Xherdan Shaqiri, le gros coup de l'Inter Milan

Après Lukas Podolski arrivé en prêt la semaine dernière, l'Inter enchaîne avec un nom séduisant et prometteur du football Européen. C'est Xherdan Shaqiri qui s'engage avec le club Nerazzurro d'abord en prêt pour les six prochains mois avant un transfert définitif en juin.

Xherdan Shaqiri, le gros coup de l'Inter Milan
Xherdan Shaqiri, le gros coup de l'Inter Milan

Gabbiadini à Naples, Cerci à Milan et Podolski à l’Inter. Le mercato hivernal Italien est ouvert depuis quelques jours et les grosses écuries n’ont pas attendu les dernières démarques pour faire leurs achats. C’est donc déjà la seconde recrue de l’Inter Milan en grande difficulté en championnat depuis le début de la saison. Désormais 12e après 17 journées , l’équipe de Mancini a tout de même pu accrocher un point chez le champion en titre lors du précédent week-end. Un match au Juventus Stadium où Lukas Podolski a pu évoluer pour la première fois avec le maillot noir et bleu durant 40 minutes, une première prestation loin d’être inintéressante. Des matchs à enchaîner, un niveau à retrouver, l’Allemand va devoir prouver d’autant plus que la concurrence sera accrue dans les prochaines semaines.

Pour renforcer le secteur offensif, Mancini compte désormais sur des jambes surgonflées, une frappe monstrueuse  et une vitesse à faire frissonner Ranocchia. Xherdan Shaqiri, le Messi des Alpes, le nain magique pour les intimes. Arrivé au Bayern en 2012, Shaqiri n’a jamais réellement trouvé sa place dans le Onze Bavarois (même si Guardiola en change régulièrement). Entre fulgurances et petites blessures, le Suisse vit deux saisons délicates. L’été dernier au Brésil, il est le leader technique d’une formation helvète outsider qui sortira des poules en compagnie de l’Equipe de France. Eliminée face à l’Argentine, futur finaliste, en huitièmes de finales, Shaqiri gardera tout de même de bons souvenirs du Brésil. Il a pu signer un triplé face au Honduras dans le dernier match du groupe E laissant entrevoir une nouvelle fois l’étendue de son talent. A la rentrée, le joueur formé au FC Bâle va gentiment s’asseoir sur le banc dans un club pourvu de plusieurs champions du monde. A la mi-saison, le milieu de terrain compte 390 minutes avec le Bayern, 3 titularisations seulement pour 10 entrées, un bilan de 2 buts et 2 passes décisives.

Alors cet hiver, Xherdan décide de changer d’air. A 23 ans, il choisit de quitter l’un des plus grands clubs du monde à un mercato hivernal. Très vite, la Juve, Liverpool et l’Inter sont intéressés. Très vite également, la Juve recule et fond sur Wesley Sneijder. C’est l’Inter qui empoche le pactole finalement malgré une offre financièrement meilleure de la part du club Anglais. Le Suisse a pris la décision de « se mettre en danger » en Italie au plus grand bonheur des tifosi Interistes. Il aura forcément davantage de garanties en Lombardie dans une équipe où Mancini a obligatoirement pesé dans la balance, là où Mazzarri n’aurait pas pu le faire il y a encore quelques mois. Derrière un attaquant, Icardi principalement, et devant un Kovacic par exemple au milieu de terrain, l’Inter hausse son niveau au moins sur le papier.

Shaqiri prend la direction de Milan ce jeudi 8 janvier 2015 et est accueilli comme une idole, tout comme Podolski quelques jours plus tôt. Il déclare à son arrivée :

« Heureux d’être ici. J’aimerai jouer dès dimanche mais je ne sais pas encore si je serai sur le terrain. Les supporters sont géniaux ! »

Le héros passera sa visite médicale ce 9 janvier puis enchaînera avec son premier entraînement avec ses nouveaux coéquipiers. Le communiqué du club tombera en soirée, Shaqiri arrive en prêt gratuit jusqu’à la fin de saison avec obligation d’achat de 15 millions d’euros en juin prochain avec des bonus éventuels dont 1 million d’euro si l’Inter arrive à se qualifier en Ligue des champions. L’Inter enregistre son second mouvement en attendant d’autres. Il y aura des départs et si l’on évoque volontiers plusieurs pistes sérieuses au milieu de terrain pour venir, le gros chantier de l’effectif reste le secteur défensif. La 15e défense d’Italie aurait bien besoin de renforts assez rapidement.