r.p.), Luca Marrone (Sassuolo) 4.00 M€, Alvaro Morata (Real Madrid) 19.00 M€, Marco Motta (Genoa) (r.p.), Cristian Pasquato (Udinese) 1.50 M€, Roberto Pereyra (Udinese) (p.o.a), Rômulo (Hellas Vérone) (p.o.a), Leonardo Spinazzola (Sienne), Stefano Sturaro (Genoa) 4.90 M€, Frederik Sörensen (Bologne) 0.80 M€, James Troisi (Atalanta Bergame), Reto Ziegler (Sassuolo) (r.p.).

Départs : Richmond Boakye (Atalanta Bergame) (p.), Ouasim Bouy (Panathinaïkos) (p.),
Paolo De Ceglie (Parme) (p.), Mauricio Isla (Queens Park Rangers) (p.o.a), Nicola Leali (Cesena) (p.), Pablo Osvaldo (Southampton) (r.p.), Federico Peluso (Sassuolo) 4.00 M€, Fabio Quagliarella (Torino) 3.80 M€, Fausto Rossi (Cordoue) (p.), Leonardo Spinazzola (Atalanta Bergame) (p.), Mirko Vucinic (Al Jazirah Abu Dhabi) 5.60 M€, Reto Ziegler (f.c.).

Lazio Rome

Après une saison 13/14 décevante avec une triste 9e place au final, la Lazio doit dorénavant se racheter. Le mercato estival aura été une réussite avec des arrivées importantes conclues rapidement. Le quatuor Parolo – Basta – Djordjevic – de Vrij aura été acquis pour moins de 14 millions d’euros, des renforts de qualité à toutes les lignes pour un prix tout à fait abordable, la Lazio est probablement un des grands gagnants de l’été. Avec une saison sans Europe, les Biancoceleste auront à cœur de la retrouver le plus vite possible et d’aller le plus haut possible en championnat. Un autre objectif réalisable, la Coupe d’Italie que le club a déjà remporté six fois dont en 2009 et 2013.

L'homme : de Vrij. Une des sensations du dernier Mondial fut aussi l’une des meilleures affaires de ce mercato 2014. Alors que certains clubs s’arrachent des défenseurs à plusieurs de dizaines de millions d’euros, la Lazio a engagé Stefan de Vrij, en  toute discrétion, pour 8,5 millions. Dans une défense à rebâtir (la 13e de Serie A à égalité avec le Chievo l’année dernière), l’arrivée du joueur formé à Feyenoord va faire beaucoup de bien. Remplacer un joueur du calibre de Michaël Ciani dans l’axe de la défense est tout à fait à la portée du Néerlandais. Reste à prouver que son été Brésilien n’était pas qu’un feu de paille, à confirmer.

Arrivées : Dusan Basta (Udinese) (p.), Edson Braafheid (Hoffenheim),  Danilo Cataldi (Crotone) (r.p.), Stefan De Vrij (Feyenoord Rotterdam) 8.50 M€, Filip Djordjevic (Nantes) (f.c.), Santiago Gentiletti (San Lorenzo) 1.90 M€, Marco Parolo (Parme) 5.30 M€, Marius Stankevicius (Gaziantepspor).

Départs : Giuseppe Biava (Atalanta Bergame), Gaël Kakuta (Chelsea) (r.p.), Helder Postiga (Valence) (r.p.), Antonio Rozzi (Bari) (p.).

Rendez-vous en fin de semaine pour la seconde partie.