Alessio Cerci fait son grand retour en Italie

Avec un exil Espagnol raté après un Mondial Brésilien loupé, Alessio Cerci se devait de rapidement tourner la page 2014. Pour cette seconde partie de saison, l’Italien est de retour au pays, à l’AC Milan, de nouveau prêt à faire des étincelles en Serie A.

Alessio Cerci fait son grand retour en Italie
Alessio Cerci fait son grand retour en Italie

Dernières heures du mercato estival 2014, Alessio Cerci quitte l’Italie et le Torino après une saison de qualité avec le club grenat, meilleur passeur du dernier championnat et membre du duo infernal qu’il constituait avec Ciro Immobile (meilleur buteur de Serie A). Malgré un Mondial très décevant de la Nazionale où Cerci n’aura eu l’occasion de fouler les pelouses brésiliennes que durant 25 minutes, l’attaquant s’envole donc pour l’Espagne, champion en titre, vice-champion d’Espagne : l’Atletico De Madrid. Malheureusement, rien ne se passera comme prévu. Le joueur met beaucoup de temps pour se remettre en forme et s’acclimate mal à son nouvel environnement dans la capitale Ibérique. En jouant des fins de matchs, il parvient à inscrire son premier but avec les Colchoneros en Ligue des Champions face à Malmö le 22 octobre dernier. Le 18 novembre, l’Italie a l’occasion de le revoir avec le match amical qui oppose la Nazionale à l’Albanie, Antonio Conte en profite pour faire tourner avec un 3-5-2 où Cerci est titulaire sur son aile droite. Le joueur de 27 ans presque perdu depuis des semaines impressionne, on retrouve le Cerci du Torino, percutant, rapide et dribbleur. Sa prestation va donner des idées à plusieurs clubs pour les semaines à venir

Rien ne change pourtant par la suite à l’Atletico, Simeone lui préférant toujours Ardan Turan ou Raul Garcia, le tacticien Argentin déclare tout de même que Cerci mérite davantage de temps de jeu fin novembre mais qu’il essaye de faire du mieux possible dans l’intérêt de l’équipe. L’année civile se termine et les premières rumeurs du mercato hivernal commencent, un Espagnol évoluant en Italie aimerait bien revenir à la maison dans le même temps, l’échange avec l’AC Milan Fernando Torres – Alessio Cerci semble presque une évidence malgré l’énorme envie de l’Inter pour un ailier offensif, en vain. L’Italien comptera donc un but en 153 minutes de jeu avec le champion d’Espagne, très peu, tout comme le ratio de Torres à Milan : 591 minutes pour un petit but.

Pendant que Torres a définitivement été transféré de Chelsea à Milan (gratuitement), puis officiellement prêté 18 mois à l’Atletico De Madrid, Alessio Cerci annonce sur Twitter le 29 décembre dernier : « Merci beaucoup à tous les supporters de l’Atletico pour tout l’affection et pour tous les moments passés ensemble ! » puis dans la foulée : « Il me tarde d’être à Milan pour la visite médicale et la signature… Croisons les doigts et Forza Milan ! »

Arrivé jeudi 1er janvier au soir dans la capitale Lombarde, Cerci confie ses premiers mots dans cette toute nouvelle aventure : « J’ai dû en faire le grand tour mais je suis enfin arrivé au Milan. C’est le club que je voulais et c’était déjà le cas cet été. L’Inter ? On en a assez parlé, je ferai le point en conférence de presse. Je suis très heureux, je suis très impatient de commencer à jouer. »

Comme confirmé sur le site officiel de l’AC Milan, le joueur formé à la Roma passe sa visite médicale le vendredi 2 janvier à La Madonnina avant de se rendre au centre sportif l’après-midi pour être accueilli par Pippo Inzaghi puis présenté à l’équipe première. L'affaire sera officialisée par le club Lombard dans le week-end.

Après la Roma, Brescia, Pise, l'Atalanta, la Fiorentina puis le Torino, le natif de Velletri va donc connaître son septième club en Serie A. Pour son premier match sous le maillot Rossonero, Alessio Cerci devra attendre encore un petit peu. Le mercato hivernal Italien n’ouvre que le 5 janvier, la reprise du Milan est le lendemain face à Sassuolo, trop peu de temps entre les deux rendez-vous pour régler toutes les données bureaucratiquement parlant. Ça sera dans doute lors de la journée qui suit, le Milan se déplacera à Turin pour affronter le Torino, LE rendez-vous idéal pour Alessio Cerci, pour boucler la boucle avec le Toro et pour retrouver ses jambes de feu en Italie comme c’était le cas il y a encore une poignée de mois.